Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 06:47
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 06:40
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 05:40
" en 1830 , on avait canonisé l'émeute,maintenant on la canonait"

Emeutes

Novembre 1831   LYON   1000 victimes
Juin 1832  PARIS   800 victimes
1834   PARIS   25 morts
1836  BUZANçAIS  Indre  
1839  LYON   300 morts
1835  attentat  La MACHINE de FIESCHI   18  morts  23 blessés
28 juillet 1835
http://fr.wikipedia.org/wiki/Giuseppe_Fieschi


tableau Eugène LAMI   1845   château de Versailles
.
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 20:45
http://bnp.org.uk/2009/05/wrecked-britain-debt-to-hit-%e2%80%9c100%e2%80%9d-of-gdp/

Wrecked Grande-Bretagne: la dette à Hit "100%" du PIB
22 mai 2009 par BNP News
Classé sous Nouvelles nationales
Laisser un commentaire
Le totalement incompétents voleurs imbéciles de Westminster ont une fois de plus mis l'humiliation de ce pays. Un avertissement a été émis que la dette pourrait atteindre 100 pour cent du produit intérieur brut, passant au-dessous de nous du Tiers-Monde statut.

Basé à New York, l'agence de notation internationale Standard & Poor (S & P), considérée dans le secteur financier, comme l'un des plus fiables évolution des rapports économiques des sociétés, hier, a réduit son évaluation des finances du gouvernement britannique de «stable» à «négative» que la dette publique au-dessus de la tête £ 1 billion de marque.

L'annonce est largement considéré dans le secteur financier comme un pas vers une baisse de la Grande-Bretagne le très convoité de notation de crédit AAA.

Grande-Bretagne a eu un plaqué or notation AAA de S & P depuis 1978. Globalement, il ya 18 pays avec l'avis, y compris l'Amérique, l'Allemagne et la France. Depuis hier, la Grande-Bretagne est le seul avec un «négatif» des perspectives.

Dans sa note, le S & P a dit il ya maintenant une chance sur trois d'un downgrade. La perte de l'état pouvait conduire le gouvernement du coût de l'emprunt et invite les investisseurs étrangers à abandonner la livre sterling.

S & P de crédit analyste David Beers a été cité dans les médias en disant que sa société avait "révisé les perspectives sur le Royaume-Uni à négative en raison de notre point de vue que, même en supposant que le resserrement budgétaire supplémentaire, le montant net des administrations publiques, le fardeau de la dette pourrait approcher 100 pour cent du PIB et de restent loin de ce niveau à moyen terme. "

La dette nationale a frappé £ 754 milliards, le mois dernier, l'équivalent de 53,2 pour cent du PIB. L'impôt sur le revenu les recettes ont chuté de près de 14 pour cent en avril, tandis que l'impôt sur les sociétés a baissé de plus d'un quart et recettes de TVA ont glissé d'un cinquième.

La nouvelle est tombée comme le Trésor a fait état d'une notice £ 8,5 milliards de déficit budgétaire pour le mois d'avril. Les actions ont chuté et de la livre s'est affaissée sur les marchés financiers internationaux dans l'onde de choc qui a suivi l'annonce.

La spirale du déficit a été généré par une combinaison de facteurs qui ont compris le contenu illégal et immoral de guerre en Irak et en Afghanistan, qui a coûté à ce pays, d'innombrables milliards de dollars, et le fou montants de l'aide étrangère servi de pays du tiers monde.

Toutefois, la plus grande cause de la crise demeure la décision du gouvernement de renflouer les banksters. Il a été estimé que 300 milliards de livres sterling du gouvernement renflouement d'argent a été versé dans l'abîme créé par cupides et incompétents les banquiers privés.

L'effondrement de la situation économique de la Grande-Bretagne a mis en évidence l'urgente nécessité de réductions drastiques des dépenses, et la nécessité pour ce pays à adopter une approche entièrement protectionnistes pour son économie - ce que le British National Party a préconisé tout au long.

Il est temps de sortir la Grande-Bretagne, et non pas le banksters.

Wrecked Britain: Debt to Hit “100%” of GDP

May 22, 2009 by BNP News  
Filed under National News

tattered-union-flagThe utterly incompetent thieving fools in Westminster have once again brought humiliation to this country. A warning has been issued that national debt could hit 100 percent of the gross Domestic Product, dropping us to below Third World status.

New York-based international rating agency Standard & Poor (S&P), regarded in the financial sector as one of the most reliable economic trend reporting companies, yesterday cut its assessment of the UK government’s finances from ’stable’ to ‘negative’ as public debt heads above the £1 trillion mark.

