Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 05:48

 

  1987 PISS CHRIST

   UN CON MET UN CHRIST EN PLASTOC DANS UN BOCAL ET PISSE DEDANS ET PREND UNE PHOTO

   C EST DE L ART !

   VAUT TRES CHER !!!

   ( plastoc + pisse )

    il arnaque tous les CONS

   La maire UMP  d'AVIGNON CLAQUE LE FRIC DES 

   ELECTEURS COCUS

   pour l exposer en 2011 .

 

 

http://www.civitas-institut.com/content/view/671/1/

 

 

 

AVIGNON   UMP  ROIG   PISS CHRIST

 

 

http://www.civitas-institut.com/content/view/671/1/

 

  File:Piss Christ by Serrano Andres (1987).jpg

 

  PLASTOC ET PISSE

 

http://www.civitas-institut.com/content/view/671/1/

 

 

 

Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 05:47
Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 05:43

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.libertepolitique.com/

 

http://www.libertepolitique.com/

 

 

 

 

 

Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 05:37

 

 

 

 

Dans le passé, de grosses vagues d’immigration ont eu lieu, non sans problème ; mais deux différences majeures les distinguent de la situation actuelle.

 

 

 D’abord une question de nombre. Installer puis intégrer 250 000 immigrés par an est un défi gigantesque, et la seule chose que fasse la République est de payer pour qu’on vienne s’installer sur son territoire (la situation est à peu près semblable ailleurs en Europe de l’ouest). […] L’autre différence est plus grave encore.

 

 

Anciennement, la majorité des migrants étaient porteurs d’une tradition chrétienne. […]

 

 

De fait, on n’est pas seulement devant la simple utilisation stratégique d’un concept visant à culpabiliser toute critique de l’Islam sous couvert de racisme ; un véritable phénomène de «victimisation» se joue dans l’amalgame entretenu entre « musulman» et «Islam» ;

 

 

et il est complaisamment relayé par les médias qui présentent les musulmans comme «stigmatisés» par les méchants Européens – pour reprendre un mot très à la mode dans ce petit monde qui n’habite pas en banlieue et dont la voiture ne risque pas de brûler.

 

 Cette mentalité de «victime» a même gagné des milieux plus étendus que ceux de l’Islam et où l’on se proclame innocent quoi qu’on ait fait, même si toutes les preuves du contraire sont là. […]

 

 

Repost 0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 14:00

 

 

 

08 ARDENNE LA HORGNE

MAI 1940

SPAHIS

MEMORIAL DES SPAHIS

Musée des spahis   

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_La_Horgne

 

 

 

 

http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/page/affichelieu.php?idLang=fr&idLieu=3611

 

http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/page/affichelieu.php?idLang=fr&idLieu=3591

 

 

 

 

http://www.souvenir-francais-08.com/wp-content/uploads/2009/01/monument-spahis.jpg

 

 

 

 

Dans la nuit du 14 au 15 mai 1940, la 3e brigade de Spahis qui est déjà au combat depuis 5 jours, reçoit l'ordre de constituer un point d'appui au carrefour de La Horgne pour y fixer l'ennemi et permettre à d'autres unités de monter en ligne pour colmater cette brèche.

 

 

 Laissant leurs chevaux à couvert, les spahis des 2e régiment de spahis algériens et 2e régiment de spahis marocains s'installent à La Horgne, construisent immédiatement des barricades, et les bâtiments sont transformés en blockhaus, avec des moyens de combat restreints et désuets (3 canons antichars de 25 et 37mm seulement).

 

 

Le 15 mai vers 9 heures, 2 bataillons du régiment de fusiliers de la 1e Panzerdivision venant de Singly sont accueillis par des tirs nourrits. Les Spahis sont alors attaqués par des avions de chasse, par des blindés légers puis lourds. Les attaques ayant été stoppées, les allemands contournent les positions et s'en emparent petit à petit.

