Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 21:32

 

 

Distribution d'un test de QI gratuit pour les Bordelais

correspondance de Houston (Texas)

 

2002 ,la populace réélit

SUPERMENTEUR

président de la république !!!

 

2006, la populace bordelaise

( une bonne cuite ? )

réélit le délinquant JUPPE § 

La confortable réélection d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux dès le premier tour suscite de vives inquiétudes au ministère de la santé, où l'on s'inquiète d'une

possible épidémie d'Alzheimer au sein de la population girondine.

24-09-2006
La maladie d'Alzheimer grande cause nationale en 2007 : Jacques Chirac poussé vers la retraite par son premier ministre
28-10-2005
Clara Morgane privée des assedics à cause de son échec au test de QI
09-10-2001
Le célèbre distributeur de meubles en kit suédois IKEA proposera des tests de QI avec ses meubles


Pour mieux comprendre cet article, consultez notre dictionnaire
qi


"Une fois de plus, il se confirme que l’abus d'alcool est dangereux pour la santé", a tenu à rappeler Xavier Bertrand, précisant que "le régime bordelais, s'il semble s'accompagner d'un allongement de l'espérance de vie politique, ne donne en revanche aucun signe favorable quant à la qualité de ce surplus d'existence".

Philippe Seguin, qui lui aussi avait un temps cédé au chant des caribous du Grand Nord, s'est déclaré "étonné des vertus du sirop d'érable lorsqu'il s'agit se refaire une virginité politique", ajoutant que pour sa part il s'était contenté d'en manger.

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 21:25

Joseph Van Sluyters (1868-1943)

 alias Georges de Feure

 est un artiste français de descendance hollandaise par son père et belge par sa mère.

. Il est né à Paris en 1868, mais la famille est obligée d'émigrer en 1870 lors du déclenchement de la guerre franco-prussienne.

.De retour à Paris en 1889, il s'établit à Montmartre et se joint à la Bohème parisienne. Son cercle d'intimes inclus les compositeurs Claude Debussy, Maurice Ravel et Érik Satie.

 

 

Son œuvre picturale est définitivement inspiré par les poèmes de Charles Baudelaire et les romans de Georges Rodenbach.

 

.Dans les années 1890, il est reconnu par Puvis de Chavannes comme un des peintres les plus important du mouvement symboliste français. Son œuvre est caractérisée par de nombreuses représentations de la Femme fatale, thème que l'on retrouve dans l'ensemble des œuvres du courant Art nouveau.

.Sa renommée comme peintre symboliste et son expérience comme affichiste porte le marchand d'art Siegfried Bing à l'approcher afin de lui confier la réalisation de la façade du Pavillon de l'Art nouveau à l'Exposition universelle de 1900 qui se tient à Paris. De plus, Bing confiera à de Feure la réalisation de deux intérieurs dans ce même Pavillon. Les meubles qu'il conçoit pour le boudoir sont louangés par la critique qui y voit une représentation de la quintessence de l'art français. On vante leur délicatesse et leur grâce toute féminine.

.En 1900, G. Mourney de La Revue des Arts Décoratifs les décrit comme "un des ensemble décoratif les plus exquis et parfait que notre époque ait créé". Une grande rétrospective de son œuvre se tiendra en 1903 et voyagera de Paris à Hambourg et La Haye. Durant les premières décennies du XXe siècle, il continuera à créer des ensembles décoratifs (évoluant du style Art nouveau vers le style Art déco), il créera une compagnie de construction d'aéroplanes et s'intéressera à la confection de costumes et de décors pour le théâtre.

.En février 1942, suite à une longue maladie il demandera au Ministère des Beaux-Arts d'acquérir deux de ses tableaux pour la collection nationale, ce qui lui sera refusé. Il meurt le 26 novembre 1943 dans le Paris de l'Occupation.

 

 

.

 

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 21:17

 

l'ex-lèche-cul de Mitterrand,

devenu adorateur de SarkÖzy ,

se lâche .

 

Déluge de critiques sur Pascal Sevran après des propos jugés racistes

 
 
 

Un déluge de critiques s'est abattu vendredi sur l'animateur et écrivain Pascal Sevran, à la suite de propos jugés racistes qui ont déclenché

 le

dépôt d'une plainte et de

multiples appels à le priver d'antenne sur la télévision publique.

La déclaration incriminée --

"la bite des noirs est responsable de la famine en Afrique"

-- est contenue dans son livre intitulé "Le Privilège des Jonquilles", paru en janvier, et a été reprise dans un entretien au quotidien Var-Matin du 2 décembre, puis largement relayée par le quotidien France Soir.

