Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juillet 2007 6 21 /07 /juillet /2007 15:00

 

.

 

.

Image:Plan sallanches justin.jpg

sallanches haute-savoie

 

 

 

.

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
21 juillet 2007 6 21 /07 /juillet /2007 14:57

-

 

-

Hauteluce  73 Beaufortain

 

 HAUTELUCE est située au-dessus

 ( en altitude) de beaufort ( qui s'appelait LUCE )

La commune de BEAUFORT  portait le nom de Luce, Lucia XIIe siècle du nom d'une villa romaine.

 

Puis elle pris le nom de la paroisse au XIIIe siècle, Sainte-Maxime. La commune prend le nom de Belfort en 1225.

 Ensuite, il évolue en Villa Sti Maximi vallis Lucie et Apud Sanctum Maximum, en 1308, Castellania Bellifortis en 1334, Saint Maxime de Beaufort en 1738. [1]

Le contrôle du château est à l'origine de tensions entre Amédée VI de Savoie et les Comte de Genève et du Dauphiné. Le conflit prend fin avec le traité de Paris de 1355 où Beaufort et le Beaufortain reviennent au comte Amédée VI.

Le Beaufortain est érigée en baronnie en 1667

 

-

H

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
21 juillet 2007 6 21 /07 /juillet /2007 07:55
Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 16:54

-

Jeudi 19 juillet 2007
J ARCHIVE CE TEXTE  OVERBLOG

1) Aucune bonne action n'égale le Jihad

D'après Abou Hourrayra , un homme vint au messager d'Allah et dit: "Informe moi sur un acte qui équivaudrait au Jihad (en récompense) ?". Il () répondit: "Je ne trouve pas de tel acte". Puis il ajouta: "Pourrais tu, le temps que le combattant musulman est sur le champ de batail, entrer dans la mosquée pour accomplir la prière continuellement et jeûner sans ne jamais rompre ton jeûne ?". L'homme reprit: "Mais qui pourrait agir ainsi?" (sous entendu : "c'est impossible !").

Abou Hourrayra ajouta "Le moujahid est récompensé pour chaque pas parcourut par son cheval lorsqu'il se balade (pour paître) en tirant sur une longue corde" (Sahih Bukhari, p.391, vol.1)

[En commentant ce hadith, l'Imam Ibn Hajjar Al Asqalani a dit:]

La vertu d'une action est basée sur son importance et son haut statut. En prenant cela en compte, le but du Jihad est d'élever la parole d'Allah et ceci ne peut être réalisé sans le Jihad. Pour cette raison, l'acte le plus vertueux décrit dans ce hadith est le Jihad. Faire saisir la vertu de cet acte à l'esprit humain peut être difficilement prouvé, mais seule la grâce d'Allah et Sa Miséricorde peuvent nous éclairer dans cette étude.

Lorsque nous examinons les décrets religieux fournissant les raisons qui font que le Jihad est l'action la plus vertueuse, nous pouvons présenter le fait que le Jihad est actuellement le protecteur de toute les autres bonnes actions. C'est par le biais du Jihad que les musulmans peuvent être dans l'aisance et avoir la possibilité de régir leur vie, remplissant toute les obligations sans crainte de l'ennemi. Lorsque le Jihad est négligé, il est inévitable que les mécréants (kuffar) surpassent en puissance les musulmans, aboutissant ainsi à la chute du mode de vie islamique.

Une autre raison qui fait que le Jihad est l'acte le plus vertueux est qu'une personne sacrifie ses deux choses les plus aimées, qui sont sa vie et sa richesse, contrairement aux autres actes [qui n'exige pas un tel sacrifice]. On peu facilement comprendre par cette explication la raison pour laquelle les autres actes ne peuvent rivaliser avec le Jihad. En référence à quelques ahadith dans lesquels on a donné à d'autres actes une priorité, on voit que la primauté a été attribué à un aspect spécifique et on l'a considéré acceptable. Généralement, les savants du hadith ont en effet donné la priorité au Jihad en analysant les détails du susdit hadith.

Ainsi un grand savant du Hadith, le Qadi ‘Iyadh Maliki a statué qu'on comprend par ce hadith le grand statuts qu'a le Jihad et qu'aucun acte n'est équivalent au Jihad.

(voir Fath-ul-Bari, p. 5 volume 6)

 

2) Le Moujahid, le plus haut personnage

D'après Abou Said Khudri , quelqu'un demanda : "O Messager d'Allah ! Qui est le meilleur parmi les gens ?" Le Messager d'Allah répondit : « Un croyant qui accomplit le Jihad avec sa vie et ses biens ». Il demanda : "Et ensuite ?" Il répondit : « Un croyant qui reste dans le sentier d'une montagne pour adorer Allah et quitte les gens afin de se protéger de leur mal » (Rapporté par Boukhari p. 391, vol 1)

Il est clair d'après ce hadith que la personne qui accomplit le Jihad dans le sentier d'Allah est d'un grade supérieure à un autre musulman.

Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d'excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense[Sourate An-Nisâ' 4:95]

C'est en voyant la grande vertu et l'importance du Jihad que le Prophète a participé personnellement au combat et qu'il a incité les compagnons à cet acte à tel point qu'il n'y eut aucun acte plus aimé et vertueux dans les yeux des sahabah que le Jihad.

Quelques exemples de l'amour du Jihad chez les compagnons :

‘Umar a dit : "Faîtes le Hajj, quelle bonne action ! Allah nous a commandé de faire le pèlerinage, et le Jihad est encore meilleur". (Kanzul Ummal p. 258 vol. 2)

Abou Hourrayra a dit : "Protéger les frontières des Musulmans dans le sentier d'Allah m'est plus aimé qu'adorer Dieu durant Laylatoul Qadr (La nuit du destin) devant la pierre noire de la Ka'abah (Hajar Al Aswad)".

Lorsque l'heure de Khalid est arrivé afin qu'il quitte ce bas monde, il dit : "J'ai côtoyé tous les endroit où il était possible d'atteindre le martyr (Shahada), mais il a été écrit dans mon destin que je devais mourir dans mon lit. Pour moi, il n'y a aucun acte qui fût plus cher qu'attendre avec mon cheval et mon bouclier dans l'obscurité de la nuit, le ciel scintillant par la pluie, attendant le début de l'aube pour pouvoir attaquer l'ennemi" ("Al Jihad", de AbdAllah Ibnul Moubarak, p. 88).

Artat Ibn Mounzir a rapporté que ‘Umar questionna les gens de son assemblée : "Quelle personne pourrait atteindre la meilleure des vertu et récompense ? ". Certains gens suggérèrent qu'il s'agissait de ceux qui payaient l'aumône (zakat) et accomplissaient la prière (salat) en soulignant que le plus haut rang était pour le Amir Al Mouminine (càd le prince des croyants, qui était ‘Umar lui-même). ‘Umar les informa alors : "Vous dirais-je quelle est la meilleur personne en terme de vertus, qui a une plus haute place encore que celle de 'Amir Al Mouminine' (le leader des Musulmans) ?" Les gens répondirent : "Par Dieu oui, dis le nous !". Il dit, "la moindre personne qui tient les rênes de son cheval en Syrie, protégeant l'armée Musulmane, ne se souciant pas qu'un animal sauvage le déchire en morceaux ou qu'un insecte le morde ou que l'ennemi l'attaque. Cette personne est d'un plus haut rang que les gens que vous avez mentionné et il est plus haut en terme de vertu que le Amir Al Mouminine" (Kanzul Ummal, p.289, vol. 2).

Abou Bakr avait l'habitude de marcher avec les Moujahidines (les combattants) et il les accompagnait jusqu'aux faubourgs de Médine. (Sunan al Kubra - Bayhaqi, p.173, vol.9)

Puisse Allah nous donner la capacité de suivre les pas des compagnons dans leur amour du Jihad, Amine.

3) Les catégories de Moujahidines

D'après Abou Hourayra , le Prophète a dit, "Quiconque croit en Allah et en Son Messager, qu'il exécute la prière et observe le jeûne du mois de Ramadhan, alors ce sera un gage de promesse d'Allah pour qu'Il l'admette au Paradis, peu importe qu'il combat dans le sentier d'Allah ou reste dans la terre où il est né". Les gens dirent alors : "O Messager d'Allah, peut on informer les gens de la bonne nouvelle ?". Il a dit : "Le Paradis a cent degré qu'Allah a réservés au Moujahid qui combat pour Sa cause et la distance entre deux de ces degrés est équivalente à la distance entre le Ciel et la Terre. Ainsi, lorsque vous demandez à Allah, demandez "Al Firdaws" qui est le meilleur et la partie la plus haute du Paradis. Et au-dessus de cela se trouve le trône du Miséricordieux (Allah) et de là prennent source les rivières du Paradis" (Sahih Boukhari p. 391, vol 1).

Quand un Moujahid sacrifie ses biens et sa personne dans l'élévation de la Religion d'Allah, Allah en échange lui donnera sa place dans le plus haut degré du Paradis le jour du Jugement. Ce hadith déclare que la distance entre deux niveaux dans le Paradis est équivalente à la distance entre la terre et le ciel. Cette mesure nous donne un aperçut de la grandeur du Paradis. Dans un hadith rapporté par Tirmidhi, la distance entre deux niveaux du Paradis est de cent ans et dans une autre version de Tabarani elle serait de 500 ans.

La grandeur de ces Paradis peut être également perçut par un hadith rapporté par Tirmidhi dans lequel il est exposé que si l'univers entier devait être placé dans seulement un seul de ces niveaux du Paradis, il y entrerait tout juste. Allah a créé ces cieux comme prime en échange des sacrifices et de l'acte noble qu'est le Jihad. Il apparaît dans ce hadith que le Créateur de ces niveaux de Paradis est Allah Lui-même. On peut entre-goûter la douceur de ce hadith par les mots mentionnés ci-dessus. Sans aucun doute, le Moujahid est très favorisé pour qu'Allah ait créé le Paradis Lui-même. Du au fait que la religion d'Allah est élevée par le Jihad, la récompense pour le Moujahid est également grande (Hujjatullahil Baligha p.548).

Les Musulmans devraient aujourd'hui reprendre cet effort qu'est le Jihad afin qu'ils puissent atteindre ces grandes vertus.

4) Le Palais réservé au martyr

D'après Samura , le Prophète a dit, "Hier, durant la nuit, deux hommes me sont venus (en rêve) et m'ont fait grimper à un arbre et m'ont ensuite admis dans la plus belle et la meilleure des demeures, meilleure encore que celles que je n'ai jamais vu. L'un d'entre eux dit alors : cette maison est la maison du Martyr." (Sahih Bukhari, p.185, vol.1)

Le rang élevé du martyr est clairement démontré par ce hadith. Le Prophète s'est vu montré le magnifique Palais réservé au martyr lors de la nuit d'Al Mi'raj. Le Martyr a sacrié sa vie en combattant dans le sentier d'Allah et ce sacrifice est sa possession la plus chère et précieuse.

Ainsi Allah l'honore et le bénit avec ces hauts rangs et statuts et le Pardon d'Allah et Sa Miséricorde l'entoure. Allah dit :

Et si vous êtes tués dans le sentier d'Allah ou si vous mourez, un pardon de la part d'Allah et une miséricorde valent mieux que ce qu'ils amassent[Sourate 'Al-`Imrân 3:157]

C'est en raison de cet honneur d'Allah que les actes du Shahid (martyr) sont pour toujours durables, comme Allah le dit :

Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions[Sourate Mouhammad 47:4]

Les Musulmans n'ont non seulement pas le droit d'appeler les Martyrs mort, mais il leur est en plus même interdits de penser qu'ils sont mort parce que le Shahid a sacrifié sa vie pour une si grande cause, comme Allah le dit :

Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d'Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus[Sourate 'Al-`Imrân 3:169-170]

Une autre raison pour l'octroi de ces grandes vertus et ce haut degrés pour le Shahid est qu'il a accomplit le meilleur effort. Le meilleur effort est décrit dans le hadith suivant :

Jabir a rapporté qu'une personne demanda : "O Messager d'Allah, quel est le meilleur effort (Jihad) ?" Le Prophète dit : "Le meilleur effort est que les pieds de ton cheval soient coupés et que ton sang soit renversé" (Rapporté par Ibn Hibban, Ibn Majah, cf at-Targhib wa at-Tarhib p.438 vol. 2).

Puisse Allah accorder à tous les Musulmans le désir ardent de la Shahadah. Amine.

Les vertus du Shahid (martyr) sont nombreuses et ont été enregistrées dans beaucoup de livres de hadith. Ce qui suit est un exemple de certains de ces hadiths :

Jabir Ibn Abdullah a dit que lorsque Abdullah ibn Amr Ibn Haram est tombé Martyr, le Prophète a dit : "O Jabir ! T'informerais-je de la manière dont Allah a honoré ton père ?" Il répondit : "Bien sûre !" Le Prophète dit alors : "Allah ne parle à personne sans ôter le voile, mais il a parlé à ton père directement" (Rapporté par Tirmidhi, at-Targhib wa at-Tarhib p 437 vol 2)

Ubada ibn Samit relate que le Prophète dit :

Le martyr se voit attribuer sept faveur par Allah :

1. Il est pardonné à la première goutte de son sang
2. Il voit sa place dans le paradis
3. Il est vêtu des habits de la foi
4. Il est exempt des châtiments de la tombe
5. Il sera exempt de la grande crainte du Jour du Jugement
6. Une couronne d'honneur sera placée sur sa tête
7. Il pourra intercéder pour 70 membres de sa famille

(Rapporté dans le Musnad d'Ahmad, Tabrani, at-Targhib wa at-Tarhib, p. 443, vol. 2)

Abu Darda' relate qu'il a entendu le Prophète dire que le martyr intercèdera pour 70 membres de sa famille (Rapporté par Abu Daoud, at-Targhib wa at-Tarhib)

Mujahid a dit que Yazid ibn Sharjara était parmi ceux dont les actes témoigneraient de ses paroles [le jour du jugement]. Il a exposé la chose suivante lors d'un sermon : « Quand les cieux sont ouverts et quand les rangées des mécréants et celles des croyants se rencontrent, les portes du Ciel et de l'Enfer s'ouvrent et les femmes du Paradis (Hour Al ‘Ayne) qui ont de grands et beaux yeux et de belles parures, regardent fixement du ciel. Lorsqu'un Musulman avance, ils disent : « O Allah, raffermis ses pas, O Allah, aide le ». Et lorsqu'il tourne le dos à l'ennemi, les Hour Al ‘Ayn couvrent leur voile de sa vue et disent : « O Allah, pardonne lui... ». O gens, faite un effort pour cela, puisse mes parents vous servir de rançon, ne déshonorez pas les femmes du Paradis. Lorsqu'une personne tombe Martyr, à la première goutte de sang versé ses péchés tombent comme la feuille fané tombe de l'arbre, et les Hour Al ‘Ayn descendent vers lui et nettoie le sable de son visage. On lui fera alors une offrande de cent paires de vêtement qui ne seront pas fait par des humains mais qui seront la création du Paradis ». Plus loin il dit : « J'ai été informé que les clefs du Paradis sont des épées ». (Ibn Moubarak p. 72, at-Targhib wa at-Tarhib, p. 444 vol. 2).

Hayan Ibn Abi Habla a rapporté que le Prophète a dit: "Lorsqu'une personne tombe martyr, Allah créé un magnifique corps pour lui. Puis Allah ordonne à son âme d'entrer dans ce corps. Elle entre alors dans ce corps. Puis la personne regarde son corps précédent, quand à ce qui y est fait, et voit les gens autour de lui qui s'attristent. Il pense que les gens l'écoutent et le regardent et s'en va alors vers ses femmes" (Ibn Moubarak, p. 93).

Na'im Ibn Hamar relate qu'une personne a demandé au Prophète : "Quel type de Martyr est supérieur ?". Le Prophète répondit : "Ceux qui sont dans les rangées de bataille et ne tournent pas leur visage avant qu'ils ne soient tués. Ils erreront autour dans les chambres les plus hautes du Paradis et leur Seigneur rira d'eux. Le fait qu'Allah rit de quelqu'un est un signe que ses actes ne seront pas comptabilisé le jour du Jugement" (Rapporté dans le Mousnad de Ahmad, at-Targhib wa at-Tarhid, p.442 vol.2)

C'est en raison de ces grandes vertus que le Prophète et les Sahabah avaient l'habitude de souhaiter le martyr et qu'ils avaient l'habitude d'aimer la mort dans le sentier d'Allah et c'est la recherche de cette mort qui les poussée à partir loin, sans crainte aucune.

Puisse Allah accorder à tous les Musulmans le désir ardent de la Shahadah. Amine.

 
par ASSALAMOU ALAYKOUM WA RAHMATOU LAHI WA BARAKATOUH publié dans : JIHAD
ajouter un commentaire
Jeudi 19 juillet 2007

 
Jeudi 19 juillet 2007

5) Une journée ou une soirée dans le Jihaad

D'après Abu Hourayra , le Prophète a dit: "Un simple effort (de lutte) dans le sentier d'Allah l'après-midi ou la matinée est meilleur que tout ce qui se trouve entre le levé et le couché du soleil" (Sahih Al Boukhari p. 392 vol. 1)

Dans l'explication de ce hadith, Ibn Daqiq ul-Iyd a dit que cela signifie que "une simple expédition faîtes l'après-midi ou la matinée d'un Mujahid est mieux que tout ce qui est sur et dans la terre" que si une personne offre le monde entier et possède toute la terre et les biens de la terre et qu'il dépense alors tout cela pour une bonne cause, la récompense de cela ne peut être comparé à une nuit ou une matinée dépensé par un Mujahid dans la bataille. En fait, dépenser une journée ou un après-midi dans la bataille est plus vertueux que dépenser toute la terre fisabilillah.

Ibn Hajar a dit que cette explication est plus intelligible telle quelle et supporté par un hadith mursal raconté par Ibn Mubarak dans Kitab Al Jihaad.

Le Prophète envoya une armé dans laquelle se trouvait Abdullah Ibn Rawaha . Lorsque l'armé s'en alla, Abdullah Ibn Rawaha resta en arrière de telle façon à ce qu'il puisse accomplir la Prière de Jumu'ah derrière le Prophète tout en ayant la ferme intention de rejoindre l'armé immédiatement après. Le Prophète lui dit: "Je jure par Celui qui contrôle ma vie, si tu dépensais tout ce qui se trouve sur terre, tu ne pourrait obtenir la vertu de cette matinée (manqué)". (Fath ul Bari, p.91 vol. 6).

Donc son désir était d'accomplir le Jumu'ah derrière le Prophète et d'écouter son émouvant discours de foi et de consacrer quelques minutes supplémentaires dans cette assemblée bénite du Prophète et puis il projetait de rejoindre ses compagnons sur un cheval rapide. Mais le Prophète a désapprouvé son action et l'a réprimandé.

Nous trouvons en dehors de ces paroles que le trajet vers le Jihaad comporte le même niveau de récompense que le Jihaad lui-même. De même pour la récompense du trajet de retour d'une expédition comme le mentionne le hadith suivant: "Revenir d'une expédition du Jihaad est semblable au fait de partir au Jihaad" (Rapporté par Abu Daoud).

En outre, certains commentateurs de hadith ont mentionnés que l'unité de mesure de l'élévation en grade d'un humain est son amour d'Allah et sa sincérité et que la mesure de diminution de la récompense est l'amour de l'ici bas et le fait de s'y adonné fortement.

Quoique les Juifs puissent revendiquer comme amour d'Allah, ils sont prêts à vendre leur foi pour l'ici bas et ils s'enfuient loin de la mort.

Le Mujahed est complètement à l'opposé de cette caractéristique des Juifs, il fonce en avant dans le champ de bataille, délaissant le luxe matériel pour l'amour d'Allah et pour atteindre Son contentement en éliminant Ses ennemis de la surface de la terre. Il protège ses amis, il aime la mort et recherche le martyr (Shahadah) et sa grande satisfaction est de verser son sang par amour pour Allah .

Les compagnons ont comprit la signification du temps dépensé dans le Jihaad. Par conséquent, ils ont volontairement sacrifié toutes les choses qu'ils aimaient pour le Jihaad vers l'étendue de ce que le cœur de l'homme puisse agréer le plus. Ils ont délaissé ce qu'ils aimaient plus que leurs propres vies, pour leur souhait, ils étaient prêt à sacrifier des milliers de vies. Au nom de cela ils étaient prêt à sacrifier tout leur bien matériel. Pour des motifs de Jihaad ils acceptaient de se séparer de leur bien aimé Prophète et on ne voyait aucun manquement dans leur réponse pour accomplir leur devoir de Jihad.

 

6) Le Prophète lui-même souhaitait le martyr

D'après Abu Hourayra , le Prophète a dit: "Par Celui qui détient ma vie entre ses mains! S'il n'y avait pas certaines personnes parmi les croyant qui souffraient de rester derrière moi (ne pouvant m'accompagner) et à qui je ne peut fournir de moyen de transport, je suis certain de ne jamais avoir à envoyer une quelconque Sariyah (unité d'armée inférieur à 400 hommes) disposer dans le sentier d'Allah. Par Celui qui détient ma vie entre Ses Mains, je souhaiterais être tué dans le sentier d'Allah et être ressuscité, puis de nouveau tué et ressuscité, puis de nouveau tué." (Sahih Boukhari p.42-43, vol.4)

Le Prophète a d'abord consolé ceux qui souhaitaient participer au Jihaad mais ne possédaient pas de moyen d'y participer. Leur douleur est exprimée dans le Coran en ces termes :

Pas de reproche non plus à ceux qui vinrent te trouver pour que tu leur fournisses une monture et à qui tu dis: ‹Je ne trouve pas de monture pour vous.› Ils retournèrent les yeux débordant de larmes, tristes de ne pas trouver de quoi dépenser[Sourate At Tawbah 9:92]

Le Prophète les réconforta en disant: "mon coeur souhaiterait que je parte avec tout groupe qui sort pour accomplir le Jihaad mais afin de soulager les coeurs de ces pauvres gens qui aiment le Jihaad (mais ne peuvent y participer), j'envoie une armée et ne part pas moi-même".

C'est pourquoi le Prophète a participé à 27 batailles et a envoyé ses compagnons combattre plus de 50 fois sans avoir pris part au combat en personne. C'était dans le but de soulager ceux qui étaient désireux de prendre part au Jihaad mais qui étaient attristés par le fait de ne pouvoir y participer.

La deuxième partie du hadith avait pour but de soulager ceux qui sont parti sur le champ de bataille et qui ont été attristés par le fait que le Prophète n'était pas présent avec eux, ils ont pensé qu'ils été privées de sa compagnie bénie, et il () les a alors réconforté en disant ; "Ce que je désire est la Shahadah et qu'on me redonne la vie après la Shahadah de sorte que je puisse de nouveau accomplir le devoir du Jihaad et de nouveau tombé martyr pour cette cause, vous êtes favorisé par le fait d'avoir reçut l'opportunité de Combattre, aussi vous ne devriez pas être affliger par mon absence car vous recevrez la récompense de la promesse pour laquelle je demande la vie à plusieurs reprise afin d'aspirer à la Shahadah".

Un autre point à noter dans ce hadith est que le Prophète a souhaité être Shahid et se voir redonner la vie de nombreuse fois afin de retomber Shahid. Il est affirmé dans un autre hadith rapporté par Boukhari que "aucune personne ne souhaitera revenir sur terre après avoir vu les merveilles du Paradis, excepté le Shahid qui aimerait être renvoyé sur terre afin de retomber Shahid dans le sentier d'Allah".

L'Imam An-Nawawi déclare que nous retirons de ce hadith qu'il faut désirer la Shahadah et la demander et que c'est un acte louable et aimé par Allah.

Sahl Ibn Hanif relate que le Prophète a dit que "celui qui désire la Shahadah avec une intention pure, Allah l'élèvera au rang des Shuhadah même s'il meurt dans son lit."

C'est la raison pour laquelle les savants souhaitaient la Shahadah du plus profond de leurs coeurs et ils détestaient le fait de mourir dans leur lit.

Puisse Allah nous accorder à tous le satut de Martyr, amin.

 

7) Un petit travail mais une grande récompense

Al-Bara a relaté qu'un homme dont le visage fut par la suite défiguré par le fer d'une armure (càd enfoncé par l'armure) était venu au Prophète et avait demandé: "O messager d'Allah ! dois-je combattre d'abord ou embrasser l'Islam?" Le Prophète répondit: "embrassent l'Islam d'abord et combat ensuite". Ainsi il embrassa l'Islam et il tomba martyr (dès sa première bataille). Le messager d'Allah dit à son égard: "un petit travail mais une grande récompense." (càd il a fait très peu après avoir embrasser l'Islam mais il a été récompensé abondamment). (Sahih Boukhari, p.394, vol.1)

Par rapport à ce récit, les savants du hadith se sont accordé sur le fait que la personne mentionnée par Al Boukhari fut 'Amar Ibn Thabit .

Hasin ibn Muhammad a dit: j'ai demandé Mahmud Ibn Labid quel était son histoire. Il a répondu: « cette personne niée l'Islam jusqu'au jour de Ouhud, jour où il compris (agréa) l'Islam. Il a alors soulevé son épée et a participé à cette féroce bataille au côté des Sahaba jusqu'à ce qu'il fut grièvement blessé. Lorsque les gens l'ont vu prêt à mourir, ils lui ont demandé ce qui l'avait poussé à accomplir le Jihaad: était-ce l'amour de sa nation ou l'amour de l'Islam ? Il répondit: « C'est par amour pour l'Islam que j'ai combattu au côté du Prophète jusqu'à être touché. » Sur ce, le Prophète dit: « il n'y a aucun doute qu'il fait parti des habitants du Paradis».

Nous comprenons de ce hadith que porter foi (Al Iman) est une condition qui passe avant le Jihaad et que si une personne tombe martyr directement après avoir embrassé l'Islam il fait parti des habitant du Paradis même s'il n'a accomplit aucun autre acte (prière, hajj, ramadan...).

 

8) Le rang le plus élevé du Paradis (Al Firdaws)

Anas ibnou Malik a relaté que Oummou Rubay bint-ul-Bara (la mère de Haritha ibnou Suraqa) est venu chez Prophète et a dit: "O Prophète d'Allah ! Informes moi au sujet de Haritha ? Haritha a été tué le jour de Badr avec une flèche en feu lancé par une personne non-identifié (on ne sait pas si c'est un allié ou un ennemi)" Elle a ajouté: " s'il est dans le paradis je serai patiente, autrement je pleurerai amèrement pour lui." Il () a répondu: "O mère de Haritha ! Il y a plusieurs jardins dans le paradis et votre fils a obtenu Al Firdaws Al A'la" (càd le meilleur endroit du paradis / Sahih Bukhari, p.394, vol.1)

C'est l'aspect spécial du Jihaad, celui qui fait que lorsque la mort survient, le musulman se voit accorder le plus haut rang du paradis.

Dans la bataille de Khaybar, un compagnon tomba martyr par sa propre épée accidentellement. Quand les gens ont commencé à polémiquer au sujet de cet incident, le Prophète a dit: "il lui sera accorder une récompense doublement supérieur à celle d'un martyr ordinaire: une récompense car il a obtenue la Shahadah et la deuxième récompense due au bavardage des gens à son sujet".

Il a été établit dans un autre récit que celui qui se rend au Jihad et qui est tué en tombant de sa monture ou de la morsure d'un insecte vénéneux ou pour une quelconque autre raison, il entrera au paradis.

 

9) La poussière bénie du Jihaad

Abul Abbas Abdur Rahman relate que le Prophète a dit: "Celui dont les pieds sont toujours recouverts de la poussière [provenant] des sentiers du Jihaad ne sera pas touché par le feu de l'enfer ". (Sahih Bukhari, p.394, vol.1)

L'histoire suivante illustre l'ardeur des compagnons pour mettre en pratique le hadith ci-dessus:

Abou-l-Misbah Makrai a dit: nous étions dans un groupe voyageant à Rome. Le chef de ce groupe était Malik Ibn Katham. Malik ibn Abdullah remarqua Abdullah Ibn Jabir qui marchait en tenant la corde de son âne. Malik lui dit: "O Abu Abdullah ! Prend donc place sur l'âne car Allah t'a gratifié de lui ". Jabir compris ce que Malik essayait de faire par cela mais il répondit en disant: "je laisse mon âne se reposer et je suis autosuffisant des accommodements des gens. J'ai entendu la parole du Prophète disant qu'une personne dont les pieds sont devenus poussiéreux dans le sentier d'Allah aura son corps rendu illicite à l'enfer (il n'entrera jamais dans l'enfer)". En entendant ceci les gens ont sauté de leur monture. Le narrateur ajoute: je n'avais jamais vu tant de personnes marcher autant que ce jour.

Ibn Hajar déclare que si la vertu de la poussière faite dans le sentier du Jihaad est si grande, que serait le rang d'une personne qui donne le maximum d'effort pour cette cause ? Il est difficile même d'imaginer ce statut.

Abu Darda rapporter que le Prophète a dit: "Celui dont les pieds sont toujours recouverts de la poussière [provenant] des sentiers du Jihaad, Allah déplace l'enfer mille années loin de cette personne". (At-Tabarani, Fathul Bari, p111)

 

10) Le souhait de revenir au monde

Anas Ibn Malik a rapporté que le Prophète a dit: "personne qui entre au paradis n'aime revenir au monde même s'il obtenait tout ce qui se trouve sur terre excepté le Mujahid qui, lui, souhaite revenir au monde de sorte qu'il puisse tomber de nouveau martyr dix fois, en raison des honneur qu'il reçoit (d'Allah)". (Sahih Bukhari, p.395, vol.1)

Ibn Battal statut qu'il n'existe aucun bon contrat méritant qu'on sacrifie son âme excepté le Jihaad, car sa récompense est beaucoup plus significative (Fatul Bari, p. 115 vol. 6)

D'après An-Nasa'i , Anas relate que le messager d'Allah a dit: "une personne parmi les gens du paradis sera mandé devant Allah. Allah lui demandera, « O fils d'Adam, comment avez-vous trouvé votre lieu de séjour ? ». Il répondra: « c'est le meilleur endroit ». Alors Allah dira: « demandez et souhaitez quelque chose. » Il dira: « je demande que vous me renvoyez sur terre de sorte que je puisse tomber martyr dans votre sentier dix fois encore. » (Il demandera ceci, parce qu'il a vu la vertu de la Shahadah).

Jabir dit que le Prophète lui a demandée: "Ne te dirai je pas ce qu'Allah a dit à ton père ? Il () Lui a dit: « O mon serviteur ! Fait souhait d'une chose et je te l'accorderai. » Il a répondu, "O mon Seigneur ! Redonne-moi la vie de sorte que je puisse de nouveau être tué dans ton sentier." Allah répondit: « la décision a été prise qu'ils (les Shuhadah) ne reviendront pas au monde une seconde fois. » (Rapporté par Tirmidhi).

 
par ASSALAMOU ALAYKOUM WA RAHMATOU LAHI WA BARAKATOUH publié dans : JIHAD
ajouter un commentaire recommander

Rechercher

 

Archives

Texte Libre

 
 
 
 
time : 18ms, 0ms, 19:09:02
Jeudi 19 juillet 2007

5) Une journée ou une soirée dans le Jihaad

D'après Abu Hourayra , le Prophète a dit: "Un simple effort (de lutte) dans le sentier d'Allah l'après-midi ou la matinée est meilleur que tout ce qui se trouve entre le levé et le couché du soleil" (Sahih Al Boukhari p. 392 vol. 1)

Dans l'explication de ce hadith, Ibn Daqiq ul-Iyd a dit que cela signifie que "une simple expédition faîtes l'après-midi ou la matinée d'un Mujahid est mieux que tout ce qui est sur et dans la terre" que si une personne offre le monde entier et possède toute la terre et les biens de la terre et qu'il dépense alors tout cela pour une bonne cause, la récompense de cela ne peut être comparé à une nuit ou une matinée dépensé par un Mujahid dans la bataille. En fait, dépenser une journée ou un après-midi dans la bataille est plus vertueux que dépenser toute la terre fisabilillah.

Ibn Hajar a dit que cette explication est plus intelligible telle quelle et supporté par un hadith mursal raconté par Ibn Mubarak dans Kitab Al Jihaad.

Le Prophète envoya une armé dans laquelle se trouvait Abdullah Ibn Rawaha . Lorsque l'armé s'en alla, Abdullah Ibn Rawaha resta en arrière de telle façon à ce qu'il puisse accomplir la Prière de Jumu'ah derrière le Prophète tout en ayant la ferme intention de rejoindre l'armé immédiatement après. Le Prophète lui dit: "Je jure par Celui qui contrôle ma vie, si tu dépensais tout ce qui se trouve sur terre, tu ne pourrait obtenir la vertu de cette matinée (manqué)". (Fath ul Bari, p.91 vol. 6).

Donc son désir était d'accomplir le Jumu'ah derrière le Prophète et d'écouter son émouvant discours de foi et de consacrer quelques minutes supplémentaires dans cette assemblée bénite du Prophète et puis il projetait de rejoindre ses compagnons sur un cheval rapide. Mais le Prophète a désapprouvé son action et l'a réprimandé.

Nous trouvons en dehors de ces paroles que le trajet vers le Jihaad comporte le même niveau de récompense que le Jihaad lui-même. De même pour la récompense du trajet de retour d'une expédition comme le mentionne le hadith suivant: "Revenir d'une expédition du Jihaad est semblable au fait de partir au Jihaad" (Rapporté par Abu Daoud).

En outre, certains commentateurs de hadith ont mentionnés que l'unité de mesure de l'élévation en grade d'un humain est son amour d'Allah et sa sincérité et que la mesure de diminution de la récompense est l'amour de l'ici bas et le fait de s'y adonné fortement.

Quoique les Juifs puissent revendiquer comme amour d'Allah, ils sont prêts à vendre leur foi pour l'ici bas et ils s'enfuient loin de la mort.

Le Mujahed est complètement à l'opposé de cette caractéristique des Juifs, il fonce en avant dans le champ de bataille, délaissant le luxe matériel pour l'amour d'Allah et pour atteindre Son contentement en éliminant Ses ennemis de la surface de la terre. Il protège ses amis, il aime la mort et recherche le martyr (Shahadah) et sa grande satisfaction est de verser son sang par amour pour Allah .

Les compagnons ont comprit la signification du temps dépensé dans le Jihaad. Par conséquent, ils ont volontairement sacrifié toutes les choses qu'ils aimaient pour le Jihaad vers l'étendue de ce que le cœur de l'homme puisse agréer le plus. Ils ont délaissé ce qu'ils aimaient plus que leurs propres vies, pour leur souhait, ils étaient prêt à sacrifier des milliers de vies. Au nom de cela ils étaient prêt à sacrifier tout leur bien matériel. Pour des motifs de Jihaad ils acceptaient de se séparer de leur bien aimé Prophète et on ne voyait aucun manquement dans leur réponse pour accomplir leur devoir de Jihad.

 

6) Le Prophète lui-même souhaitait le martyr

D'après Abu Hourayra , le Prophète a dit: "Par Celui qui détient ma vie entre ses mains! S'il n'y avait pas certaines personnes parmi les croyant qui souffraient de rester derrière moi (ne pouvant m'accompagner) et à qui je ne peut fournir de moyen de transport, je suis certain de ne jamais avoir à envoyer une quelconque Sariyah (unité d'armée inférieur à 400 hommes) disposer dans le sentier d'Allah. Par Celui qui détient ma vie entre Ses Mains, je souhaiterais être tué dans le sentier d'Allah et être ressuscité, puis de nouveau tué et ressuscité, puis de nouveau tué." (Sahih Boukhari p.42-43, vol.4)

Le Prophète a d'abord consolé ceux qui souhaitaient participer au Jihaad mais ne possédaient pas de moyen d'y participer. Leur douleur est exprimée dans le Coran en ces termes :

Pas de reproche non plus à ceux qui vinrent te trouver pour que tu leur fournisses une monture et à qui tu dis: ‹Je ne trouve pas de monture pour vous.› Ils retournèrent les yeux débordant de larmes, tristes de ne pas trouver de quoi dépenser[Sourate At Tawbah 9:92]

Le Prophète les réconforta en disant: "mon coeur souhaiterait que je parte avec tout groupe qui sort pour accomplir le Jihaad mais afin de soulager les coeurs de ces pauvres gens qui aiment le Jihaad (mais ne peuvent y participer), j'envoie une armée et ne part pas moi-même".

C'est pourquoi le Prophète a participé à 27 batailles et a envoyé ses compagnons combattre plus de 50 fois sans avoir pris part au combat en personne. C'était dans le but de soulager ceux qui étaient désireux de prendre part au Jihaad mais qui étaient attristés par le fait de ne pouvoir y participer.

La deuxième partie du hadith avait pour but de soulager ceux qui sont parti sur le champ de bataille et qui ont été attristés par le fait que le Prophète n'était pas présent avec eux, ils ont pensé qu'ils été privées de sa compagnie bénie, et il () les a alors réconforté en disant ; "Ce que je désire est la Shahadah et qu'on me redonne la vie après la Shahadah de sorte que je puisse de nouveau accomplir le devoir du Jihaad et de nouveau tombé martyr pour cette cause, vous êtes favorisé par le fait d'avoir reçut l'opportunité de Combattre, aussi vous ne devriez pas être affliger par mon absence car vous recevrez la récompense de la promesse pour laquelle je demande la vie à plusieurs reprise afin d'aspirer à la Shahadah".

Un autre point à noter dans ce hadith est que le Prophète a souhaité être Shahid et se voir redonner la vie de nombreuse fois afin de retomber Shahid. Il est affirmé dans un autre hadith rapporté par Boukhari que "aucune personne ne souhaitera revenir sur terre après avoir vu les merveilles du Paradis, excepté le Shahid qui aimerait être renvoyé sur terre afin de retomber Shahid dans le sentier d'Allah".

L'Imam An-Nawawi déclare que nous retirons de ce hadith qu'il faut désirer la Shahadah et la demander et que c'est un acte louable et aimé par Allah.

Sahl Ibn Hanif relate que le Prophète a dit que "celui qui désire la Shahadah avec une intention pure, Allah l'élèvera au rang des Shuhadah même s'il meurt dans son lit."

C'est la raison pour laquelle les savants souhaitaient la Shahadah du plus profond de leurs coeurs et ils détestaient le fait de mourir dans leur lit.

Puisse Allah nous accorder à tous le satut de Martyr, amin.

 

7) Un petit travail mais une grande récompense

Al-Bara a relaté qu'un homme dont le visage fut par la suite défiguré par le fer d'une armure (càd enfoncé par l'armure) était venu au Prophète et avait demandé: "O messager d'Allah ! dois-je combattre d'abord ou embrasser l'Islam?" Le Prophète répondit: "embrassent l'Islam d'abord et combat ensuite". Ainsi il embrassa l'Islam et il tomba martyr (dès sa première bataille). Le messager d'Allah dit à son égard: "un petit travail mais une grande récompense." (càd il a fait très peu après avoir embrasser l'Islam mais il a été récompensé abondamment). (Sahih Boukhari, p.394, vol.1)

Par rapport à ce récit, les savants du hadith se sont accordé sur le fait que la personne mentionnée par Al Boukhari fut 'Amar Ibn Thabit .

Hasin ibn Muhammad a dit: j'ai demandé Mahmud Ibn Labid quel était son histoire. Il a répondu: « cette personne niée l'Islam jusqu'au jour de Ouhud, jour où il compris (agréa) l'Islam. Il a alors soulevé son épée et a participé à cette féroce bataille au côté des Sahaba jusqu'à ce qu'il fut grièvement blessé. Lorsque les gens l'ont vu prêt à mourir, ils lui ont demandé ce qui l'avait poussé à accomplir le Jihaad: était-ce l'amour de sa nation ou l'amour de l'Islam ? Il répondit: « C'est par amour pour l'Islam que j'ai combattu au côté du Prophète jusqu'à être touché. » Sur ce, le Prophète dit: « il n'y a aucun doute qu'il fait parti des habitants du Paradis».

Nous comprenons de ce hadith que porter foi (Al Iman) est une condition qui passe avant le Jihaad et que si une personne tombe martyr directement après avoir embrassé l'Islam il fait parti des habitant du Paradis même s'il n'a accomplit aucun autre acte (prière, hajj, ramadan...).

 

8) Le rang le plus élevé du Paradis (Al Firdaws)

Anas ibnou Malik a relaté que Oummou Rubay bint-ul-Bara (la mère de Haritha ibnou Suraqa) est venu chez Prophète et a dit: "O Prophète d'Allah ! Informes moi au sujet de Haritha ? Haritha a été tué le jour de Badr avec une flèche en feu lancé par une personne non-identifié (on ne sait pas si c'est un allié ou un ennemi)" Elle a ajouté: " s'il est dans le paradis je serai patiente, autrement je pleurerai amèrement pour lui." Il () a répondu: "O mère de Haritha ! Il y a plusieurs jardins dans le paradis et votre fils a obtenu Al Firdaws Al A'la" (càd le meilleur endroit du paradis / Sahih Bukhari, p.394, vol.1)

C'est l'aspect spécial du Jihaad, celui qui fait que lorsque la mort survient, le musulman se voit accorder le plus haut rang du paradis.

Dans la bataille de Khaybar, un compagnon tomba martyr par sa propre épée accidentellement. Quand les gens ont commencé à polémiquer au sujet de cet incident, le Prophète a dit: "il lui sera accorder une récompense doublement supérieur à celle d'un martyr ordinaire: une récompense car il a obtenue la Shahadah et la deuxième récompense due au bavardage des gens à son sujet".

Il a été établit dans un autre récit que celui qui se rend au Jihad et qui est tué en tombant de sa monture ou de la morsure d'un insecte vénéneux ou pour une quelconque autre raison, il entrera au paradis.

 

9) La poussière bénie du Jihaad

Abul Abbas Abdur Rahman relate que le Prophète a dit: "Celui dont les pieds sont toujours recouverts de la poussière [provenant] des sentiers du Jihaad ne sera pas touché par le feu de l'enfer ". (Sahih Bukhari, p.394, vol.1)

L'histoire suivante illustre l'ardeur des comp

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 16:17
Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 15:13
Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 09:58

.

.

Image:GezichtOpNieuwAmsterdam.jpg

-

 

 

 

 

.

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 09:54

-

.

 

 

 

-

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 09:49

.

 SOMME SACRED GROUND PHOTOTOUR

FRANCE

SOMME BATTLE

1914-1918 WW1

 

 

 

.

http://www.1914-1918.net/sacredground/16Somme/phototour.htm

.

 

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 09:34

.

 

Image:DSCN3495 pearlstreet e.jpg

 

 

.

Repost 0
Published by Le comte vert - dans HOME ACCUEIL
commenter cet article

Rechercher

Archives