La bataille fait rage, les pertes sont nombreuses de part et d'autre. Les Spahis marocains et algériens réussissent à repousser les nombreux assauts de cette unité blindée détruisant 16 panzers. N'ayant plus de munitions et totalement encerclés, sommés de se rendre, les spahis répondent avec leurs fusils et leurs grenades. Un escadron de spahis se lance dans une charge à cheval suicidaire, contre les blindés allemands qui font un carnage.

Bilan

 

 Le soir, après 10 heures de combats, totalement encerclés, épuisés et à court de munitions dans le village en flammes, n'ayant pas été rejoints par les renforts attendus, les survivants se résignent à cesser le combat. Certains réussiront à décrocher, en ordre dispersé et, dans des conditions très difficiles, ils réussiront à regagner les lignes françaises et poursuivront la lutte ; d'autres sont faits prisonniers et reçoivent sur le terrain les honneurs militaires de leurs vainqueurs.

PertesPrès de 750 soldats, dont les 2 chefs de corps, les colonels Emmanuel Burnol et Edouard Geoffroy, ont laissé leur vie, ou sont portés disparus.

 Ils seront cités et décorés de la Croix de guerre en 1949.


Le colonel Marc, commandant la 3ème Brigade de Spahis, estimait à 150 à peine le nombre des survivants de la Brigade.
L'escadron de mitrailleuses eut 17 survivants, fait prisonniers, sur 180 partis au combat.

  • 2e régiment de spahis algériens :
    • 14 officiers tués ;
    • 490 sous-officiers et soldats tués ;
    • 456 chevaux tués ;
    • citation à l'ordre de l'armée le 24 octobre 1950 ;
    • croix de guerre 39-45 avec palmes.
  • 2e régiment de spahis marocains:
    • 10 officiers tués, 11 blessés (10 officiers restent valides sur 31) ;
    • 240 sous-officiers et soldats tués, 625 blessés (310 restent valides sur 1202) ;
    • 190 chevaux tués ;
    • citation à l'ordre de l'armée le 13 juin 1956 ;
    • croix de guerre 39-45 avec palmes ;

Soit 24 officiers et 730 sous-officiers et soldats sur un effectif d'un millier d'hommes.

Les Allemands eurent plusieurs centaines d'hommes mis hors de combat (certains donnent le nombre de 1 000) ainsi qu'une vingtaine de véhicules détruits dont une douzaine de véhicules blindés

 

 

 

Créé à l'initiative de l'Association amicale des Spahis, le musée des Spahis de La Horgne (Ardennes) montre l'importance des troupes d'Afrique du Nord, et plus particulièrement des Spahis, dans l'histoire militaire française. Son lieu d'implantation est emblématique. Dans le village de La Horgne, entre le 13 et le 15 mai 1940, la 3e Brigade de Spahis montés a tenu en arrêt la 1re division blindée allemande de Gudérian.

La visite s'articule autour de six thèmes : le cheval, compagnon de l'homme, à la vie à la mort ; les hommes composant les régiments de Spahis, d'origine, de culture et de confession différentes ; la sociabilité des Spahis qui a forgé une communauté exemplaire ; les Ardennes en 1940 et les débuts de la Seconde Guerre mondiale ; la bataille
Vue intérieure du musée
Vue intérieure du musée. Source : Musée des Spahis
de Spahis, d'origine, de culture et de confession différentes ; la sociabilité des Spahis qui a forgé une communauté exemplaire ; les Ardennes en 1940 et les débuts de la 2ème guerre mondiale ; la bataille de La Horgne, un épisode dramatique mais symbolique des missions assurées ; le souvenir et la reconnaissance du sacrifice de ces soldats.

Le musée présente notamment les tenues de combat et d'apparat des Spahis ; une selle d'officier ; de multiples objets de la vie quotidienne des Spahis ; des armements ; des décorations.