Interrogé sur cette phrase, l'animateur répond à Var-Matin: "Et alors? C'est la vérité! L'Afrique crève de tous les enfants qui y naissent sans que leurs parents aient les moyens de les nourrir. Je ne suis pas le seul à le dire. Il faudrait stériliser la moitié de la planète!".

Le Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais (Collectifdom) a annoncé le dépôt d'une plainte, dénonçant des propos "racistes" et eugénistes. Le Collectif demande également que l'animateur soit interdit d'antenne sur France 2 et a écrit en ce sens à Patrick de Carolis, président de France Télévisions.

"(L'émission) +Chanter la vie+ est maintenue. Il n'y a pas de remise en cause", a déclaré vendredi en fin de journée à l'AFP un porte-parole de France Télévisions.

Pascal Sevran, 61 ans, anime le dimanche midi sur France 2 l'émission "Chanter la vie" depuis 2001, après avoir présenté "La chance aux chansons" pendant dix ans. Il a écrit plusieurs livres, certains sous forme de carnets de bord intimes.

Ami de l'ancien président socialiste François Mitterrand, homosexuel déclaré, il se dit aujourd'hui proche du président de l'UMP et candidat à la présidence Nicolas Sarkozy.

L'Association de la Presse Panafricaine (APPA), qui regroupe les journalistes d'origine africaine basés à Paris, a lancé une pétition sur l'internet affirmant simplement: "Pascal Sevran doit être sanctionné!"

Le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, s'est dit "extrêmement choqué". "En tant que ministre et citoyen français, je trouve que les propos de Pascal Sevran sont scandaleux, inadmissibles et racistes (...). Au-delà du choquant, c'est passible de la loi", a dit le ministre.

Pour le PS, Faouzi Lamdaoui, secrétaire national adjoint à l'Egalité et au Partenariat équitable, a dénoncé un "dérapage inadmissible" et "une véritable apologie du racisme et de l'eugénisme".

Il demande lui aussi à Patrick de Carolis "de sanctionner sévèrement leur auteur, dont les déclarations réitérées ne sont pas compatibles avec sa participation au service public de l'audiovisuel".

Devant cette vague de réactions, M. Sevran a publié un communiqué dans lequel il se défend de tout racisme et dénonce une "campagne honteuse" autour de ses propos, qu'il estime "manipulés". Il s'y réclame "de l'amitié d'hommes aussi irréprochables sur le plan du racisme que Jack Lang, Jacques Attali, Bertrand Delanoë ou Nicolas Sarkozy".

Seul l'ex-ministre socialiste de la Culture a jusqu'ici volé à son secours, affirmant "avec force que, par ses comportements et par ses actes, Pascal Sevran est profondément antiraciste".

 
 
.
 
 
 

 
 
 

 

 
Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 21:14
Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 21:09
Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 19:08

Rwanda : les officiers français se défendent

ADRIEN JAULMES.
 Publié le 07 décembre 2006
Actualisé le 07 décembre 2006 : 07h34
  •  
  •  
  •  
 
 
logo FIGARO 
 
Couverture du livre témoignage du colonel Jacques Hogard, vice-président de l'association France-Turquoise.
Couverture du livre témoignage du colonel Jacques Hogard, vice-président de l'association France-Turquoise.
(DR)
 
 
 

Ceux qui ont participé à l'opération « Turquoise » ont fondé une association pour «rétablir la vérité».

 
LES PASSIONS soulevées par la tragédie rwandaise sont loin de s'apaiser.
Accusés de complicité de génocide par six survivants rwandais en février 2005, plainte validée depuis par la cour d'appel de Paris,
les officiers français de l'opération « Turquoise » viennent de fonder une association pour « défendre les militaires » si ceux-ci venaient à être cités à comparaître, mais aussi « rétablir la vérité » et « lutter contre la désinformation » qui empoisonnerait selon eux le dossier rwandais.
Pour le général Jean-Claude Lafourcade, président de l'association France-Turquoise et qui fut le commandant de cette opération humanitaire menée par la France et quelques pays africains entre juin et août 1994 dans le sud-ouest du Rwanda au cours des dernières semaines du génocide, les accusations portées contre l'armée française sont « effarantes », et les plaintes déposées sont « intolérables ». « L'opération était mandatée par l'ONU, elle a sauvé de nombreuses vies, même si on est arrivé très tard », a rappelé hier le général français, lors de la première conférence de presse de cette association, à l'Assemblée nationale.
 

