Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 16:49
Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 16:46

 

 

.

écologie

environnement

peak oil

 

http://www.zpgmb.org/howmuch.html

 

 

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 16:45
Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 16:42

.

 

 

 

 

 

BRUNEL

 

 

 

 

 

 

 

 

http://en.wikipedia.org/wiki/Isambard_Kingdom_Brunel

 

.

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 16:39
Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 16:37
Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 13:43
Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 13:17

 

 

http://infideles.blogspot.com/2006/07/traduction-dun-article-de-fjordman.html

Sunday, July 30, 2006

 



Traduction d'un article de Fjordman pour Gates of Vienna le 9 Juillet 2006

L'Amiral Horatio Nelson a peut-être guidé la flotte Britannique vers une victoire célèbre à la Bataille de Trafalgar, mais il vient de faire face à un revers bien plus difficile lors de la commémoration de son 200ème anniversaire. Les organisateurs d'une reconstitution de la bataille en 2005 on décidé de la présenter comme un combat entre la "Flotte Bleue" et la "Flotte Rouge", plutôt qu'entre adversaires anglais, français et espagnols, la présentant comme la reconstitution d'une "bataille navale du 19ème siècle".

Trafalgar, pendant laquelle la Marine Royale Britannique a vaincu les flottes unies de France et d'Espagne, porta un coup sévère à la suprématie de Napoléon sur les océans. Nelson lui-même y tomba. Mais il semblerait que nous vivions à présent à l'âge de l'Utopie sans Frontières, et de la Fraternité entre les Hommes, en conséquence de quoi nous ne devrions plus nous accrocher aux idées de France, d'Angleterre ou d'Espagne, ainsi qu'à d'autres détails historiques insignifiants. Ce serait là une malpolitesse. Et bientôt, peut-être entendrons-nous dire que la première et la deuxième guerre mondiale ont été menées entre l'équipe des Jaunes et celle des Bleus. Nous ne voudrions insulter personne, n'est-ce pas?

Cet incident est révélateur d'une tendance plus large à re-écrire l'histoire. En partie à cause de l'Immigration, le gouvernement britannique vient d'appointer une commission sur le futur de la Grande-Bretagne multiethnique. En conclusion, le "fait d'être anglais" (Britishness) possède des "connotations raciales systématiques, et en grande partie non-dites". Le rapport ajoute que la Grande-Bretagne devrait être formellement "reconnue en tant que société multiculturelle", dont l'histoire se doir d'être "révisée, repensée, et abandonnée".

Au Parlement Européen, le Chrétien Démocrate allemand Hans-Gert Pöttering a affirmé que les livres d'école devraient être revus afin d'en expurger les portraits intolérants de l'Islam, le tout sous la supervision d'experts de l'Union Européenne et de leaders Islamiques. Selon lui, ces livres d'école devraient être vérifiés afin de s'assurer qu'ils fassent la promotion des valeurs Européennes sans propager stéréotypes ou préjudices religieux. Il suggère également que l'UE coopère avec les 56 nations de l'Organisation de la Conférence Islamique, afin de créer un comité de révision.

Timothy Garton Ash est considéré comme un des experts mondiaux du futur de l'Europe, et il fait souvent mention de sa participation à des conférences internationales au nom prestigieux. Bruce Bawer remarque que l'élite politique Européenne est extrêmement isolée des peuples, et réticente à adresser les problèmes dont ceux-ci se préoccupent. Selon lui, garton Ash est emblématique de cette élite. Il rejette le patriotisme national, mais vénère l'UE, théorisant sur le besoin d'un patriotisme européen factice ("drapeaux, symboles, et un hymne européen que l'on pourrait chanter") afin d'encourager "l'identification émotionelle avec les institutions Européennes" Pourquoi l'Europe a-t-elle besoin de l'Union Européenne? Réponse de Garton Ash: "Afin de ne pas retomber dans les vieilles mauvaises habitudes de la guerre et de la barbarie Européenne". Parmi ses suggestions, l'Europe devrait encourager la "formation d'une Union Arabe". Il ne fait pas mention d'une démocratie Arabe. Lorsqu'il imagine "l'Europe idéale en 2025", il la dépeint sous les traits d'un "partenariat" avec les pays Arabes et la Russie, “de Marrakesh, Le Caire, Jerusalem, Baghdad, et Tbilisi, jusqu'à Vladivostok.” Et pendant ce temps, certains disent que le concept d'Eurabie est une théorie de la conspiration…

Mr. Carl I. Hagen du droitiste Progress Party a critiqué le choix d'un citoyen d'origine étrangère à la tête de l'agence d'immigration Norvégienne. "Il ne devrait pas y avoir de doutes sur la loyauté envers le pays natal et les liens avec le peuple Norvégien, son histoire et ses tradiitions, ni sur le fait que vous devez veiller aux intérets de votre pays. Si vous êtes un immigré venu d'un autre pays, avec votre famille et vos racines ailleurs, ceci pourrait, lors d'un conflit, poser des questions sur l'endroit où vont vos loyautés", dit Mr Hagen.