Renseignements pratiques

Centre Historique et Pédagogique - Musée des Spahis
08430 La Horgne
Tél. : 03 24 35 68 42 / 24 57 32 04

Le Burnous - Association amicale des spahis
18, rue de Vézelay
75008 PARIS

E-mail : le.burnous@wanadoo.fr
http://perso.wanadoo.fr/le.burnous

Horaires
Samedi, dimanche et jours fériés du 15 mai au 15 septembre.
Tous les jours en juillet et août de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 19 heures.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_La_Horgne

--

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-

Repost 0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 11:11

 

 

 

 

 

La Côte d’Ivoire a semblé, pendant des an­nées, un État d’Afrique presque exemplaire.
Sa gestion était moins catastrophique que celle de nombreux pays de la région. Sur un plan politique, le pays incarnait une certaine forme de modération. Une prospérité relative existait.

Les difficultés ont commencé au cours des années 1990. Elles ont découlé d’une baisse du prix des produits agricoles : la Côte d’Ivoire, exportant essentiellement du café et du cacao, a été touchée de plein fouet. Les difficultés ont découlé aussi du fait que le pays est divisé en deux grandes zones : un Sud animiste et chrétien, et un Nord musulman. Elles se sont trouvées exacerbées par des flux migratoires venus de pays voisins plus pauvres, et eux-mêmes musulmans. Henri Konan Bedié, le successeur du premier président, Félix Houphouët-Boigny, a développé la notion d’« ivoirité », destinée à insister sur la prééminence des « Ivoiriens de souche » sur ceux issus de l’immigration musulmane incontrôlée. Ce fut le début d’un conflit entre le Nord et le Sud qui semble trouver sa triste conclusion aujourd’hui. En 1999, un coup d’État renverse Konan Bedié et l’armée, menée par Robert Guei, prétend remettre de l’ordre face aux tensions croissantes.

Des élections présidentielles ont lieu en 2000, qui voient la victoire de Laurent Gbagbo. Une tentative de prise de pouvoir par les armes est organisée depuis le Nord deux ans plus tard par des mouvements qui se regrouperont sous le nom de « Forces nouvelles de Côte d’Ivoire ».
Ces mouvements ont reçu, clairement, l’appui de pays musulmans de la région et celui de la France. La prise de pouvoir échouera. Une force d’interposition de l’ONU prendra place, l’ONUCI. Un contingent français contribuera aux opérations. Un cessez-le-feu suivra, puis des « accords de réconciliation nationale » en 2003, prévoyant une restructuration du pays et l’organisation d’élections.

Une élection présidentielle aura lieu en 2010, sous contrôle des Nations Unies, mais sera entachée de nombreuses irrégularités. Cette élection donnera pour vainqueur Alassane Ouatara, musulman issu du nord, et dont l’« ivoirité » n’a cessé d’être contestée au Sud. Laurent Gbagbo, considérant que l’élection n’est pas valide, restera au pouvoir et demandera des négociations. L’ONU, soutenue par la France, refusera, et reconnaîtra Alassane Ouattara comme Président élu. Un statu quo durera plusieurs mois au cours desquels l’Organisation de l’unité africaine tentera de trouver une issue, jusqu’à l’offensive de ces derniers jours. Cette offensive vise à installer Ouattara à la présidence et à éliminer Gbagbo. Elle s’appuie sur des déserteurs de l’armée régulière ivoirienne et sur les milices des Forces nouvelles de Côte d’Ivoire, les deux étant regroupés sous le nom de « Forces républicaines de Côte d’Ivoire ». Elle bénéficie du soutien des Nations Unies et des forces françaises. Elle a été financée par le Nigeria et le Burkina Faso, qui ont reçu à cette fin des appuis financiers dont on sait peu de choses.

Ce qui prend forme peut sembler être une résolution de la « crise », mais je crains qu’il n’en soit rien. Pour les populations animistes et chrétiennes du Sud, ce qui se passe est une prise de pouvoir violente par les musulmans du Nord et une intégration forcée de la Côte d’Ivoire dans la oumma, communauté des croyants. Des massacres de chrétiens ont eu lieu par les « Forces Républicaines ».