« Ces accusations m'atteignent dans mon honneur de soldat », s'est élevé le colonel Jacques Hogard, vice-président de l'association, qui a récemment publié ses Mémoires de chef d'état-major de « Turquoise ». « Je suis fier de ce que nous avons fait au Rwanda », a affirmé l'officier.

 

La création de cette association coïncide avec la publication du rapport d'enquête du juge Bruguière sur l'attentat du 6 avril 1994 contre l'avion du président rwandais de l'époque, Juvénal Habyarimana, événement considéré comme l'étincelle qui déclencha le génocide des Tutsis par la majorité hutue. En mettant directement en cause dans l'organisation de l'attentat Paul Kagamé, actuel président rwandais et ancien chef rebelle tutsi, le rapport Bruguière n'a pas seulement abouti à une rupture diplomatique entre Paris et Kigali. Il a aussi donné le signal de la contre-attaque aux soldats français, personnellement mis en cause dans la plus controversée des opérations françaises en Afrique, qui se raccrochent à ces révélations comme si la culpabilité de Paul Kagamé dans cet assassinat exonérait la France de toutes critiques à son encontre.

 

Bouc émissaire

 

Car dans l'hystérie qui entoure depuis plusieurs années les débats sur l'affaire rwandaise, qui va de l'instrumentalisation grossière du génocide par Kigali jusqu'à la paranoïa des autorités françaises, promptes à cacher leurs erreurs derrière un complot « anglo-saxon » les militaires français de « Turquoise » se retrouvent dans la position du bouc émissaire.

 

Envoyés dès 1990 à la rescousse d'un régime hutu qui dérivait déjà dangereusement vers la « solution finale de la machette », engagés dans des combats directs contre les rebelles tutsis anglophones venus d'Ouganda comme s'il s'agissait de venger la colonne Marchand à Fachoda, les militaires français ont dû ensuite pendant « Turquoise » tenter de sauver ce qui pouvait encore l'être à la fin d'un des épisodes les plus épouvantables de la fin du XXe siècle, auquel a assisté sans rien faire l'ensemble de la communauté internationale.

 

Ils risquent d'être demain les seuls à répondre devant les tribunaux des ambiguïtés et errements de la politique rwandaise de la France.

 .
Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 19:06

Un député américain veut prêter serment sur le Coran

lefigaro.fr (avec AP).
 Publié le 04 décembre 2006
Actualisé le 04 décembre 2006 : 18h00
 
 
Keith Ellison est le premier député musulman élu au Congrès américain.
Keith Ellison est le premier député musulman élu au Congrès américain.
(DR)
 
 
.
  
Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 19:04
Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 19:03

La conférence sur l'holocauste à Téhéran sera "sans idées préconçues" (Iran)

AFP 05.12.06 | 10h40

A 8 heures par e-mail, recevez la Check-list, votre quotidien du matin.
Abonnez-vous au Monde.fr : 6€ par mois + 30 jours offerts
Agrandir la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Imprimer cet article
Les autorités iraniennes ont assuré mardi que la conférence internationale organisée à Téhéran sur l'holocauste des juifs pendant la deuxième guerre mondiale se tiendrait "sans idées préconçues", alors que le président Mahmoud Ahmadinejad a qualifié ce fait de "mythe".

 

Plus de 60 "chercheurs et universitaires" de 30 pays sont attendus pour cette conférence, organisée par le gouvernement les 11 et 12 décembre, a dit le vice-ministre des Affaires étrangères Manouchehr Mohamadi dans une conférence de presse à Téhéran.


Son organisation a été motivée par l'absence de réponses aux questions sur l'holocauste posées par M. Ahmadinejad, dont le pays ne reconnaît pas Israël, a-t-il expliqué.

"Ahmadinejad a demandé si l'holocauste avait eu lieu ou pas. Et s'il a pris place, pourquoi empêche-t-on des universitaires de faire des recherches sur le sujet, et pourquoi jette-t-on les révisionnistes en prison?" a demandé M. Mohamadi.

Le président iranien, qui a estimé que le régime israélien devait être "rayé de la carte", a mis en doute l'ampleur de l'holocauste, et jugé que ce "mythe" avait été utilisé par les juifs et les Européens pour imposer la création de l'Etat d'Israël.

La conférence "fournira, sans aucune idée préconçue, le cadre nécessaire aux chercheurs des deux camps pour exposer leurs vues dans la plus complète liberté", a dit M. Mohamadi.

Le vice-ministre s'est refusé à fournir les noms des 67 étrangers censés participer afin d'éviter selon lui qu'ils soient empêcher d'y assister par leurs patries d'origine.


 

 


 

 



 

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 19:02
Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article

Rechercher

Archives