Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 06:52

Une Europe de vieux punks

 

   

Bonnal Nicolas - mercredi 10 juin 2009

euro
Barack Obama est venu visiter la vieille Europe chère à Rumsfeld. Il a commencé par visiter le camp de Buchenwald, puis les plages du débarquement en Normandie, cette province anglo-saxonne depuis toujours, et malgré elle.

C’est tout ce qui reste de notre histoire, comme disait un jour Robert Badinter : nous, c’est Vichy, les Allemands c’est Auschwitz. Allez bâtir un projet politique avec cela !

Nous sommes ensuite allés voter dimanche en pleurant la disparition bermudienne de l’Airbus européen, et en affrontant, au moins en Méditerranée, une de ces tempêtes du siècle qui surviennent chaque mois, et qui dévastent chaque fois un peu plus ce qui reste de notre «côte d’usure ».


 Est-ce qu’une baraque trempée de sel peut valoir dix millions d’euros de moins ? C’est la question métaphysique du XXIe siècle…

Les résultats ne se sont pas fait attendre :


comme le baba cool déçu d’Apocalypse Now, nous nous foutons de tout, et n’allons plus voter. L’Europe n’est plus chrétienne, n’est plus sociale, n’est plus occidentale, n’est plus libérale. Elle n’est plus rien.
Le peuple de gauche a démographiquement disparu, comme le peuple nationaliste, comme le peuple qui pensait tenir des projets historiques.

On vote blingbling ou rigolard (Ah ! l’increvable Dany…) en France comme en Italie, ou pour sauver – littéralement – les meubles en Espagne.

En Allemagne, les milieux d’affaires et les banquiers qui ont ruiné le continent pour imposer leur monnaie, l’euro, peuvent se frotter les mains : car les sociaux-démocrates de Schroeder et consorts et le New labour de l’idiot utile (et enrichi) Tony Blair, ont fait tout ce qu’il fallait pour décourager les salariés d’aller voter pour eux.

Ce week-end, l’économiste Christian Saint-Étienne annonçait dans Valeurs actuelles une prochaine disparition de l’euro… Après tout, pourquoi pas ? Tout peut disparaître : le dollar, la forêt tropicale, la couche d’ozone, le pétrole, les religions et j’en passe… En ces temps de nihilisme dilettante, on s’accommode de tout, pourvu que l’on puisse glisser en trottinette.

Le plus amusant est qu’on nous demande d’aller voter pour le nihilisme européen, et, qu’à moins d’être belge et soumis à l’amende (même pour voter aux européennes ?), on ne va voter que pour s’occuper un dimanche…

L’autre jour, me parlant de l’Europe, un gosse nommé Arnaud me demandait timidement :

– Mais que fera-t-on quand on aura tous cent ans ? Bonne question, Arnaud, merci de nous l’avoir posée. On parle des Chinois, mais ils seront un demi-milliard à avoir l’âge de la retraite en 2050…
À moyen terme, les Chinois ne sont pas mieux lotis que la vieille Europe ou l’obèse Amérique, qui ne peut plus rien entreprendre.

Il y a trente ans, lorsque j’avais quinze ans, le film de ma génération était Apocalypse now. On y voyait le colonel Kurtz dégénérer comme un vieux touriste alcoolo au fond d’une jungle conradienne. Et le baba cool déjà cité rêvait d’un ailleurs moins enquiquinant que cet ashram où il avait perdu ses meilleures heures…

À la même époque, nous avions les punks de Sid Vicious et des Sex Pistols qui proclamaient tout haut :

– No future ! Après, nous avons eu les drogues (la drogue financière et immobilière en particulier), qui nous ont maintenus à flots
– avec, en plus, les fantastiques augmentations des dettes publiques qui feraient se tordre de rire un empereur ou un ancien roi. Et nous savons, en ce soir d’européennes, que les punks avaient raison, qu’il n’y a plus de futur. Il y a, en revanche, un peu partout des punks vieillissants au pouvoir…

Face en tout cas à la barbarie nihiliste et vieillarde de ces temps méprisables, je ne vois qu’une option : la famille chrétienne, ou la famille croyante, la seule qui pourra affronter les ennuis présents et à venir.

 

Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 06:43

-

Betrayed frontières de la Grande-Bretagne: Le procès dévoile les détails du Royaume-Uni de «plus grand homme d'immigration clandestine»
10 juin 2009 par BNP News
Classé sous Nouvelles nationales
Laisser un commentaire
 
La mesure dans laquelle le régime du travail a trahi les frontières de la Grande-Bretagne et à se laisser ouverte à l'invasion a été révélé dans la condamnation des dirigeants d'un réseau criminel afghan, dont les dirigeants se vanter qu'il a introduit dans plus de 1.800 clandestins, tous les deux mois.

Les envahisseurs clandestins ont alors été mis au travail dans bien connu des chaînes de pizza à emporter pour rembourser leur «redevances» pour en contrebande de l'Afghanistan à la Grande-Bretagne.

Abdul Hameed Sakhizada, 32, et son frère Ahmed Shah Sakhizada, 23, à la fois de Northampton, et Abdul Wakil Niazi, 35 ans, de Tunbridge Wells, Kent, a ce que la police croit être l'un des plus lucratifs réseaux de contrebande jamais découvert en Grande-Bretagne.

Le réseau a fonctionné pendant au moins trois ans et a enregistré des détectives Abdul Sakhizada affirmant qu'il contrebande au moins 1.800 personnes en Europe dans un peu plus de deux mois.

