Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 05:18

-ESSAIM  ESSAIMER

 ESSAIM d'ABEILLES ?

               de GUêPES ?

               de FRELONS ?

 

 

 

 

 

-

 

 

 

 

 -

 

Au Château des ducs de Bretagne, les « Nantais venus d’ailleurs » sont à l’honneur le temps d’une exposition, du 2 avril au 6 Novembre. Entre objets symboliques et souvenirs, une exposition unique.

 

 

 

Une exposition sur l’histoire des étrangers à Nantes de 1918 à nos jours : une démarche inédite et originale qui a débuté en 2008. À l’origine du projet, le musée d’Histoire de Nantes, qui investit, pour l’occasion, le Château des ducs de Bretagne. Tout un symbole.

 

 

 

À l’origine du projet, le musée d’Histoire de Nantes, qui investit, pour l’occasion, le Château des ducs de Bretagne.

 

 

Tout un symbole.

L’objectif de cette exposition ? Valoriser les apports des Nantais d’origine étrangère à la ville de Nantes et au territoire.

 

 

Leurs engagements et contributions économiques et culturelles, notamment au sein d’associations.

 

Pour une réflexion sur l’immigration et le multiculturalisme qui fait notre société d’aujourd’hui.

( j'aurais écrit =qui font ??? )

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 05:17

 

 

 

Les ministres français et italien de l’Intérieur ont aplani vendredi à Milan (nord) leur désaccord sur la décision de Rome d’accorder des permis de séjour temporaires aux migrants tunisiens fraîchement débarqués en Italie, qui avait suscité l’ire de Paris.

 

Claude Guéant hier en grande pompe :

‘A l’intérieur de l’espace Schengen, il ne suffit pas d’avoir une autorisation de séjour dans (un des Etats membres), encore faut-il avoir des documents d’identité et, surtout, justifier de ressources

 

 

 

 

 

Claude Guéant aujourd’hui en catimini :

Nous avons trouvé un accord sur l’interprétation du traité de Schengen. Il est clair que l’autorisation de séjour que les Italiens vont délivrer permet la libre circulation

 

 

Repost 0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 05:08

 

 

 

Conséquences des révoltes arabes

Quelques conséquences des révoltes arabes, en particulier l’effondrement prochain du protectorat US sur le monde arabe et la fin du pétro-dollar US! La plupart des analystes n’ont pas encore compris que les révoltes arabes, qui ne sont pas encore des révolutions parce qu’elles n’ont pas encore fait tomber les structures réelles de pouvoir (les proches de Ben Ali et de Mubarak sont toujours au pouvoir en Tunisie et en Égypte même si les deux dictateurs ont été personnellement renversés, le deuxième d’entre eux n’étant même pas inquiété dans sa villégiature sur la mer rouge alors qu’il devrait être en prison!), vont finir par se transformer en vraies révolutions en ayant tôt ou tard raison des dirigeants qui ont réussi à se maintenir, tout en faisant tâche d’huile partout en Afrique du Nord et au Proche et Moyen Orient.

Ces révolutions seront constitutives de changements géopolitiques, économiques et monétaires majeurs. Avec à la clef des conséquences multiples.

Plus longtemps les Occidentaux (Américains et Européens) laisseront -par lâcheté ou par intérêt à courte vue (intérêts financiers de court terme entre affairistes de tous bords, stabilité temporaire des prix de pétrole et du dollar US, protection d’un État d’Israël non coopératif refusant la paix avec ses voisins, etc.)- les dictateurs et monarques arabes massacrer leurs peuples, plus les conséquences précitées seront radicales parce que les Occidentaux perdront ensuite tout soutien dans cette partie du monde (adieu les bases militaires US qui y sont installées!) laquelle explosera en autant de structures politiques (démocratiques, islamistes, anarchiques, etc.) devenues radicalement opposées aux USA et aux pays européens. Sans compter que les guerres d’Irak et d’Afghanistan comme la pseudo stabilisation du Pakistan sont en passe d’être perdues par ces mêmes Occidentaux, tout en entretenant la haine des populations contre eux.

Il en résultera, nécessairement, une forte hausse des prix du pétrole (retour à 150 dollars US le baril au moins, ce qui suffira à faire basculer l’économie mondiale à nouveau dans la récession) et une forte baisse du dollar US (monnaie dans laquelle le pétrole ne serait alors plus côté, adieu le pétro-dollar US!) comme des obligations d’État américaines (que les nouveaux pouvoirs anti américains n’auront plus de raison d’acheter ainsi que le faisaient et le font encore les dictateurs et monarques arabes pour se ménager le soutien de Washington à leurs régimes), sans compter une nouvelle vague d’immigration incontrôlée depuis le sud de la Méditerranée vers le nord que l’Europe n’est pas en mesure d’intégrer correctement. Les marchés d’actions émergents et occidentaux devraient aussi être déstabilisés, alors que les prix des métaux précieux seraient propulsés puissamment à la hausse.

