Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 05:38

Wednesday, November 22, 2006

Corneille : 400e anniversaire

 

 


Petite devinette. Quel dramaturge français a vu le 400e anniversaire de sa naissance « oublié » cette année ?? Pierre Corneille bien sûr !!

Aussi stupéfiant que cela paraisse, l’auteur du Cid né le 6 juin 1606 n’a fait l’objet d’aucune commémoration digne de ce nom, la France ayant préféré s’intéresser à Mozart, compositeur de grand talent (le plus grand en fait) mais autrichien. Histoires et polémiques vont réparer cet oubli !!

Corneille est né à Rouen. Il est l’aîné de 6 enfants d’une famille de magistrats de Rouen. En toute logique, à 22 ans, le jeune homme entame une carrière d’avocat, mais le destin en décidera autrement : un dépit amoureux, en 1629, lui fait écrire des vers. Il se découvre une passion pour cet art et se lance dans la rédaction de pièces tragiques. Mais à la différence de certains de ces « concurrents », il met en scène la société du XVIIe siècle et ne cherche pas forcément ses références dans l’Antiquité.

Associé un moment à l’Etat (Richelieu en a fait un auteur officiel) , il rompt avec ce dernier pour écrire des pièces sur la haute noblesse dont le plus grand fleuron est Le cid. En 1647, il est élu à l’Académie Française.

Corneille va profiter de la crise de la Fronde et de la mort de Richelieu pour régler certains comptes avec le Cardinal de Louis XIII, notamment dans La mort de Pompée. Il s’interroge sur la guerre civile avec Rodogne. Si la Fronde ne fut pas une guerre civile, elle n’en fut pas moins un sévère affrontement entre les parties les plus puissantes du royaume. Enfin, on peut aussi citer Héraclius, Don Sanche et Andromède où il s’intéresse à la nature même du roi.

Mais à partir de 1650, ses pièces connaissent moins de succès. Jean Racine est le dramaturge à la mode et ses pièces sont plus accès sur le sentiment.

Corneille n’en continue pas moins son travail de dramaturge. Il améliore aussi la machinerie du théâtre, développant les « effets spéciaux » (dans La toison d’or, par exemple). Sa dernière pièce, Suréna, date de 1674

Mais la fin de sa vie est difficile. Boileau doit même demander pour lui une pension royale que Louis XIV lui accordera. Il meurt à paris le 1er octobre 1684.

Pourquoi Pierre Corneille est-il « renié » par l’état alors que son œuvre est universellement connue. Sans doute à cause du Cid.

En effet, la pièce se passe durant la Reconquista qui voit la péninsule Ibérique reprendre, petit à petit, son territoire sur les Maures, installés depuis 711 et la chute du royaume Wisigothique. Réfugiés dans le nord du pays, les rois chrétiens n’ont jamais accepté la perte de leurs royaumes et ils vont se lancer dans une guerre de plus de 700 ans (elle s’achèvera définitivement en 1492 avec la chute de Grenade) , marquée par des revers (la période de l’an mil qui voit les victoires du puissant berbère Al-Man Sur) et des victoires. Le Cid prend donc comme toile de fond le combat du roi de Castille, qui vient de transférer sa cour de Burgos à Séville afin de lutter plus efficacement contre les Maures.

La pièce contient quelques vers magnifiques, entrés dans la légende de la littérature comme :
Ô rage ! Ô désespoir ! Ô vieillesse ennemie !
N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
Ou bien

Je suis jeune, il est vrai, mais aux âmes bien nées
La valeur n'attend point le nombre des années. (Acte II, scène 2, Don Rodrigue au Comte)

Le problème de Corneille viendrait donc que, en ces temps où les lâches qui nous gouvernent craignent la réaction de la rue et des banlieues, il parle d’un conflit entre chrétiens et musulmans. Soit dit en passant, ce n’est absolument pas le sujet de la pièce (c’est l’amour contrarié entre Chimène et Rodrigue). Il est donc amusant (ou consternant) de constater la frilosité des dirigeants qui préfèrent mettre sous le boisseau un des plus grands dramaturges français afin de ne pas heurter la sensibilité des « djeunes » de banlieues. Ou alors, autre hypothèse, leur ignorance est si crasse qu’ils ont totalement fait l’impasse sur Pierre Corneille. Ce qui n’est pas très rassurant non plus !!
 