Jonas Gahr Støre, Ministre des Affaires Etrangères, a déclaré que les assertions de Mr Hagen "frôlent le racisme". Eva Joly, magistrate Française née en Norvège, connue en France pour sa croisade infatigable contre la corruption, travaille maintenant en tant que conseillère spéciale pour le gouvernement Norvégien. "Partir du principe que la nationalité ou la citoyenneté a quelque chose avoir avec le fait d'être éligible (pour un travail) est une façon de penser très vieillotte. Nous ne pensons plus en termes nationaux, mais en termes Européens et globaux. C'est un devoir d'employer les gens d'un autre pays". Elle possède la double nationalité, Française et Norvégienne, mais se considère comme Européenne

A la tete de l'agence de l'Immigration norvegienne, Manuela Ramin-Osmundsen, arrivée dans le pays en 1990. Apres avoir accepté la tache de prendre en main au jour le jour l'immigration dans le pays, elle fit le serment de rendre la politique plus ouverte pour les demandeurs d'asile. Il s'avéra plus tard que l'Agence (l'UDI) devint en réalité si ouverte qu'elle finit par appliquer sa propre politique d'immigration privée. L'UDI a violé aussi bien les lois que les directives politiques norvégiennes, en accordant l'asile en Automne 2005 a pres de 200 Kurdes irakiens, alors que leur veritable identité n'avait pas pu etre établie, et que certains avaient un passé criminel. Une Commission, apres avoir examiné les passeports litigieux, limogea Ramin-Osmundsen, et son successeur démissionna lui-meme un peu plus tard.

S'agit-il de "xenophobie" si les Norvegiens, qui representent a peine 0.1% de la population mondiale, s'inquietent d'etre balayes par l'immigration? L'ecrivain americain Gore Vidal a declara lors d'une lecture: “La tradition liberale requiert que les frontieres soient toujours ouvertes a ceux qui recherchent la securite et la porsuite du bonheur. mais a present, avec tous ces millions de gens en deplacement, meme les coeurs les plus accueillants deviennent pointilleux. La Norvege est suffisamment grande et suffisamment vide pour accueillir 40 ou 50 millions de refugies Bengalis. Mais si les Norvegiens pensent que, tous comptes faits, ils prefereraient ne pas les accueillr, peut-on parler de racisme? Je ne le pense pas. C'est juste de l'auto-preservation, la premiere loi des especes

Jonathan Friedman, un Americain vivant en Suede, signale que le soi-disant Integration Act de 1997 proclame que la Suede est une 'Societe multiculturelle". Des amendements vont jusqu'a proclamer que "Dans la mesure ou un grand nombre de gens ont leurs origines dans un autre pays, la population Suedoise n'a pas d'histoire commune. La relation a la Suede, et l'adhesion aux valeurs fondamentales de la societe ont donc plus d'importance pour l'integration qu'une origine historique commune"

"L'Integration Act implique donc que la Suede n'a pas d'histoire, et n'est composee que des groupes ethniques qui l'habitent. Les indigenes Suedois, qui ont donne une forme au pays depuis des siecles, ont donc ete reduits a ne plus etre qu'un groupe ethnique de plus, sans plus de droits sur le pays que les Turcs ou les Somalis arrives Jeudi dernier. Les autorites politiques du pays ont reussi a effacer la culture de leur propre peuple, sans qu'aucun debat public n'ait ete lance a ce sujet. J'ai lu que les immigrants musulmans en Suede affirment que la Suede n'a pas d'heritage culturel et religieux communs: Elle est juste composee de differents groupes, lies entre eux par l'usage commun du meme langage. Il est donc "raciste" de seulement dire que "nous" devrions "les" integrer, puisqu'il n'y a pas de "nous", par principe.