The announcement is widely seen in the financial sector as a move towards a downgrade of Britain’s coveted AAA credit rating.

Britain has had a gold-plated AAA rating from S&P since 1978. Globally there are 18 countries with the rating, including America, Germany and France. As of yesterday, Britain was the only one with a ‘negative’ outlook.

In its note, S&P said there is now a one in three chance of a downgrade. Losing the status could drive up the Government’s cost of borrowing and prompt foreign investors to dump the pound.

S&P credit analyst David Beers was quoted in the media as saying that his company had “revised the outlook on the UK to negative due to our view that, even assuming additional fiscal tightening, the net general government debt burden could approach 100 percent of GDP and remain near that level in the medium term.”

The national debt hit £754 billion last month, the equivalent of 53.2 percent of GDP. Income tax receipts fell nearly 14 percent in April, while corporation taxes fell by more than a quarter and VAT receipts slid by a fifth.

The news came as the Treasury reported a record £8.5 billion budget deficit for April. Shares fell and the pound slumped on the international money markets in the shockwave which followed the announcement.

The spiralling deficit has been generated by a combination of factors which have included the illegal and immoral war in Iraq and Afghanistan, which has cost this country untold billions, and the insane amounts of foreign aid dished out to Third World countries.

However, the biggest cause of the crisis remains the government’s decision to bail out the banksters. It has been estimated that some £300 billion of government bailout money has been poured into the bottomless pit created by greedy and incompetent private bankers.

The collapse in the economic standing of Britain has highlighted the urgent need for drastic spending cuts, and the need for this country to adopt a wholly protectionist approach to its economy - what the British National Party has been advocating all along.

It is time to bail out Britain, not the banksters.



A warning has been issued that national debt could hit 100 percent of the gross Domestic Product, dropping us to below Third World status.

New York-based international rating agency Standard & Poor (S&P), regarded in the financial sector as one of the most reliable economic trend reporting companies, yesterday cut its assessment of the UK government’s finances from ’stable’ to ‘negative’ as public debt heads above the £1 trillion mark.

The announcement is widely seen in the financial sector as a move towards a downgrade of Britain’s coveted AAA credit rating.

Britain has had a gold-plated AAA rating from S&P since 1978. Globally there are 18 countries with the rating, including America, Germany and France. As of yesterday, Britain was the only one with a ‘negative’ outlook.

In its note, S&P said there is now a one in three chance of a downgrade. Losing the status could drive up the Government’s cost of borrowing and prompt foreign investors to dump the pound.

S&P credit analyst David Beers was quoted in the media as saying that his company had “revised the outlook on the UK to negative due to our view that, even assuming additional fiscal tightening, the net general government debt burden could approach 100 percent of GDP and remain near that level in the medium term.”

The national debt hit £754 billion last month, the equivalent of 53.2 percent of GDP. Income tax receipts fell nearly 14 percent in April, while corporation taxes fell by more than a quarter and VAT receipts slid by a fifth.

The news came as the Treasury reported a record £8.5 billion budget deficit for April. Shares fell and the pound slumped on the international money markets in the shockwave which followed the announcement.

The spiralling deficit has been generated by a combination of factors which have included the illegal and immoral war in Iraq and Afghanistan, which has cost this country untold billions, and the insane amounts of foreign aid dished out to Third World countries.

However, the biggest cause of the crisis remains the government’s decision to bail out the banksters. It has been estimated that some £300 billion of government bailout money has been poured into the bottomless pit created by greedy and incompetent private bankers.

The collapse in the economic standing of Britain has highlighted the urgent need for drastic spending cuts, and the need for this country to adopt a wholly protectionist approach to its economy - what the British National Party has been advocating all along.

It is time to bail out Britain, not the banksters.

Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 20:52
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 20:42
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 07:04

LE CHARNIER COMMUNISTE DE KATYN
http://fr.wikipedia.org/wiki/Katyn

 

En bas de page , article

Les Pâques rouges




.

 

  MASSACRE PAR LES SOVIETIQUES DES OFFICIERS  POLONAIS MEMORIAL DE KATYN A BALTIMORE USA MARYLAND
http://www.flickr.com/search/?q=KATYN+MEMORIAL&m=text

-

 

 

 

 

 

Gare aux Pâques rouges

Le massacre de Katyn est décidément voué au silence. Pendant près de cinquante ans d’occupation, les Soviétiques ont refusé d’endosser la responsabilité de ce crime, qu’ils ont fait porter aux nazis. En 1990, pourtant, donc avant l’implosion de l’Union soviétique, Mikhaïl Gorbatchev fit officiellement connaître la vérité. Voilà donc près de vingt déjà que le masque est jeté.




