Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 07:18
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 07:16
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 07:12
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 07:05
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 07:02
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 07:00
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 07:47
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 08:26
http://www.foreignpolicy.com/story/cms.php?story_id=4648


http://www.foreignpolicy.com/story/cms.php?story_id=4648

TRADUCTION AUTOMATIQUE
GRANDE-BRETAGNE
LATVIA LETTONIE
GRECE
UKRAINE
NICARAGUA

La Liste: The Next Islande
LES FUTURES ISLANDE [ PAYS EN FAILLITE  ]
 
Par David Kenner Page 1 de 2
 
 
Posted Janvier 2009
 
FP examine cinq pays sur le point de l'Islande à la suite de la ruine économique et politique de fusion.



 
Oli Scarff / Getty Images
Grande-Bretagne

Des dommages économiques: La crise financière est tellement grave en Grande-Bretagne qu'il a gagné un nouveau surnom de Londres dans les médias internationaux:

 Reykjavik-on-Thames.

 La question en Grande-Bretagne n'est plus SI l'économie entrera dans une récession, mais quand elle va entrer dans une dépression, avec beaucoup de calage pour une crise qui pourrait rivaliser avec les années 1930 dans la gravité.


 PIB a chuté de 1,5 pour cent au quatrième trimestre de 2008, et l'Union européenne estime qu'il sera d'un autre contrat de 2,8 pour cent en 2009. Le taux de chômage est prévu à monter  à plus de 8 pour cent par la fin de l'année, et environ 23 pour cent des adultes britanniques considèrent actuellement leur niveau d'endettement «ingérable».

Les Britanniques ralentissement est particulièrement grave car le Royaume-Uni est plus dépendante de son secteur financier que la plupart des économies développées.

Au total, les banques britanniques détiennent actuellement environ $ 4,4 billions de la dette extérieure (qui, jusqu'à récemment, d'un grand montant de la dette de l'Islande). Pour une économie de $ 2.1 billions, c'est une lourde charge à supporter.

Retombées politiques: le Premier ministre Gordon Brown d'abord gagné des électeurs de confiance en saisissant un rôle international moteur dans la réaction à la crise, mais, comme la récession aggravée, British sentiment s'est retourné contre le gouvernement.

 Un récent sondage a montré que près de 6 sur 10  Britanniques pensent que les plus récentes mesures de redressement économique ne réussira pas et a donné l'opposition des conservateurs de 15 points l'avance sur le Parti travailliste de Brown.

Le gouvernement a déjà nationalisé la majeure partie de son secteur financier, et les investisseurs craignent que la nationalisation d'une autre série de peut-être au coin de la rue. L'intervention du gouvernement est devenue si répandue que presque la moitié de l'économie sera composé des dépenses de l'État dans les prochaines années. Cela, à son tour, la Grande-Bretagne a gagné un autre surnom: soviétique, la Grande-Bretagne.


-------------------------------------------------- ------------------------------
 
Ilmārs Znotins / AFP / Getty Images
Lettonie

Des dommages économiques: la Lettonie est sans doute l'un des pays qui ressemble le plus l'Islande, et pas seulement à cause du froid du climat.


 Les petits, les pays en développement du taux de croissance élevés au cours des dernières années a été alimentée par des investissements lourds d'ailleurs en Europe, massive de la dette extérieure, la consommation en plein essor, et l'épargne minime. Après avoir augmenté à un taux de 12,2 pour cent extraordinaire en 2006, l'économie lettone est aujourd'hui le maillon le plus faible des 27 États membres de l'UE.


Un rapport de la Commission européenne prévoit que le PIB de la Lettonie est fixée au contrat de 6,9 pour cent en 2009 et un autre 2,4 pour cent en 2010, le taux de chômage grimpe à deux chiffres d'ici l'année prochaine. Le Fonds monétaire international a approuvé 7,3 milliards de $ pompé pour la Lettonie, mais un long chemin reste à la récupération.

Avec le resserrement des marchés financiers et les marchés du logement de s'écraser sur la terre, les entreprises ont le letton au point mort et le gouvernement a été contraint de réduire les services à l'os. Un nouveau programme se traduira par une réduction de 25 pour cent le budget de l'Etat, 15 pour cent des réductions de salaires, ainsi que de nombreux licenciements.