Jens Orback, Ministre gouvernement Socio-Democrate Suedois, s'inquite que les citoyens manquent de confiance envers les politiques. Pourtant, le meme Orback a declare dans un debat radiodiffuse: "Nous devons etre ouverts et tolerants envers l'Islam, car quand nous serons devenus une minorite, ils nous seront tellement favorables". Cela me semblait trop incroyable, meme pour la Suede, qu'un Ministre puisse dire une chose pareille en public, j'ai donc verifie mes sources, et il s'avere qu'il l'a bien dit.

Voici donc un gouvernement qui sait parfaitement que son peuple s'apprete a devenir une minorite dans son propre pays, et qui pourtant ne fait rien pour y mettre un terme. Bien au contraire, il travaille activement pour arriver a ce resultat. cela est-il deja arrive dans l'histoire de l'humanite, que les responsables d'une nation travaillent a effacer leur peuple et leur histoire, en presentant le tout comme un acte de tolerance? Pas etonannt si certains Suedois declarent qu'on est en train de mener une guerre contre le peuple de Suede: Une guerre physique, menee par les immigrants musulmans, et une guerre culturelle et juridique menee par leurs propres elites politiques.

Suite aux menaces de radicaux Musulmans, certaines des plus grandes firmes britanniques ont hesite a deployer le drapeau national Anglais durant la derniere coupe du monde de football. En Suede, un homme a ete attaque et presque tue pour avoir arbore sur ses vetements le drapeau national le jour ou la Suede participait a un match. La Suede, bien sur, a la meme croix chretienne sur son drapeau que l'Angleterre, et il semblerait que quelques 'jeunes multiculturels" n'aient pas vu d'un bon oeil cette intolerable provocation.

Malmö, troisieme ville Suedois, est en passe de devenir la premiere grande ville Scandinave a majorite musulmane. La vague de vols dont la ville a ete temoin est une "manifestation de la guerre contre les Suedois" C'est l'explication fournie par de jeunes cambrioleurs d'origine immigree quand on leur a demande pourquoi ils ne volaint que des Suedois d'origine. "Lorsque nous sommes en ville et que nous volons, nous menons une guerre, une guerre contre les Suedois", "Le pouvoir, pour moi, ce serait que les Suedois me voient, se couchent par terre et me baisent les pieds".

Dans le journal Danois Jyllands-Posten, Mr. Hans Hauge a publie un essai sur le Multiculturalisme. “On nous dit tous les jours que le Danemark est devenu une societe Multiculturelle. C'est un fait, dit-on, et il n'y a rien que nous puissions y faire.” “Ce n'est pas comme si c'etait une chose que le peuple aurait decide politiquement, c'est juste arrive. C'est un peu comme l'industrialisation, ou la Modernite. C'est arrive pendant que nous dormions.” “Nous allons devoir nous y faire.” “personne n'aurait pu prevoir la chute du Mur de Berlin. Personne n'avait prevu non plus l'affaire des caricatures”.

Selon Hauge, une chose que nous avons appris de l'histoire, c'est qu'elle s'oriente toujours du "multi" au "mono". Une societe "multiculturelle" n'est que le signe des derniers jours avant que le nouveau "mono" s'installe. "Multi" est toujours un signe de disparition". "Nous pouvons etre surs que nous allons d'une societe multi-religieuse a une societe mono-religieuse. le mouvement va toujours du multiple a l'unique, mais nous ne savons pas lequel"

Je suis d'accord avec Mr. Hauge sur la deuxième partie. Une société Multiculturelle n'est que temporaire. Tôt ou tard, elle en arrivera à une nouvelle forme de société monoculturelle. Ceci se manifestera soit par la division d'un territoire autrefois cohérent en nouvelles enclaves monoculturelles, ou à travers la prise de pouvoir de la société dans son ensemble par la plus forte et la plus agressive des monocultures.

L'idéologie multiculturelle est maligne, car elle fragmente la société en ghettos culturels séparés, comme une sorte d'apartheid. Nous vivons une époque dominée d'un côté par le Relativisme en Occident, et d'un autre côté, une intolérance Islamique aggressive. Aucune Vérité contre Une Seule Vérité. Est-ce juste une coincidence, ou bien serait-il possible que le vide du nihilisme et de l'indifférence morale provoquent une contre-réaction aggressive? Si c'est le cas, notre Multiculturalisme s'oriente plus vers le Totalitarisme que vers la Tolérance.