Pour raconter cette page tragique de l’histoire de son pays, Andrzej Wajda s’est d’autant plus impliqué que son père, à qui le film est dédié, a fait partie des officiers polonais assassinés à cette époque d’une balle dans la nuque, non pas dans le bois de Katyn, mais dans les caves de Kharkov, en Ukraine.

 Ce devait être le testament, l’œuvre majeure de ce cinéaste qui compte parmi les plus talentueux de notre époque. Par malheur, très peu de Français pourront la voir, et sans doute encore moins d’Allemands, de Russes et d’Américains.



 Selon Wajda lui-même, la faute en incombe, comme nous l’expliquons dans ce numéro, « à l'incompétence de la télévision publique polonaise », dont il qualifie les responsables de « mammouths du “socialisme réel” ». En Pologne comme ailleurs, le socialisme est mortifère.

Bien sûr, Wajda, patriote et chrétien, a d’abord réalisé ce film pour ses compatriotes, et le succès qu’il a connu en Pologne, avec plus de trois millions d’entrées, l’a sans doute en partie consolé.


Mais chacun voit midi à sa porte et la France n’est pas la Pologne. Chez nous, pendant des décennies, le communisme est resté une élégance intellectuelle. Le pacte passé au lendemain de la guerre entre les gaullistes et le PCF lui en donnait le loisir : à la droite l’outil de production, aux marxistes les syndicats, l’école et l’intelligentsia. On reproche ordinairement à la droite française d’être la plus bête du monde ; le problème n’est pas là.


La droite française – en tout cas cette droite-là –, obnubilée par une conception réaliste et matérialiste des choses, n’a simplement pas compris que ce sont les idées, et pas la matière, qui finalement mènent le monde.


Chacun voit midi à sa porte.

 Ceux qui voyagent fréquemment en Russie et dans les anciennes républiques soviétiques assurent que les dégâts commis par le capitalisme “sauvage” [le terme “barbare” conviendrait mieux] y furent tels au lendemain de la chute du communisme, et restent tels dans certaines régions, que les peuples gardent la nostalgie de l’“ancien régime”.


 Ce n’est évidemment pas le cas des Polonais.


Mais cela signifie que Marx est peut-être moins mort qu’on pouvait le croire et le dire voilà quelques années.

 Il n’a jamais été procédé au procès du communisme, ni à l’Est, ni en France.


 Le PCF est certes moribond, mais pour avoir connu l’époque où il représentait une force considérable, j’en viens parfois à me demander si l’on a beaucoup gagné à son effondrement.

Avec lui, le marxisme était monolithique et localisé ; il est aujourd’hui partout et nulle part, se garde de décliner son identité, et les libertés n’y ont rien gagné, bien au contraire.

S’agit-il bien de lui d’ailleurs ?

Sauf peut-être à Lutte ouvrière, on ne parle plus guère de lutte de classes ; mais on la pratique et elle commence déjà à reprendre des couleurs – rouges, ça va de soi – à la faveur de la crise et du refus de certains grands patrons de consentir des efforts. La tentation socialiste devient d’autant plus forte que l’Etat se présente en sauveur.

Mais si Marx ressuscite, gare aux Pâques rouges.





http://www.monde-vie.com/Editorial.htm




Eric Letty

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-

 

 

 

 

 

Repost 0
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 06:50
LES SOCIETES DE TRANSPORT ROUTIER DU NORD EN PERIL 



Les entreprises de transport des départements du Nord de la France sont spécialement menacées par la politique européenne mise en œuvre depuis le 1er mai 2009.

En effet, depuis cette date, les transporteurs européens ont l’autorisation de « caboter » en France, c'est-à-dire d’exercer leur activité sans limitation de temps dans n’importe quel pays, pour n’importe quelle destination et pour transporter toutes marchandises.


Les salaires des chauffeurs originaires des ex-pays de l’Est sont extrêmement inférieurs aux salaires français.

En conséquence, les entreprises de transport françaises sont en grand péril du fait de cette concurrence particulièrement déloyale rendue obligatoire par Bruxelles.

Repost 0
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 06:44

POLYNESIE
HAUT-LIEU de la criminalité financière du RPR-UMP



http://monde2bestfriend.over-blog.com/article-30297950.html
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 06:40
en 2009 , le vieillard aurait 74 % de popularité
Bel espoir pour tous les véreux .

.

centrale OSIRAK  fourniture de nucléaire au criminel Saddam HUSSEIN

http://monde2bestfriend.over-blog.com/article-30297950.html
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article

Rechercher

Archives