 

Il est à souhaiter que les responsables politiques occidentaux interviennent au plus vite par tous moyens (en particulier contre les Mouamar Kadhafi et autres assassins) pour empêcher que les révoltes, puis révolutions, arabes finissent dans un bain de sang comme pour éviter de perdre pour longtemps toute influence dans cette partie du monde hautement sensible pour la stabilité internationale. A cet égard, il faudrait immédiatement empêcher toute exportation de pétrole depuis la Libye et autres pays dont les dirigeants font tirer sur la foule et bloquer tous les avoirs financiers, immobiliers, etc. tant de ces États que de leurs dirigeants actuels dans le monde entier. Quant aux banques centrales occidentales, elles doivent impérativement cesser leurs politiques monétaires ultra laxistes inflationnistes -directement responsables de la hausse des prix des matières premières et denrées alimentaires- qui affament les populations des pays pauvres provoquant ainsi leur soulèvement, ainsi que le déplore la Banque Mondiale dans son dernier rapport.

 

 

 ------

 

 

 

Les pays du G20 (qui continuent de perdre leur temps à discuter du “sexe des anges”) doivent s’attaquer à la réforme immédiate et radicale du Système monétaire international, en le gageant sur l’or et l’argent-métal avant que le pétro-dollar US et autres monnaies fiduciaires de papier perdent encore plus de pouvoir d’achat avec l’hyper-inflation qui s’installe, au lieu d’essayer de maintenir contre vents et marées leurs constructions monétaires, artificielles (l’euro) ou dépassées par la montée en puissance économique de la Chine et la perte d’influence géopolitique occidentale (le dollar US, la livre sterling), au moyen de la monétisation généralisée des dettes qui finira par la disparition de toutes les monnaies concernées (aucune monnaie de papier dans l’histoire n’a duré plus d’une centaine d’années!) dans un effondrement monétaire majeur du type Weimar, Argentine ou Zimbabwe, ainsi que Ludwig von Mises et les autres économistes libéraux de l’École autrichienne l’ont maintes fois prévu et décrit.

Forum-Monétaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 05:04

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.arretsurimages.net/index.php

 

 

 

http://www.arretsurimages.net/index.php

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 05:03

 

 

MARLEIX  DECADENCE DU GOUVERNEMENT DE MERDE

 

 

 

 

 

 

http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=10321

 

 

 

 

http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=10321

 

 

 

09h15 le neuf-quinze
Jour ordinaire, dans la République irréprochable
Par Daniel Schneidermann le 10/02/2011

 
Marleix affiche Chronique des irréprochables, suite. Rassurons-nous: on avait mal compris. L'irréprochable conseiller technique de l'Elysée, Olivier Marleix (fils de l'irréprochable ancien ministre Alain Marleix) contrôlé aux jumelles laser en excès de vitesse sur une départementale, et qui n'a pas été verbalisé, n'avait pas excipé de cette qualité de conseiller présidentiel auprès du gendarme qui l'a arrêté. Si ce gendarme l'a laissé repartir, c'est parce qu'il a immédiatement reconnu en lui le maire d'Anet (Eure-et-Loir). D'ailleurs, contrairement à ce qui a été avancé dans un premier temps par une presse sensationnaliste, la vitesse n'y était pas limitée à 70 km/h, mais à 90 (Marleix a été jumellisé à 119 km/h).

Accessoirement, il se trouve que l'Irréprochable conduisait une voiture du parc automobile de l'Elysée, pour se rendre à une réunion du Conseil Général d'Eure-et-Loir. Interrogé ce matin par Aphatie, sur RTL, sur le point de savoir si ce détournement automobile était normal, l'Irréprochable Baroin a irréprochablement répondu: "non". Baroin n'a pas précisé en quoi la qualité de maire d'Anet autorisait davantage les dépassements de vitesse que celle de conseiller de l'Elysée, mais c'est certainement par manque de temps. On attend avec impatience le prochain Conseil des ministres, où l'Irréprochable en chef édictera des consignes draconiennes d'utilisation des véhicules du parc de l'Elysée.

Rassurons-nous encore: de tout ceci, il ne devrait pas être question dans l'émission de TF1 de ce soir, où l'Irréprochable Suprême répondra aux questions "qui intéressent les Français", et à elles seules. La "question qui intéresse les Français", est un concept breveté et commercialisé par la maison TF1, depuis sa privatisation, et dont la recette est aussi jalousement gardée que celle du Nutella. A en croire certaines sources, l'original de cette recette serait déposé dans un coffre en chène massif, enchâssé dans les murs du bureau de Jean-Pierre Pernaut, et que Wikileaks n'est pas encore parvenu à forcer. Une observation attentive permet de lister les ingrédients en étant exclus: les révolutions lointaines (hors retombées sur le tourisme), les suppressions de postes de fonctionnaires, les vols de ministres en avion privé, et les invitations de l'Irréprochable Suprême par des dictateurs étrangers, lors des vacances de fin d'année. La recette est immuable, mais fonctionne.