Bien sur, il est possible que le Multiculturalisme n'aie jamais été une question de tolérance, après tout. Pour certains, c'est plus une question de vanité. "Miroir miroir, dis-moi qui est le plus ouvert d'esprit en ce pays". C'est un concours de beauté pour intellectuels Occidentaux travaillés par l'ennui, qui se servent des immigrants comme d'un miroir pour refléter leur ego infatué, un sport où ils peuvent choyer leur vanité avec l'illusion que dénigrer leur propre héritage culturel est un signe de générosité.

Cependant, il y en a d'autres qui ont parfaitement compris que le multiculturalisme n'est que temporaire, et qui s'en servent comme d'un moyen en vue de la satisfaction de leurs buts politiques. Ils se servent du multiculturalisme et de l'immigration massive comme d'un tir de batterie pour mettre à bas le Vieil Ordre Judéo Chrétien et ses Etats-Nations, afin de le remplacer par un Ordre Nouveau, qu'il s'agisse d'un Super Etat PanEuropéen, ou une dictature globale du Prolétariat.
De la destruction créative, en d'autres termes. Et c'est ici que je ne suis pas d'accord avec Mr. hauge, qui pense que le Multiculturalisme "est juste arrivé" comme un accident de la nature. Je ne sais pas; tout ceci me semble à moi plutot relever de la main de l'Homme.

Il est exact que le système traditionnel des Etats-Nations sera remis en question au 21ème Siècle. Une partie du challenge est effectivement posée par les forces impersonnelles de la globalisation technologique. Mais le Multiculturalisme est probablement plus le résultat délibéré d'une idéologie, qu'une conséquence accidentelle de la technologie. L'installation/invasion de millions de Musulmans dans toutes les grandes cités Européennes est le résultat direct d'accord secrets passés entre les autorités Européennes, ainsi que le montrent les travaux de Bat-Yeor sur l'Eurabie, travaux loués par nombre d'intellectuels de Gauche.

L'Internet facilite les communications entre les frontières, oui, mais ce n'est pas là le problème principal. Le problème principal est que des millions de gens traversent physiquement les frontières, à la suite d'une décision politique du gouvernement d'effacer les frontières entre les nations Européennes.

Si l'immigration massive était le résultat inévitable de la globalisation, comment se fait-il que le Japon n'ait pas subi les flux migratoires de millions de Musulmans de la même façon que l'Europe l'a subi, et pourquoi un pays comme la Finlande a vu arriver bien moins d'immigrants que la Suède voisine. Pourquoi le Multiculturalisme est-il "inévitable" en Suède ou en Grande Bretagne, mais parfaitement évitable au Japon? Se pourrait-il que tout ceci ait été décidé par certains groupes très puissants, et que ce projet ait été caché du débat public en disant qu'il s'agissait d'une chose "inévitable", et que de toutes façons, tous ceux qui s'y opposent sont des racistes.

Les élites politiques sont impliquées dans un Projet - car il s'agit bien d'un projet délibéré et organisé - de dissoudre les Etats nations Occidentaux. C'est une colalition de plusieurs groupes: Des hommes de Gauche, opposés au capitalisme et à l'Occident chrétien en général, influencés par l'idée Marxiste que l'Etat-Nation est un obstacle à la libération internationale. Mais on trouve également des Centristes, et même des groupes plus ou moins conservateurs, qui participent à celà. Valéry Giscard d’Estaing, auteur de l'affreuse Constitution Européenne, est considéré comme un politicien Conservateur ; il ressent un mépris énorme envers l'intelligence des gens ordinaires, et ne s'est jamais soucié de s'en cacher.

Il y a un autre groupe, dont les membres sont convaincus que l'Etat-Nation ne cause qu'ennuis et guerres. Je suspecte l'ancien Chancellier Allemand Helmut Kohl d'appartenir à ce groupe. Enfin, nous avons ce qui est peut-être le groupe le plus répandu: Les Opportunistes, qui veillent à leurs propres intérêts, et suivent la consigne des autres groupes. ILs ont tous de bons jobs, à un niveau international, et ne ressentant plus le moindre attachement aux Etats Nations qu'ils sont censés représenter .

Je les appelle les Nouvelles Marie Antoinettes. La Marie Antoinette originale, Reine de France au 18ème Siècle, fut rendue célèbre pour sa petite phrase “S'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche,” bien que certaines affirment qu'elles n'aurait jamais dit une chose pareille. Les Nouvelles Marie Antoinettes auraient probablement dit "Qu'ils mangent des kebabs". Ils sont convaincus que les appels à la souveraineté nationale n'est plus qu'une vieille superstition répandue chez les gens du commun, et travaillent activement à démanteler les Etats nations d'Europe, à travers l'immigration massive, le Multiculturalisme, et des institutions supra-nationales telles que l'EU.