1 Comments:

At 5:08 AM, stella said...

Wednesday, November 22, 2006

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 05:34

Septembre noir : 1970 .

 

 
Il est intéressant de voir combien certains évènements disparaissent de la mémoire humaine comme par enchantement. Si tout le monde (enfin, ceux qui ont vu Munich) savent que Septembre Noir est une organisation terroriste, beaucoup moins sont au courant que c’est aussi le nom d’un événement qui ne peut que relativiser les évènements récents entre Israël et les Palestiniens.

Revenons en septembre 1970. Yasser Arafat appelle au renversement de la monarchie des Hachémites en Jordanie. Pourquoi ? Il estime que 75% des Jordaniens sont des Palestiniens à un degré ou à un autre. Depuis la fin de la guerre des 6 jours et la prise de la Cisjordanie, les combattants vaincus d’Arafat, les fedayin, ainsi que des milliers de réfugiés, sont venus en Jordanie. Arafat utilise alors son pays d’accueil comme une base arrière.

Dans le même temps, le roi Hussein cherche un compromis avec Israël. Il adhère au plan Rodgers qui suppose la fin d’opérations militaires contre l’état hébreu. Mais le Fatah et le FPLP de Georges Habbache estiment qu’Hussein trahit la cause palestinienne. Début 1970, Hussein réduit les activités des Fedayin. Les choses vont vite s’envenimer.

Le 1er septembre, le roi échappe à un attentat. Le 6, le FPLP détourne 4 avion de lignes sur Amman. Habbache déclare « " Tout ce que nous voulions, c'était combattre Israël et rien d'autre. Mais le régime jordanien considérait que notre seule présence dans le pays représentait pour lui un danger (… ) Pour nous, le roi Hussein était un dirigeant réactionnaire, chef d'un état réactionnaire et donc un obstacle. Et pour réussir notre révolution, nous devions supprimer cet obstacle ". »

Le 16, le roi décrète la loi martiale

Le 17 septembre , les bédouins d’Hussein attaquent les Fedayin. La 1e division de Tank de l’armée jordanienne, dirigée par un cousin du roi Chérif Zeid Ben Chaker bombardent les camps de réfugiés et les permanences des organisations palestiniennes. Au bout de 10 jours, les camps sont rasés et les palestiniens doivent trouver refuge au Liban.

La Syrie envoie alors des chars à la frontière afin de venir en aide aux Palestiniens, mais Hussein sollicite l’aide des USA et de quiconque prêt à empêcher la Syrie d’intervenir. Israël répond en envoyant des avions simuler des attaques contre les tanks syriens. L’armée syrienne fait demi-tour, abandonnant les troupes d’Arafat.

Le 27 septembre, Nasser parvient à faire cesser les hostilités.

. Arafat ne devra son salut qu’en se réfugiant également au Liban, déguisé et aidé par le président du Soudan Noumérie.

Le nombre de victimes n’est pas connu : il oscille entre 3500 (sources jordaniennes) et 10 000 (sources palestiniennes).

On peut donc affirmer , sans trop se tromper, que la répression de Septembre Noir a fait nettement plus de morts chez les palestiniens que les intifada successives. Pourtant, on n’en parle jamais chez les pro-Arafat ou les pro-palestiniens. Les dictatures du Moyen Orient qui prétendent aider les palestiniens « victimes de l’oppresseur sioniste » sont également très discrets sur le sujet. Quand aux médias, pour eux, un bon tueur de palestinien ne peut être que juif !!
 

 

8 Comments:

At 11:22 AM, Ana said...

Un rappel historique à ne pas négliger. Souvenons-nous aussi de l'amnésie qui frappe le grand-père de la très virulente Leïla Chahid, toujours prête à dénoncer les complots (elle avait affirmé qu'Arafat avait été empoisonné) : Husseini a crée une division WaffenSS, était un grand admirateur d'Hitler.
Finalement, la haine des Juifs les rassemblait.
Il ne faut jamais ignorer l'histoire.

 
At 2:22 PM, davethesith said...

J'ai consacré une page sur mon blog à ce propos !! Ai été assailli de notes dénonçant mes "mensonges"

 
At 12:38 AM, davethesith said...