Retombées politiques: La crise financière ne menace pas seulement les Lettons les moyens de subsistance, mais elle pose également un danger pour leur système démocratique naissant. La popularité du gouvernement se trouve actuellement à environ 10 pour cent. Dans la plus grande depuis les rassemblements de protestation contre le régime soviétique dans les années 1980, plus de 10.000 Lettons recueillies au début de ce mois dans la capitale de Riga pour protester contre la mauvaise gestion du gouvernement de l'économie. Certaines manifestations ont dégénéré, comme les jeunes en colère ont jeté des pierres et des oeufs à la police et lobbed pavés au Parlement.

Le gouvernement a lancé une vague de répression de sa part, de libérer ses forces de sécurité contre ceux qui sont coupables de pessimisme économique. Quand un professeur d'université l'hypothèse que la crise pourrait entraîner une dévaluation de la monnaie en Lettonie, il a été arrêté et détenu en prison pendant deux jours.


-------------------------------------------------- ------------------------------
 
Milos Bicanski / Getty Images
Grèce

Des dommages économiques: L'économie grecque, accablés par une dette-PIB de plus de 90 pour cent, est l'un des shakiest dans l'Union européenne. L'adoption de l'euro avait déjà alimenté la Grèce à la prospérité économique, mais il est maintenant l'un des principaux obstacles à faire sortir le pays en dessous de son énorme dette. La méthode typique de pays pour alléger leur dette est d'une dépréciation de leur monnaie, ce qui réduit la valeur réelle de leur passif. Mais avec une monnaie unique en usage au sein de la zone euro, la Grèce ne contrôle plus sa propre politique monétaire. Face à la pression de la baisse des recettes fiscales et la nécessité de financer un programme de renflouement, la Grèce pourrait être forcé de se retirer de la zone euro ou de défaut sur sa dette.

Standard & Poor's cut du pays la dette souveraine de l'avis au début de ce mois à cause de la hausse de son déficit. Maintenant, la Grèce doit payer 5,6 pour cent pour le financement de ses 10 ans, la dette, de 2,5 points de pourcentage de plus que l'Allemagne. Comme la crise financière se poursuit, que le fossé entre les possédants et les démunis au sein de l'UE à se creuser encore plus.

Retombées politiques: Outrage au cours d'une fusillade policière débordé en émeutes généralisées dans toute la Grèce en Décembre. Plus de 150 banques ont été ciblées par les jeunes pendant les premiers jours des émeutes. Grèce situation économique est généralement considérée comme étant la cause sous-jacente de l'agitation. Banques grecques ont investi massivement dans le développement dans les Balkans et, avec le début de la crise financière, se sont trouvés trop dangereusement. Le gouvernement de centre-droit a été forcé de leur mise en liberté sous caution, mais le coût de l'établissement des fonds de programmes de protection sociale. L'image du gouvernement grec, la remise des sacs plein d'argent aux riches tandis que les services financiers ont été coupés pour la population en général a décimé la crédibilité du gouvernement.
*****************************

La Liste: The Next Islande
 
Par David Kenner Page 2 de 2
 
 
 
 

-------------------------------------------------- ------------------------------
 
SERGEI SUPINSKY / AFP / Getty Images
Ukraine

Économique des dommages: l'Ukraine économie axée sur l'exportation et de son système politique instable se sont conjugués pour faire de l'un des pays les plus touchés d'Europe de l'Est dans les marchés de la crise financière. Exportations d'acier sont au cœur de l'économie de l'Ukraine, et la chute de la demande internationale a amené le pays des moulins à un quasi statu quo. La production de métaux nécessaires à la fabrication de l'acier chuté de 43 pour cent en Décembre 2008 par rapport à ce même mois en 2007, lorsque l'Ukraine a classés comme dans le monde du huitième plus important producteur d'acier. Que l'Ukraine a été sauvé de l'effondrement économique total de 16,5 milliards de dollars de prêts du FMI en Octobre, la plus importante accordée à un pays d'Europe de l'Est. Mais récemment, le Parlement a approuvé un budget 2009 avec un déficit prévu de 3 pour cent, en violation des termes du prêt du FMI, ce qui exige un budget équilibré. Cette situation pourrait retarder le prochain, l'installation a désespérément besoin de fonds du FMI, en raison en Février.