Ils n'ont jamais demandé la permission pour celà, et n'ont même jamais mentionné ce Projet en public. La création de cette nouvelle entité, l'Eurabie, est le plus grand acte de trahison jamais commis en 2000 ans d'histoire Occidentale, et a déja mis l'Europe presque à genoux. Les élites politiques Occidentales semblent penser que nous vivons à présent l'âge "global", et que tout sentiment d'attachement à votre Etat Nation, ou tout simplement à votre civilisation, est stupide, voire "rétrograde". Ceci nous conduit à un fossé sans précédent entre les peuples et leurs dirigeants, qui est devenu si large en Europe qu'il pourrait bientôt menacer jusqu'aux fondations de nos sociétés démocratiques. Nos pays peuvent-ils survivre, lorsque ceux qui sont supposer les protéger et les servir ne croient même plis aux institutions qu'ils sont supposer représenter?

Un blogger suggere de nommer ce Projet La Grande Déconstruction , un nom que j'aime beaucoup. Les générations précédentes ont vécu l'Age de la Raison, nous vivons l'Age de la Déconstruction, celui où nos universités et nos institutions sont plus intéressées par la déconstruction et la mise en pièce de notre héritage culturel que par sa défense et sa transmission à nos descendants.

Il est intéressant de noter que Marie Antoinette, plus de 200 ans après avoir été guillotinée en 1793, est devenue une obsession nationale, on lui consacre des livres, des articles de magazine, des films, et même des chocolats et des parfums. "J'aime mon pays, mais nous subissons un désordre terrible" dit l'historien Claude Dufresne à propos des émeutes dans les banlieues immigrées, la stagnation économique et l'incapacité récurrente des politiciens français à trouver des solutions. "Dans ces circonstances, le passé semble si glorieux et si brillant". La fascination pour Marie Antoinette reflète également "la nostalgie pour ce que nous avons détruit", ajoute-t-il. Dans une veine similaire, Evelyne Lever, biographie de Marie Antoinette, dit que le public s'identifie à elle en raison de l'extraordinaire tragédie qu'elle a vécu: "De demi Déesse au palais, elle s'est retrouvée trainée sur l'échafaud". En même temps, elle représente la fin d'une ère "et c'est exactement ce que nous aussi vivons en ce moment, les annonces de la mort d'un système particulier", dit Lever, évoquant l'idée que la Vème République française est à bout de souffle et demande un renouvellement.

Roger Scruton, dans un discours donné en Belgique, note qu' "acheter et vendre la citoyenneté, souvent à des gens qui la considèrent seulement comme un droit et jamais comme un devoir, est devenu commun en Europe. Les élites politiques ne voient pas de problèmes à ce que l'on collectionne des passeports comme on collectionne les cartes de clubs".
"Les membres de notre élite politique sont peut-être immunisés contre la xénophobie, mais il existe un autre défaut dont ils montrent les signes en abondance: La répudiation, et même l'aversion contre son pays". Cette attitude, qu'il appelle l'oikophobie, est la "disposition, dans n'importe quelle forme de conflit, de se mettre du côté des "eux" contre les "nous", et le besoin irrépressible de dénigrer les coutumes, les cultures et les institutions qui sont de toute évidence les "notres".

La personne souffrant d'oikophobie répudie les loyautés nationales, et "définit ses buts et ses idéaux contre la nation, prenant le parti des institutions supra-nationales contre les gouvernements locaux, acceptant et adoptant des lois venant du haut de l'UE ou de l'ONU, et définissant sa vision politique en termes de valeurs cosmopolites été purifiées de toute référence à une communauté historique réelle. L'oikophobe est à ses propres yeux le défenseur d'un universalisme inspiré, opposé au chauvinisme local. Et c'est la montée de l'oikophobie qui nosua conduit à cette crise croissante de légitimité au sein des Etats nations d'Europe".

Les populations d'Europe sont à présent profondément anxieuses au sujet de leur futur. Et quand les gens sont dans cet état d'anxiété, ils créent un danger, aussi bien pour eux-mêmes que pour ceux qu'ils craignent". "Si l'élite libérale ne discute pas du sujet, et continue à invoquer en guise d'explication la xénophobie des populations indigène, il est vraisemblable que l'effet à long terme sera une explosion populaire, une de celles dont personne ne bénéficiera, et surtout pas les communautés immigrées".