De nombreux éléments de connivence entre nazis et islamistes ici :
http://www.upjf.org/fichiers/dossier_nazis_palestiniens.htm

 
At 10:12 AM, Ana said...

Oui.. D'ailleurs le problème devient inquiétant en Allemagne.. et dans d'autres pays d'Europe. D'ailleurs, les terroristes "défilent" comme les troupes hitlériennes, pas de l'oie et salut nazi..

 
At 8:39 AM, stella said...

Hello David ! Bonsoir et merci d'être passé chez moi et surtout pour le compliment !

 
At 3:01 AM, stella said...

bonjour David et bon dimanche. J'ai mis un lien vers votre Blog sur le mien car j'ai trouvé votre discours intéressant.

 
At 3:03 AM, Marie said...

Très bon blog que j'ai découvert grâce à votre commentaire sur le blog de Stella Vidal.

C'est bien de rafraichir les mémoires.En l'occurrence, ça m'a appris quelque chose. C'est fou comme on connait mal l'histoire de cette région du monde. Et portant je lis les livres de géopoliticiens. Mais il se passe tellement de choses et ces événements sont si difficiles à comprendre, si éloignés de notre manière de penser qu'on ne peut même pas les imaginer.

 
At 3:52 AM, davethesith said...

Merci Stella pour le lien . C'est en nous unissant que nous parviendrons à faire évoluer les choses.

 

Post a Comment

<< Home

Septembre noir : 1970 .

 

 
Il est intéressant de voir combien certains évènements disparaissent de la mémoire humaine comme par enchantement. Si tout le monde (enfin, ceux qui ont vu Munich) savent que Septembre Noir est une organisation terroriste, beaucoup moins sont au courant que c’est aussi le nom d’un événement qui ne peut que relativiser les évènements récents entre Israël et les Palestiniens.

Revenons en septembre 1970. Yasser Arafat appelle au renversement de la monarchie des Hachémites en Jordanie. Pourquoi ? Il estime que 75% des Jordaniens sont des Palestiniens à un degré ou à un autre. Depuis la fin de la guerre des 6 jours et la prise de la Cisjordanie, les combattants vaincus d’Arafat, les fedayin, ainsi que des milliers de réfugiés, sont venus en Jordanie. Arafat utilise alors son pays d’accueil comme une base arrière.

Dans le même temps, le roi Hussein cherche un compromis avec Israël. Il adhère au plan Rodgers qui suppose la fin d’opérations militaires contre l’état hébreu. Mais le Fatah et le FPLP de Georges Habbache estiment qu’Hussein trahit la cause palestinienne. Début 1970, Hussein réduit les activités des Fedayin. Les choses vont vite s’envenimer.

Le 1er septembre, le roi échappe à un attentat. Le 6, le FPLP détourne 4 avion de lignes sur Amman. Habbache déclare « " Tout ce que nous voulions, c'était combattre Israël et rien d'autre. Mais le régime jordanien considérait que notre seule présence dans le pays représentait pour lui un danger (… ) Pour nous, le roi Hussein était un dirigeant réactionnaire, chef d'un état réactionnaire et donc un obstacle. Et pour réussir notre révolution, nous devions supprimer cet obstacle ". »

Le 16, le roi décrète la loi martiale

Le 17 septembre , les bédouins d’Hussein attaquent les Fedayin. La 1e division de Tank de l’armée jordanienne, dirigée par un cousin du roi Chérif Zeid Ben Chaker bombardent les camps de réfugiés et les permanences des organisations palestiniennes. Au bout de 10 jours, les camps sont rasés et les palestiniens doivent trouver refuge au Liban.

La Syrie envoie alors des chars à la frontière afin de venir en aide aux Palestiniens, mais Hussein sollicite l’aide des USA et de quiconque prêt à empêcher la Syrie d’intervenir. Israël répond en envoyant des avions simuler des attaques contre les tanks syriens. L’armée syrienne fait demi-tour, abandonnant les troupes d’Arafat.

Le 27 septembre, Nasser parvient à faire cesser les hostilités.

. Arafat ne devra son salut qu’en se réfugiant également au Liban, déguisé et aidé par le président du Soudan Noumérie.

Le nombre de victimes n’est pas connu : il oscille entre 3500 (sources jordaniennes) et 10 000 (sources palestiniennes).

On peut donc affirmer , sans trop se tromper, que la répression de Septembre Noir a fait nettement plus de morts chez les palestiniens que les intifada successives. Pourtant, on n’en parle jamais chez les pro-Arafat ou les pro-palestiniens. Les dictatures du Moyen Orient qui prétendent aider les palestiniens « victimes de l’oppresseur sioniste » sont également très discrets sur le sujet. Quand aux médias, pour eux, un bon tueur de palestinien ne peut être que juif !!
 

 

8 Comments:

At 11:22 AM, Ana said...

Un rappel historique à ne pas négliger. Souvenons-nous aussi de l'amnésie qui frappe le grand-père de la très virulente Leïla Chahid, toujours prête à dénoncer les complots (elle avait affirmé qu'Arafat avait été empoisonné) : Husseini a crée une division WaffenSS, était un grand admirateur d'Hitler.
Finalement, la haine des Juifs les rassemblait.
Il ne faut jamais ignorer l'histoire.

 
At 2:22 PM, davethesith said...

J'ai consacré une page sur mon blog à ce propos !! Ai été assailli de notes dénonçant mes "mensonges"

 
At 12:38 AM, davethesith said...

De nombreux éléments de connivence entre nazis et islamistes ici :
http://www.upjf.org/fichiers/dossier_nazis_palestiniens.htm

 
At 10:12 AM, Ana said...

Oui.. D'ailleurs le problème devient inquiétant en Allemagne.. et dans d'autres pays d'Europe. D'ailleurs, les terroristes "défilent" comme les troupes hitlériennes, pas de l'oie et salut nazi..

 
At 8:39 AM, stella said...

Hello David ! Bonsoir et merci d'être passé chez moi et surtout pour le compliment !

 
At 3:01 AM, stella said...

bonjour David et bon dimanche. J'ai mis un lien vers votre Blog sur le mien car j'ai trouvé votre discours intéressant.

 
At 3:03 AM, Marie said...

Très bon blog que j'ai découvert grâce à votre commentaire sur le blog de Stella Vidal.

C'est bien de rafraichir les mémoires.En l'occurrence, ça m'a appris quelque chose. C'est fou comme on connait mal l'histoire de cette région du monde. Et portant je lis les livres de géopoliticiens. Mais il se passe tellement de choses et ces événements sont si difficiles à comprendre, si éloignés de notre manière de penser qu'on ne peut même pas les imaginer.

 
At 3:52 AM, davethesith said...

Merci Stella pour le lien . C'est en nous unissant que nous parviendrons à faire évoluer les choses.

 

Post a Comment

<< Home

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 05:30

Sunday, December 03, 2006

La (re)naissance d'Israel en 1948

 

 


À l’heure où le Moyen-Orient redevient une poudrière et où un dirigeant iranien rêve de détruire Israël par le feu nucléaire, il est intéressant de se pencher sur la naissance de ce pays.

La naissance d’Israël remonte en fait à 1917, à ce que l’on appelle la déclaration Balfour. Remontons un peu le temps.
L’effondrement de l’Empire Ottoman a permis à l’Angleterre de prendre pied au Moyen-Orient. Elle gère désormais la Palestine. Le 2 novembre 1917 la Le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, Arthur J. Balfour, écrit à Lord Lionel de Rothschild la déclaration suivante : « le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un Foyer national pour le peuple juif et fera tous ses efforts pour faciliter ces objectifs étant, bien entendu , que rien ne viendra porter atteinte aux droits civils et religieux des collectivités non-juives existants en Palestine, ou aux droits et à la situation politique dont les Juifs jouissent dans les autres pays ». Mais cette déclaration sera très mal accueillie (déjà !!) par les pays arabes et des troubles ensanglanteront régulièrement la région.
. Ainsi les colonies juives sont régulièrement attaquées et les Palestiniens (nom générique donné aux musulmans habitant la région) se heurtent également de manière violente avec les autorités Anglaises qui ont vite oublié leurs promesses d’indépendance.
. En 1936, un congrès national réunit plus de 150 délégués palestiniens. Leurs revendications portent sur l’arrêt de l’immigration juive mais aussi sur l’accès à l’indépendance.

En 1937, la commission royale préconise le partage de la Palestine en un Etat juif qui comprendrait 33% du territoire et un Etat arabe. Mais les Palestiniens rejettent le plan.
.En 1939, une nouvelle conférence aboutira à un échec semblable.
 À chaque fois, la partie arabe refuse le moindre partage.

La montée du nazisme va renforcer le Foyer National, mais, curieusement, la Grande-Bretagne va alors considérablement réduire l’immigration juive à partir de 1940 et limiter le droit aux Juifs d’acquérir des terres.

Durant la guerre, la résistance juive aux Anglais va devenir importante et elle culminera en 1946 avec l’attentat contre l’Etat Major Britannique logé dans l’hôtel King David, attentat très sanglant et qui montre que la violence aveugle n’a pas l’apanage d’un camp.
. Churchill va donc en appeler à l’ONU.

Entre temps, La 2e guerre mondiale s’est achevée, il y a deux ans.
Le monde entier a découvert l’horreur du système concentrationnaire nazi. Les 6 millions de juifs exterminés hantent la conscience de l’Europe. La toute nouvelle Organisation des Nations Unies doit alors prendre le problème à bras le corps.

Les travaux commencent le 26 mai 1947. Le 31 août, un rapport de 54 volumes est déposé à l’Assemblée Générale. Il dit, en gros, les choses suivantes :

Les juifs fondent leurs droits au retour sur les liens historiques du peuple juif avec la Terre Sainte (cela avait déjà été confirmé par la déclaration Balfour). Ils estiment aussi que la mise en valeur du pays par les juifs déjà implantés en Palestine leur donne un droit. Enfin, la création d’un Etat permettrait de régler le problème des 250 000 juifs européens survivants des camps de la mort.

Du côté arabe, on argue du caractère inaliénable de la conquête musulmane de 637. Ils estiment que le mandat britannique de 1920 fut illégal. Enfin, ils penchent sur la création d’une Palestine indépendante qui tiendrait compte de la minorité juive.

Le 29 novembre1947, La résolution 181 est alors votée :

Elle consiste à octroyer aux Juifs 56% du territoire entre le Jourdain et la Méditerranée. Elle créait également un Etat Palestinien. Jérusalem devient une zone internationale placée sous le contrôle des Nations Unies. Il y eut 33 voix pour, 13 contre et 10 abstentions.

Mais cette résolution ne va pas se faire sans heurts. L’épisode de l’Exodus, bateau rempli de réfugiés, juifs refoulé de Palestine par les Anglais en est un bon exemple.

Le 14 mai 1948, l’Etat d’Israël est proclamé dans les frontières définies par l’ONU. À Tel-Aviv, c’est David Ben Gourion qui va lire la déclaration d’indépendance du nouvel état.
 Le lendemain, les Britanniques quittent le pays, laissant aux Israéliens le contrôle de leur base militaire. La Transjordanie, où vont vivre les Palestiniens, reste sous le commandement du général anglais Glubb Pacha, qui est à la tête de la Légion arabe de Transjordanie.

Mais le nouvel état suscite rapidement la haine de ses voisins.Une coalition arabe (Liban, Syrie, Irak, Egypte et Jordanie) attaque Israël. La légion Arabe de Transjordanie, appuyée par des contingents venus d’Arabie Saoudite se mêlent à l’attaque.

Peine perdue, la jeune démocratie parvient à repousser l’attaque et conquiert même les territoires situés à l’ouest du Jourdain.

Le 7 janvier 1949, Américains et Anglais imposent un cessez-le-feu. Le 24 février 1949, l’Egypte et Israël signent un accord d’armistice à Rhodes.

Cette guerre va laisser des traces. 800 000 arabes de Palestine vont quitter leurs terres tandis que 600 000 juifs doivent fuir les pays arabes. Mais ces réfugiés deviendront des citoyens israéliens à part entière tandis que les Arabes vont garder leur statut de réfugiés. Notez que la Ligue Arabe elle- leur demanda de quitter Israël, estimant qu’une fois l’ennemi refoulé à la mer, ils pourraient revenir vivre sur leurs terres. Cet échec est appelé Nakba, la catastrophe.

On peut donc voir que dès sa création, Israël a été en butte aux attaques de ses ennemis.

Je reviendrais plus tard sur les guerres de 67, de 73, les conflits entre Israël et le Liban et enfin sur les Intifada.
 

 

2 Comments:

At 12:26 AM, stella vidal

Très bonne démonstration historique qui explique les désaccords et les incompréhensions du monde d'aujourd'hui envers Israël, et la cécité obstinée des arabes.

 
At 9:38 AM, davethesith

Et encore , j'ai simplifié la période 1921-1943, plus sanglante que ce que j'ai écris.

http://histoiretpolemiques.blogspot.com/2006/12/la-renaissance-disrael-en-1948.html
Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 05:20

le Caravagge  .

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 05:17

buste de GANYMEDE ( amant de ZEUS )

ROME époque impériale

LOUVRE.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ganym%C3%A8de

 

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 05:10

 

LE RAPT DE GANYMEDE  REMBRANDT

( amant de ZEUS )

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ganym%C3%A8de

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ganym%C3%A8de

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 04:56

pédés célèbres de

l 'Histoire et Culture

http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9d%C3%A9raste

 


 

PEINTURE

Michel-Ange

Le Caravagge ( pédophile , assassin , escroc )

LITTERATURE


 

 

  

Joyce

Proust

Gide ( pédophile )

henry de Montherlant

Wilde Oscar

roger Peyrefitte

MUSIQUE

piotr ilitch Tchaikovski

CINEMA

Pasolini ( pier paolo )

à compléter sur les commentaires SVP .

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 04:49

 

 

DIJON,
Plan social 

 Dim:

sites de production

 logistique

 bloqués 

 Autun 

 

bloquaient deux sites de production et le centre logistique de la marque à Autun

 

 pour obtenir des avancées

 plan social

 doivent faire l'objet.

 centre logistique (ou C3D).

blocage empêche l'approvisionnement de l'Europe car tous les produits Dim, importés (tous les sous-vêtements masculins et 80% des sous-vêtements) ou produits en France (collants), passent par ce centre.

sites de Saint-Andoche et Saint-Pantaléon

 Des employés de Château-Chinon (Nièvre), 

usine de Dim qui doit fermer ou être réduite à un simple atelier d'après la direction, ont rejoint le blocage. 

annoncé la suppression de 450 postes sur 2.500 en France,  400 concerneraient Dim,

 plan social doit être mis en oeuvre entre février et avril 2007. 


 

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 04:35

les SOIXANTE-HUITARDS  QUI LA PLUPART ONT FAIT LE CONTRAIRE

SE SONT BIEN CASéS COMME COHEN-BENDIT

ET ESSAIENT D EXPLOITER LES JEUNES

 

NOS ENFANTS NOUS HAIRONT (Denis JEAMBAR)

  •  
    • Quelques slogans qui illustrent particulièrement bien
    • .
    •  
      • Ne travaillez jamais.
      •  
      • bien sûr connard
      • et puis tu passeras aux 30
      • ou 35 heures !
      • et tu bouffes sur le dos des autres !

       

      • Fin de l'université.
      • c'est çà , connard ,
      • on retourne avec supermenteur
      • aux " arts premiers " !

           la recherche scientifique sera faite

    •      par les anthropophages !

      • On ne revendiquera rien, on ne demandera rien. On prendra, on occupera.

           c'est çà , connard : tiens , moi , je   vais occuper et piquer le patrimoine de JULY et les biens de " libération ".

    • .

      • Soyez réalistes, demandez l'impossible. 
      • .
      • mais bien sûr , connard , si y a des cons
      •  pour te croire !
      • et tu demandes aux soixante-huitards
      • retraités de la MGEN ?
      • .
      • On achète ton bonheur. Vole-le.
      • Le réveil sonne : Première humiliation de la journée !
      • Imagine : c'est la guerre et personne n'y va !
      • Élections, piège à cons.
      • .
      • Tous les connards de 68 ont voté
      • SUPERMENTEUR en 2002 ,
      •  chiant de frousse dans leur slip de pré-retraité fonction publique .
      • Il est interdit d'interdire

           c'est çà , connard , mais pourquoi tu nous interdisait de rentrer dans notre lycée en MAI 68 , SALOPARD .

      • Sous les pavés, la plage
      • 
      • Jouissez sans entraves

                                    Récupérée de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Soixante-huitard »


Repost 0
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 04:24
Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article

Rechercher

Archives