L’économie étant tenue largement par les ethnies chrétiennes, on peut se demander si celles-ci se soumettront, ou renonceront et connaîtront l’exode.
On ne peut ignorer, de surcroît, que cela se passe dans un contexte où des chrétiens sont massacrés aussi au Nigeria voisin. La Côte d’Ivoire semble en tout cas sur le chemin qui en fera un pays musulman de plus, dans un contexte d’avancée de l’islam radical. Elle semble sur le chemin d’une destruction économique qui contribuera à déstabiliser davantage cette région du monde. Qu’au nom de ce club de dictatures dominé par l’Organisation de la Conférence Islamique qu’est l’ONU, la France ait invoqué le « droit international », et ait contribué à ce résultat montre qu’elle pratique la politique du pire. Une Côte d’Ivoire divisée en deux aurait été une solution moins dévastatrice, mais qui avait la force de proposer cette issue ? Personne dans le monde tel qu’il est aujourd’hui.

 

 

 

Repost 0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 11:09

 

 

IRLANDE 29 %                 ALLEMAGNE 16 %

 

Repost 0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 09:52

 

 

 

 

 

LE BLOG ENERGIE

 

 

 

 

http://www.leblogenergie.com/

 

 

 

 

 

http://www.leblogenergie.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 07:56

LIESSE-NOTRE-DAME

 

NOTRE-DAME DE LIESSE

SOURCE ET CAUSE DE NOTRE JOIE 

 

PICARDIE

CHAMPAGNE PICARDE 

liesse    liece    laetitia  Joie

Joy Picardy  Piccardia  

 

 

Intéressante évolution du nom

Avant 1134 , le nom était en fait LIANCE   évolution vers LIESSE

 

et en fait , aucun rapport donc avec ce mot !

 

Mais  à partir du 12ème siècle , l'important pélerinage des Roys de France à

Liance fit évoluer le nom vers Liesse ( le TGPS Très Grand Président Sarkozy connait-il seulement l'existence de cette ville ? )

 

La Basilique devenant Notre-Dame-de-Liesse

 

le nom évoque ainsi involontairement la JOIE , LIESSE ( mot en disparition , ignoré à mon avis de 95 % des "" ados "" )

la liesse des chevaliers croisés échappés ,  bâtisseurs de la première chapelle en l'honneur de la miraculeuse statue de la Vierge

SOURCE ET CAUSE DE NOTRE JOIE  

 

beau Jubé du 16ème s ( le TGPS connait-il le mot jubé ?? )

Copie de la vierge noire

vitraux de Jacques DESPIERRE 1981.

La toile EX-VOTO de Vignon 

La Sacristie de LOUIS XIII

La Chapelle St-Louis I

 

 

http://wikimapia.org/#lat=49.60925&lon=3.8052821&z=16&l=2&m=p

 

   

LIESSE est un substantif dérivé de l'ancien français liece, attesté dès le XIème siècle et venant du latin classique lætitia ("joie"). Saviez-vous que  le hameau picard Liance fut rebaptisé "Liesse" et est aujourd'hui célèbre pour son pélerinage ?   

 En revanche vous avez entendu parler de Laetitia Casta, Laetitia Hallyday etc. Eh bien les Liesses n'ont rien à leur envier, car - effectivement - Liesse est un prénom du moins sous la forme Marie-Liesse et connaît une recrudescence depuis les années 1990.  

 Certains préfèrent son équivalent anglais : Joy, prénom immortalisé par un film érotique de 1983 dont l'héroïne éponyme - bien que parcourant le monde - était plus adepte des pelles que des pélerinages. 

 

 

 

http://wikimapia.org/#lat=49.60925&lon=3.8052821&z=16&l=2&m=p

 

 

 

 

 

 

 

 

-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 07:24
Repost 0

Rechercher

Archives