Serge Trifkovic, auteur de Defeating Jihad: How the War on Terrorism Can Be Won — in Spite of Ourselves, résente les choses de cette façon: “A la racine du malaise domestique, on trouve la notion que les pays n'appartiennent pas à ceux qui y ont habité depuis des générations, mais à quiconque se trouve être entre ses frontières à n'importe quel moment - ceci sans distinction de culture, d'attitude ou d'intentions". "Une autre fausseté malfaisante est le diktat selon lequel nous ne devrions pas sentir de lien spécial nousunissant à un pays particulier, ou un pays, une nation, une race ou une culture, mais que nous devrions transférer nos préférences au monde entier, à "l'humanité". "Ces Américains et Européens, qui aiment leur pays plus que les autres pays, et qui placent les intérets de leur famille ou de leurs voisins avant ceux des autres, sont des gens normaux. Ceux qui leur disent que leurs attachements devraient être globaux, et que leur pays et leurs voisins appartiennent au monde entier, sont malades et malfaisants". "Le refus des élites de protéger les nations occidentales contre le terrorisme islamique est la plus grande trahison de l'histoire".

J'ai déja fait remarquer que l'Union Européenne marque un retour à l'ère pré-démocratique, la création d'une nouvelle aristocratie. Il semblerait que cette nouvelle aristocratie ait la même prise sur la réalité que Marie Antoinette et les élites pré-révolutionnaires françaises. Peu importent les viols collectifs, les ambassades incendiées et les attentats suicide. Pensez à toutes les bonnes choses apportées par les immigrés Musulmans, la culture, la cuisine. Si les gens n'aiment pas la charia, ils n'ont qu'à manger des Kebabs.

C'est assez facile de plaisanter la dessus, mais la situation est en réalité plutôt grave. L'Europe est envahie par les barbares, et les élites politiques multiplient les efforts pour imposer une Constitution ressemblant au monstre de Frankenstein en face de la résistance populaire. Tout ceci sent l'ère pré-révolutionnaire. Espérons juste que nous arriverons à éviter cette fois-ci les étapes de Robespierre et de la Terreur.

A présent, nous avons la blogosphère, la guillotine virtuelle. Nous ne coupons pas la tête des imbéciles, mais juste à leurs idées idiotes. Peut-être le monde fait-il quelques progrès, après tout.

Le problème est que si, ou plutôt quand, les guerres civiles commenceront en Europe, causées par l'immigration Musulmane, les lignes de front ne seront pas nécessairement entre l'Occident et l'Islam, ni même entre les natifs contre les immigrés. Il y a déja une guerre civile culturelle et idéologique en cours, qui, combinée au fanatisme Islamique, pourrait amener à une guerre civile physique. Cette guerre a déja lieu, entre d'un côté ceux qui croient encore auc valeurs traditionnelles de l'Ouest et aux Etats nations, et de l'autre côté, les défenseurs du Multiculturalisme, des Nations Unies, des lois internationales tec. Ce dernier groupe, particulièrement dominant à gauche, mais qui a aussi pénétré les rangs de la Droite, pense que la souveraineté nationale est au mieux obsolète, au pire "raciste" et malfaisante. Beaucoup dans ses rangs pensent honnêtement que ceux qui rejettent l'immigration Mulsulmane sont des bigots racistes, et certains iront jusqu'à combattre aux côtés des Musulmans en conformité avec leurs buts idéologiques. Il n'y a pas d'appel à l'unité contre la menace Islamiste, car nos dirigeants ne croient plus aux notions infantiles de Nation ou de Civilisations.

Le réchauffement de la planète a été causé par l'homme, et doit être combattu à tout prix. Le Multiculturalisme, quant à lui, et l'installation de millions de Musulmans dans nos capitales, est arrivé "juste comme ça", un peu comme un ouragan. Pourtant, le fait que tous les apôtres du Multiculturalisme prennent maintenant leurs distances avec le phénomène and clament que c'est juste "arrivé comme ça", est un signe qu'ils commencent à se rendre compte que l'expérience a échoué et que le Projet est sur le point de s'effondrer.

Pour l'instant, nos élites libérales ont été plus efficaces à détruire l'ancien ordre mondial qu'à en instaurer un nouveau. Leur "destruction créative" pourrait à la longue se révéler largement plus destructrice que créatrice. Et en lieu et place d'une identité pan-Européenne, ce que nous pourrions voir est le retour temporaire d'une très vieille forme de tribalisme. J'espère me tromper, mais j'ai bien peur que non.

 

0 comments: