Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 06:39






http://www.vigile.net/-Bushobama-


http://www.bakchich.info/article6414.html

DISCOURS VIDEO
http://anonymouse.org/cgi-bin/anon-www_de.cgi/http://www.lefigaro.fr/elections-americaines-2008/2009/01/20/01017-20090120ARTFIG00713-le-discours-d-investiture-de-barack-obama-.php

http://www.vigile.net/-Bushobama-

http://www.bakchich.info/article6414.html


http://anonymouse.org/cgi-bin/anon-www_de.cgi/http://www.lefigaro.fr/elections-americaines-2008/2009/01/20/01017-20090120ARTFIG00713-le-discours-d-investiture-de-barack-obama-.php







********************************


Au secours, Obama arrive

Coup de boule |
jeudi, 15 janvier 2009 | par Bertrand Rothé
Tout le monde attend le nouveau Président comme un sauveur. L’homme devrait sortir le monde de la crise. Ces décisions ne vont pourtant pas vraiment dans le bon sens.

Les EU sont dans la panade, c’est un fait avéré. Ils sont en récession et leurs 2,6 millions de chômeurs supplémentaires pour 2008 aggravent la situation. Car en parallèle, leurs déficits se creusent. Leurs balances budgétaires et commerciales plongent. La faute en revient aux prédécesseurs de notre nouveau Président. Depuis Reagan plutôt que de promouvoir le travail, c’est-à-dire mieux payer les travailleurs, les Présidents ont tous, sans exception, essayé de faire croire aux naïfs américains que l’on pouvait s’enrichir sans travailler. Deux leviers ont été utilisés successivement. La baisse de l’impôt est devenue une valeur à la mode, et pendant les périodes de croissance ils ont tous soutenu la spéculation. Ce sont ces deux leviers qui sont responsables de la crise, moins d’Etat et plus de marchés financiers.

Or que va faire Obama ? Il annonce de nouvelles baisses d’impôts : « 95 % des foyers américains allaient recevoir un nouveau chèque de 1.000 dollars dans le cadre du futur plan de relance ». Cela va permettre aux ménages américains de consommer. Génial ! Sauf que cet argent va être immédiatement transféré en Chine. Pourquoi ? Grâce à un responsable oublié de la crise : Wall Mart. Le géant américain de la distribution représente aujourd’hui 20 % de part de marché de la consommation grand public aux EU, or il se fournit essentiellement en Chine. En effet, si l’on estime que la crise est due aux déséquilibres économiques entre les EU (essentiellement) et la Chine, Wall Mart a une grande part de responsabilité dans le phénomène. Depuis une dizaine d’années la centrale d’achat du distributeur a poussé de très nombreux industriels américains à délocaliser leur production en Chine afin de respecter le cahier des charges de l’enseigne. Aujourd’hui, on estime que l’entreprise fondée par Sam Walton achète plus à la Chine que la Grande-Bretagne !

De leur côté, les Chinois attendent la manne. C’est urgent chez eux également. Ils sont aussi touchés par la crise. Mais visiblement pas assez pour se remettre en cause. En attendant le 20 janvier qu’Obama soit aux commandes, ils soutiennent leurs entreprises exportatrices. D’après les Echos du 30 décembre 2008, « Les exportateurs chinois bénéfici(ent) de nouvelles aides fiscales ».

Nous voilà sortis de la crise ! Sauf que c’est exactement ce type de processus qui fait que nous sommes en crise. D’un côté les Américains, qui veulent toujours consommer plus, et de l’autre des Chinois qui veulent toujours exporter davantage.

Il faudrait que cela s’arrête.

Dire que certains chroniqueurs comme Eric Le Boucher, des Echos, toujours en admiration béate devant les EU, affirme que Barack Obama « a une très bonne équipe » !













****************************
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 06:35
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 06:33
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 06:25





-

http://www.slate.com/id/2210172/?from=rss



-
************


Loi! Loi! Loi!
La perspective terrifiante d'une Amérique sans avocats.
Par Dahlia Lithwick
Posté le Samedi, 31 janvier 2009, à 6:47 AM ET
Alors, que devons-nous faire de tous ces avocats?

PRINT
DISCUSS
E-MAIL
RSS
RECOMMANDENT ...
PAGEYahoo UNIQUE! Buzz FacebookMySpace Mixx Digg del.icio.us Furl Ma.gnolia Reddit SphereStumbleUponCLOSEWell, si Philip K. Howard, fondateur du bien commun et l'auteur de The Death of Common Sense, est à droite, la dernière chose que nous voulons faire aujourd'hui, c'est regarder comme non pas un mais deux avocats de remplir tous les tiroirs de la chaussette à la Maison Blanche. Dans son nouveau livre, Life Without avocats: La libération de trop d'Américains Law, Howard affirme que les Américains sont en train d'être étranglée à mort par la loi. Nous roulement de plus de 70.000 pages de nouvelles règles dans le registre fédéral, chaque année, et la proportion d'avocats de la main-d'œuvre a presque doublé entre 1970 et 2000. Dans Howard vue, notre dépendance à l'égard du droit, des avocats et des procès a fait les Américains en graisse, névrotique des lâches qui «passer la journée avec vue sur l'épaule au lieu de l'endroit où ils veulent aller."

Life Without Avocats est soudée avec le genre d'histoires qui rendent les diplômés d'écoles de droit envie de rire avec à droite le long de cette blague sur ce que vous appelez un busload des avocats au fond de l'océan. (Réponse: un bon début). Il nous rappelle les propos de Washington, DC, le juge qui a poursuivi son nettoyeur pour $ 54 millions pour la perte de son pantalon, le maître a intenté une action pour le repositionnement de l'élève la main sur une flûte, les écoles qui sont désormais interdits en cours d'exécution ( course!) à la récréation et le 5-inch appât de pêche avec les trois volets du crochet avec une étiquette de mise en garde, "Nocif si avalé." Tout au long, Howard dresse un sombre tableau d'une Amérique qui est tout "gris impuissance"-une nation de citoyens en panne aléatoire autour de la peur de litige tandis que les municipalités abattre "dangereux" les structures d'escalade et des enfants eux-mêmes de confort avec double-stuffed Oreos.


Howard représentation de l'Amérique comme un gouffre sans cesse croissant de lois et règlements en fait l'écho de critiques récemment nivelés par l'ancien avocat de l'administration Bush, et mon ami, Jack Goldsmith. Goldsmith, qui a dirigé le Bureau du Conseiller juridique pour un temps, a mis en garde dans son livre 2007, la présidence de la Terreur, d'un gouvernement post-Watergate la culture dans laquelle le fait de mener la guerre a été étouffée par excès, les inspecteurs généraux, et la peur. Il a décrit une administration Bush qui se trouve "étranglé par la loi." Goldsmith's consternation pre-9/11 sur une culture dans laquelle les fonctionnaires ont trop peur de l'avenir potentiel de la responsabilité légale d'agir rapidement et avec audace Howard parfaitement écho à l'image d'une Amérique qui est maintenant trop peur de poursuites judiciaires à créer, à rêver, ou de construire.

Curieusement, Howard le nouveau livre ne traite pas de l'administration Bush de la réponse juridique à 9 / 11 à tous. Et c'est bien dommage, parce que la «guerre au terrorisme» apporte en fait une parfaite expérience naturelle dans son appel à desserrer l'étranglement de la loi et permettre aux avocats de se déplacer librement et voir grand.

Dans le sillage de 9 / 11, la décision a été prise, écrit Goldsmith, pour être plus "penché en avant," de plus d'imagination, et moins de risque et en dépit de contraintes légales sur l'interrogatoire, la collecte d'informations, et les écoutes clandestines. Et avec une série de notes, déclarant que les lois de la guerre n'a pas le président, suivi par encore plus de notes juridique fixant de nouvelles orientations, un gras-si-totalité secret nouveau régime juridique a vu le jour.

Donc la question que l'on veut poser à Howard, dans le sillage de l'ensemble de ces lawyerly libération est de savoir si le pays était mieux pour lui. Avez-Amérique atteindre les avantages qu'il prévoit? Howard invite, par exemple, que de nous libérer de la loi et la réglementation conduit à une floraison de la créativité. Mais cela ne semble pas avoir eu lieu dans l'ordre juridique lendemain de 9 / 11. En fait, quand l'administration Bush écaillent hors des règles et règlements régissant la guerre, les idées qui en résultent sont loin d'être brillant ou nouveaux. Il a été par découpage et le collage aléatoire sans langue de lois autorisant la santé que les avocats du gouvernement comme John Yoo a créé de nouvelles définitions de la torture. Au lieu d'explorer les meilleures façons de mettre à jour les méthodes d'interrogatoire des États-Unis, nous venons de la rétro-ingénierie des techniques enseignées à la survie, évasion, résistance, et l'école et Escape pillées mauvaises idées de Fox Television 24.

Howard soutient en outre que si l'on peut tout se débarrasser de l'encombrant Web des lois et règlements que nous constriction, les grandes réserves inexploitées de la responsabilité et la responsabilité personnelle de prospérer une fois de plus. Dans une colonne, il a écrit la semaine dernière dans le Wall Street Journal, Howard a écrit: «l'imputabilité, et non pas la loi, est la clé de la responsabilité". Et dans son livre, il insiste: «La responsabilisation est le revers de la médaille de la liberté. Vous serez libre d'agir sur le meilleur jugement que si les autres sont libres de vous juger." Pourtant, euh, l'avocat qui a été tenu responsable de ce qui équivaut à la Jackson Pollock-tion de l'état de droit au cours des huit dernières années? À l'exception de l'ancien procureur général Alberto Gonzales, et non d'un avocat de l'administration Bush a été tenu pour responsable, ou pris un iota de la responsabilité personnelle, de son droit de prise de risque.

Pour être sûr, Howard principalement ses limites critiques d'un overlawyered, les droits de l'obsession de l'Amérique du domaine des soins de santé, l'éducation, les organismes publics, et les demandeurs bar. Mais son incapacité à résoudre les sarrasins qui prennent des risques du ministère de la Justice Bush, il est difficile de lire son livre comme quelque chose au-delà de la fessée de l'Amérique du délit avocats. Son échec à au moins aux prises avec la réalité de ces huit années, nous avons passé dans une constitution libre, commence à se sentir comme une omission qui avale le projet.

Je partage une bonne partie de ses préoccupations au sujet de Howard poursuites frivoles et la manière dont la peur de la responsabilité juridique peuvent entraver la bonne éducation et de jugement médical. Inexplicablement, mon quartier de jeu a aussi perdu ses "bons slide» à un bambin blessures. Mais le remède à «trop de droit» ne devrait pas être trop peu, et les frais pour les avocats qui se sentent étranglées par la loi ne devrait pas être: «Eh bien diable, alors, prendre des risques et de faire des up!" Si les huit dernières années peuvent être faites au stand pour rien dans la loi de nos petits-enfants, les livres seront lus, que ce soit pour l'idée que la seule chose que effrayantes un bus plein d'avocats est un taxi sans eux.

Une version de cette colonne apparaît également dans le Newsweek de cette semaine.
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 08:54
-
ANCIENNE DOUANE
Fichier:Ancienne douane Colmar.jpg
-

Fichier:Colmar Altstadt.jpg




-
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 07:02

 SALOPE     DEVEDJIAN ( qui aurait couché avec la femme mariée TRIERWEILER avant qu'elle ne se recycle avec HOLLANDE ) avait traité une politicarde de... salope

en ignorant qu'il était enregistré

que du beau monde à l' Union des Menteurs Pourris

 

 

 

http://fn-populaire-et-social.over-blog.com/article-11122377.html

 


 
La Huppe Fasciée, un des plus beaux oiseaux d'Alsace niche dans les collines calcaires sous vosgiennes,découvrez la sur "Oiseaux.net"

  

 

étymologie du nom de cet oiseau  



Me permettrez-vous une petite digression étymologico-politique en rapport avec
nos chers oiseaux dans l'actualité récente !

 
Vous savez qu'un homme politique d'un parti de corrompus a été surpris récemment par une caméra
indiscrète à traiter une candidate malheureuse aux dernières élections
législatives de "salope".

 

L'épisode a circulé à toute vitesse sur internet et contraint le gougeat à des excuses publiques.

 

Soit! Mais un journaliste (et unede mes amies) nous a mis la puce à l'oreille en ayant la bonne idée de
révéler l'étymologie de cette injure!


Vérification faite, "salope" viendrait en effet de "sale hoppe", expression
dialectique dérivée directement de "sale huppe", se rapportant à ce bel
oiseau dont nous connaissons bien les habitudes assez puantes quant à
l'entretien de son nid lorsque les jeunes sont nés!

 

 

Il parait, je ne l'ai
jamais observé, que les jeunes, menacés par un intrus éventuels (prédateur
ou autre) sont même capables d'orienter un jet de leur excréments liquides sur
le dérangeur. L'odeur nauséabonde serait d'origine uropygiale,à effet
disuasif pour les prédateurs (?) D'où de vieilles considérations négatives
sur cet oiseau et le proverbe "sale comme une huppe" et le mot "huppe" qui à
lui seul désignait une femme sale...et la "salope" pour finir.

 

 

 


Des auteurs chrétiens ont diabolisé cet oiseau, en l'appelant "avis
spurcissima" (=oiseau le plus immonde) ,lui attribuant un goût pour les
excréments humains, le fumier et une prédilection pour les cimetières...
Cette mauvaise réputation se retrouve dans quasiment toutes les langues
européennes: mentionnons le populaire "coq merdeux", l'anglais "stink bird", le
hollandais "Schiethoepe",

l'espagnol "Galo merdeiro" , l'italien "Maiamerda", et
l'allemand "Dreckkrämer" 'épicier de la merde" ):

 

 

quel florilège ordurier!

 


Du nom catalan de l'oiseau ("pupt") est tiré le nom de son célèbre chant:

 on
dit que la Huppe "pupute" ou "pupule", en rapport avec l'onomatopée: le nom de
l'oiseau en vieux français était en outre "Puput", ce qui nous ramènerait
inéluctablement à la "salope" désignée ci-devant


Pour terminer cette récréation étymologique sur une note un peu plus
positive, on relèvera que c'est le nom "huppe", issu de l'onomatopée latine
"Upupa" (ou grecque "epops",dérivé de "epopoï"),

 

 qui aurait donné son nom à
l'ornement de plumes érectiles si remarquable sur la tête de l'oiseau puis, de
fait, le terme "huppé" pour l'espèce humaine (celui qui porte une huppe
affichant ainsi qu'il est de haut rang).
La salope serait du coup une espèce de "pupute de luxe"...

 

 


Excusez l'humour, largement inspiré de l'excellent livre de Pierre Cabard et
Bernard Chauvet ("Etymologie des noms d'oiseaux" Editions Belin).

 


Vive la Huppe fasciée (qui s'est reproduit avec succès, 2 jeunes à l'envol au
moins, dans une anfractuosité d'un muret de vigne au dessus de Sigolsheim cette
année, mur qui n'a pas résisté à l'orage de grêle du 20 juin dernier!)
Philippe ARNOLD

Repost 0
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 06:56
LA HAYE    DEN HAAG  THE HAGUE   s-GRAVENHAGE


Fichier:Binnenhof.jpg
-

Fichier:The Hague Hoftoren.jpg

HOFTOREN      TOURS HAUTES
Datei:Den Haag stadhuis april 2004.JPG
NEUES RATHAUS      NOUVELLE MAIRIE







-
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 06:53

RUBENS
MAURITSHUIS
LA HAYE  DEN HAAG  HAIA
Portret van Michiel OPHOVIUS  1615-1617
Retrato de michiel ophovius
évêque michel OPHOVIUS


Ficheiro:Peter Paul Rubens - Portret van Michiel Ophovius (1570-1637) bisschop van s-Hertogenbosch.jpg






-
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 06:42
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 06:40
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article

Rechercher

Archives