Retombées politiques: les hommes politiques de l'Ukraine, ils sont les querelles de leur pays tout en se buste. Au début du mois de Octobre, le Président ukrainien Viktor Yushchenko dissous le Parlement et appelé à des élections anticipées dans une tentative d'affaiblir son rival, le Premier ministre Yulia Tymoshenko. Timochenko a répondu qu'il serait irresponsable de l'Ukraine à charge les coûts d'une élection au cours de la crise, et a bloqué le financement des élections. Un sondage réalisé en Décembre a révélé que seulement 26 pour cent des Ukrainiens pensais que le gouvernement pourrait s'attaquer à la crise économique du pays. Si les politiciens "chamailleries continuent de nuire à l'Ukraine économique, les deux partis au pouvoir pourrait payer pour cela à la prochaine élection - chaque fois que cela sera mai.


-------------------------------------------------- ------------------------------
 
ALEXANDER NEMENOV / AFP / Getty ImagesNicaragua

Des dommages économiques: le président nicaraguayen Daniel Ortega, un ancien ennemi des États-Unis de la Guerre froide, a expliqué la crise financière en déclarant: "Dieu punit les Etats-Unis." Mais les effets de la crise seront susceptibles d'atteindre tous les moyen de son propre pays. Nicaragua de l'économie est fortement tributaire des envois de fonds, auprès de la banque centrale estime que les Nicaraguayens à l'étranger renvoyer entre $ 800 millions et $ 1 milliard chaque année. Le ralentissement économique aux États-Unis signifie que moins de Nicaraguayens vont avoir de l'argent à envoyer à domicile. La crise financière a également fait baisser le prix du café, principal produit d'exportation du Nicaragua, car les investisseurs ont abandonné le marché.

Retombées politiques: Pour aggraver les choses, Ortega, de plus en plus autoritaire qui lui ont valu l'hostilité des pays développés, qui dépend du Nicaragua à l'aide. Dans la course aux élections municipales de Novembre, le gouvernement Ortega disqualifié deux partis de l'opposition, a envoyé sa police pour intimider les principales critiques du régime, et interdit locaux indépendants et les observateurs étrangers de surveiller les élections. En réponse, les États-Unis et six pays européens suspendu de dollars 150 milliards de dollars en aide au développement pour l'hémisphère occidental, le deuxième pays le plus pauvre.

Ortega peut venir à regretter son schadenfreude au ralentissement économique aux États-Unis quand il est de son pays qui ressentent les effets.




David Kenner éditorial est un chercheur à FP.






Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 07:48
MODESTIE

http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27223153.html
En république, la modestie
  est la  chose du monde la moins  bien partagée. Cette affirmation que nous allons tenter  d’étayer  amènerait presque à douter  de cet  aphorisme de Descartes  que nous avons un   peu détourné de son sens initial : "Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée"

 

        Car, entre nous soit  dit, si les républicains avaient  du bon sens, ils devraient  aussi avoir la modestie en partage. Or, ils ne l’ont pas.

    A peine  sont-ils élus par -en gros -un tiers des  voix (abstentions et  bulletins nuls pris en compte) qu’ils sont persuadés  qu’ils ont plein pouvoir  sur Les Français, les places dans les  palais nationaux et les décorations.

    Sont-ils battus, ce n’est  guère mieux. Les Français se sont  trompés. Ils  vont  s’en rendre  compte et le regretter amèrement  et  de déclencher l’artillerie des mouvements sociaux quand c’est la droite  qui a  gagné – le fameux troisième tour  social- ou l’étalage des  rivalités et appétits personnels  quand  c‘est la  gauche qui a raflé la mise.

   Et l’on se souviendra longtemps de Ségolène  dansant, riant, serrant  des mains le soir de sa défaite aux présidentielles  . Depuis, elle s’est  reprise, il est vrai , quoique  venant juste d’affirmer –20 janvier 2009 - oui, j'ai inspiré Obama et ses équipes nous ont copiés".

       Encore heureux que «  La souveraineté nationale appartienne  au peuple »  (art. 3 de la Constitution de 1958).

                                    Alain TEXIER. 

      Les  textes de toutes les notules, volontairement  courtes, en principe, parues sous ce   timbre seront , au fur et à mesure  de leur publication comme " articles",  reprises   dans les  « pages » de ce  blog sous le  timbre :

6- BETISIER REPUBLICAIN

Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 07:44

MEIN KORAMPF


http://jss.over-blog.com/article-27273808.html

http://jss.over-blog.com/article-27273808.html

http://jss.over-blog.com/article-27273808.html


*


Wednesday, 28 January 2009
Gerstenfeld: Can we speak of Mein Korampf *?
* Contraction of the words Koran and Mein Kampf.
Last week, the Amsterdam Court of Appeal ruled that the Minister of Justice was to present a case against Dutch parliamentarian Geert Wilders. The head of right-wing party has made a number of extremist remarks on Islam and Muslims, such as the one comparing the Koran to a "Islamic Mein Kampf" and referring to "Islamic fascism." The Dutch Court that the content of such statements "affecting the dignity of Muslims." The office of the Minister of Justice had previously concluded that these statements and similar statements were not punishable.

Wilders was initially shocked by the decision of the Court, but it could turn the case into a media trial, underscoring the threat to the Western world, the forces of violence and incitement to hatred promoted by the World Muslim. His lawyers have scoured the websites such as FrontPageMagazine, Jihad Watch and MEMRI, to provide eloquent evidence of its two major claims.

The first is that many Muslim radical Sunnis and Shiites, calling the crime the same way as did the Nazis.
The second claim is that such appeals are often rejected or contradicted by the Muslim communities.

Lawyers for Wilders will demonstrate multiple calls genocide to encourage the establishment of Islamic law throughout the world, and fatwas and declarations of the Muslim religious authorities supporting suicide attacks or comparing atheists to animals. These statements are allegedly based on the Koran and the Hadith (the Muslim religious traditions).

The lawyers will also include Sheikh Mohammed Sayyid Tantawi of Al-Azhar in Cairo, one of the most senior Sunni clerics in the world who spoke in favor of suicide bombings. Tantawi also called on the Jews, the descendants of pigs and monkeys. Only the choice of animals differs from that preferred language Nazi rats and vermin.

Sheikh Youssef Al-Qaradhawi, spiritual leader of the "Muslim Brotherhood" living in Qatar, has endorsed suicide attacks against men, women and children in Israel. Despite this, Ahmed Marcouch, prominent member of the Dutch Labor Party, asked in 2005 for mayor of Amsterdam, which had refused to subsidize the travel of Youssef Al-Qaradhawi in the Netherlands.

The Netherlands is divided opinion about the decision of the Court. 50% of the population s'esy opposed the decision of Parliament, while 43% were in favor. A similar percentage is expected that relations with Muslims are deteriorating as a result of the case.

The decision of the Court has increased the popularity of Wider only internationally known Dutch politician. In recent years, hundreds of death threats were made against the politician.

The trial probably attract the attention of international opinion. The Wall Street Journal wrote that the Dutch imported the Saudi law stipulates that blasphemy could be punished. An international campaign finance Defense Wilders has already been launched.

Some aspects of this case are also Jewish. The past few weeks, participants from many anti-Israeli demonstrations in the Netherlands anti-Semitic slogans, including "Hamas! Hamas! Jews to the gas chamber." Some of these events had been organized by Muslim organizations and have admitted that little reaction from the Police.

The verdict of this trial will include a response to statements made about the Bible.

Whatever the conclusion, awareness of Wilder has to grow. If convicted, some will see as a martyr. If he is acquitted, many may begin to repeat his statements.

In either case, the Court of Amsterdam could open a Pandora's box, on a scale unknown.
Article by Manfried Gerstenfeld. He was born in Vienna, he grew up in Amsterdam, he moved to Israel in 1968 from Paris. He has already written and published 14 books. All are related to anti-Semitism.



Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article

Rechercher

Archives