 

 

 Jusqu'au moment où elle ne fonctionnera plus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 04:48

 

 

 

 

 

 

 

LA LORRAINE VUE DU CIEL

 

http://lorraine-photos.blogspot.com/

 

 

BLOG DE PHOTOS AERIENNES

 

 

 

 

 

 

http://lorraine-photos.blogspot.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 21:46
Repost 0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 21:44

VU

 

 

 

 

L’écologie est un « chewing-gum sémantique qui se plie à toutes sortes de mastication ».

 

 

Avant l’élection présidentielle de 2007, les candidats signent un pacte avec un quidam, ensuite ils délirent dans un Grenelle de l’environnement et dans les conférences de Copenhague et de Cancun, enfin (nous n’en sommes pas sûrs) ils portent en gésine une taxe carbone dont ils n’accoucheront pas.

 

 

 

Repost 0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 21:36
Repost 0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 05:09

 

François MAILLOT (1804-1894)
 
 
 
 
UN CENTENAIRE OUBLIÉ
    Il y a eu cent ans, le 24 juillet 1994, que mourait à Paris François-Clément Maillot, à l'âge de 90 ans. Il repose depuis dans le cimetière du Montparnasse. Au chevet de son tombeau, un buste en bronze, dû au ciseau de son épouse qui était sculpteur, perpétue le souvenir de ce personnage hors du commun.
    Autrefois les étudiants algérois qui chaque année organisaient des monômes lors de la rentrée universitaire, affublaient la réplique du même buste de bronze surmontant une stèle érigée près de la grande poste, d'une belle lavallière à pois et parfois même la coiffaient d'un feutre à larges bords.
    D'autres Algérois, plus anciens savaient que l'hôpital militaire, installé dans les jardins du dey, portait le nom de Maillot. Mais qui, à Alger, se souvenait de ce médecin de l'armée d'Afrique dont le nom avait été donné également à une bourgade de la Grande Kabylie, redevenue aujourd'hui M'Ched-Allah ?
    Et pourtant on a pu écrire que, sans lui, le corps expéditionnaire de 1830 aurait été rembarqué et qu'il n'y aurait pas eu d'Algérie française. Mais qui était donc François-Clément Maillot ?
    Il était né à Briey, appartenant alors au département de la Moselle, le 18 février 1804. Après ses humanités accomplies au Lycée de Metz, il était entré comme élève à l'hôpital militaire d'instruction de cette même ville Puis, après être passé par l'hôpital d'application du Val-de-Grâce, il était revenu à Metz en qualité de médecin major, avant d'être affecté à Ajaccio. Il avait eu alors l'occasion d'observer les " fièvres ", tantôt continues, tantôt intermittentes, qui frappaient les soldats en garnison dans l'île de Beauté.
    En 1832, Maillot est envoyé en Algérie. A Alger d'abord, où là encore, il doit traiter des fiévreux, avant d'être chargé de la direction de l'hôpital militaire de Bône où la situation sanitaire est catastrophique (1834). Sur 5 500 hommes stationnés dans cette ville, 4 000 ont été hospitalisés, un grand nombre d'entre eux a succombé à des accès pernicieux. En moins de deux mois on a enregistré 300 décès !
    Dès sa prise de fonctions à l'hôpital militaire installé dans des conditions précaires, Maillot va instituer le traitement des fiévreux sur des bases complètement nouvelles: abandon de la diète à laquelle les malheureux étaient soumis jusqu'alors, des purgations et des saignées à répétition. Il administre le sulfate de quinine à hautes doses proportionnées à la gravité des cas, un et jusqu'à deux grammes par jour. Les résultats ne se font pas attendre, la mortalité tombe de 23 % à moins de 4 % et les convalescents quittent l'hôpital après un séjour écourté.
    Mais cette méthode de traitement soulève de vives critiques de la part des collègues de Maillot. Il faudra attendre le congrès du paludisme, tenu à Alger en 1881, pour que ses mérites soient officiellement reconnus et que l'on transforme la célèbre formule de Bugeaud " Ense et aratro " en " Ense, aratro et quina " !

    Maillot vécut assez longtemps pour connaître la découverte de l'hématozoaire du paludisme par Alphonse Laveran et voir enfin son œuvre récompensée. En 1888 une loi proclame que " l'emploi du sulfate de quinine à hautes doses et d'emblée dans le traitement des fièvres a sauvé des milliers de soldats et fut le salut de la colonisation "; une pension annuelle de 6 000 F est accordée à Maillot à titre de récompense nationale.

    Il mourut six ans plus tard, il y a eu exactement cent ans en juillet de l'an dernier.

RAYMOND FERY

    in L'Algérianiste n°70 de juin1995 p.116

   
Repost 0

Rechercher

Archives