Sakhizada, qui a été emprisonné pendant neuf ans à Kingston Crown Court, au sud-ouest de Londres pour complot en vue de faciliter l'immigration illégale, a été informé par le juge Welchman: "Vous, comme vous se vanter, a été le passeur de l'Europe."

Niazi Sakhizada et Ahmed ont également été reconnus coupables de faciliter l'immigration clandestine ainsi que de complot en vue de blanchir les produits de la criminalité. Ils ont été condamnés à 12 ans et sept ans.

Le gang des agents utilisés pour la contrebande d'Afghans à travers l'Iran et la Turquie, par la mer à la Grèce, puis, caché dans le dos des camions de fret, à travers l'Europe à la Grande-Bretagne. Beaucoup payé leurs dettes à des contrebandiers en travaillant dans une chaîne de 16 pizzas à emporter dans la bande qui ont été impliqués. Il s'agit notamment des branches bien connu Tops franchises Pizza, Pizza Pizza Perfect GoGo et dans le sud de l'Angleterre.

Abdul Sakhizada Afghans spécialisés dans la contrebande par la mer à partir de la Turquie vers les îles grecques, tandis que Niazi a exploité le réseau de trafiquants à travers l'Europe. La cour a entendu que certains des Afghans ont été introduits clandestinement dans la servitude pour dettes à Niazi. Ahmed Sakhizada fourni de faux documents et de transfert de fonds étranger.

La criminalité grave et organisée Agency (SOCA), qui a mené l'enquête, a estimé que le gang gagnés entre £ 200,000 et £ 300,000, de 2005 à 2008, date à laquelle ils ont été arrêtés.

Avant d'établir leur fonctionnement, et Abdul Sakhizada Niazi eux-mêmes ont été introduites en contrebande dans le pays. Niazi venus de la province de Parwan au nord de l'Afghanistan à la Grande-Bretagne à l'arrière d'un camion en 1999 et a été illégalement d'Sakhizada Mazir-el-Sharif, mais a été expulsé du Royaume-Uni une fois en 2003. Il est retourné dans un camion en 2007. Les autorités de l'Immigration leur a accordé l'autorisation de séjourner indéfiniment.

Sakhizada offert d'envoyer des clients à travers le nouveau sans frais si elles ont été capturés et enregistrés par la police en disant qu'il lui a envoyé 20 personnes à partir de sa ville natale pour libre.

Raids découvert par les fonctionnaires de l'immigration illégale 52 travailleurs, dont 42 étaient demandeurs d'asile, en attente de renvoi ou qui avaient été autorisés à rester. Dix ont été inconnus des autorités.

Ali Yazdi, directeur de Topps Pizza, a affirmé de son entreprise n'était pas impliquée. Shar Shah, directeur de Pizza GoGo siège également démenti toute implication. Les lecteurs peuvent former leurs propres opinions.

La facilité avec laquelle ces envahisseurs criminels peuvent pénétrer dans les frontières de la Grande-Bretagne - tandis que les soldats britanniques sont tués en Afghanistan - est un acte d'accusation sur l'échec total du gouvernement pour protéger la Grande-Bretagne, et sur l'asile tout à fait faux escroquerie qui a été créé par des années de Tory du Travail et des concessions aux profiteurs de tous les coins du globe.

* Un avocat indien vivant illégalement en Grande-Bretagne, a été emprisonné pour sa participation à la Grande-Bretagne l'une des plus grandes escroqueries de visa. Jatinder Kumar Sharma a un consultant en immigration Southall, à l'ouest de Londres, avec deux femmes, il a épousé, en Inde, Isleworth Crown Court entendu. Les deux Sharma et sa deuxième épouse, Raki Shahi, étaient eux-mêmes des immigrants illégaux.

La police a retrouvé l'année dernière, 90.000 documents dans un raid sur un entrepôt appartenant à l'entreprise, Univisas, qui semble avoir permis à des milliers d'immigrants illégaux pour obtenir des visas.

Sharma a admis le complot en vue de frauder, de posséder des biens pénale, deux chefs de vol, de demander ou d'obtenir l'autorisation d'entrer ou de rester au Royaume-Uni par la tromperie et la possession d'un document d'identité avec l'intention.


..
Britain’s Borders Betrayed: Trial Reveals Details of UK’s ‘Biggest Human Smuggling Ring’

June 10, 2009 by BNP News  
Filed under National News

Listen to this article. Powered by Odiogo.com

pizza-gogoThe extent to which the Labour regime has betrayed Britain’s borders and left them open to invasion has been revealed in the sentencing of the leaders of an Afghan criminal network whose leaders boasted that they brought in over 1,800 illegals every two months.

The illegal invaders were then put to work in well-known pizza takeaway chains to pay off their ‘fees’ for being smuggled from Afghanistan to Britain.

Abdul Hameed Sakhizada, 32, and his brother Ahmed Shah Sakhizada, 23, both of Northampton, and Abdul Wakil Niazi, 35, of Tunbridge Wells, Kent, ran what police believe to be one of the most lucrative smuggling networks ever uncovered in Britain.

The network operated for at least three years and detectives recorded Abdul Sakhizada claiming he smuggled at least 1,800 people into Europe in just over two months.

Sakhizada, who was jailed for nine years at Kingston crown court, south-west London for conspiracy to facilitate illegal immigration, was told by Judge Welchman: “You, as you boasted, were the smuggler of Europe.”

Niazi and Ahmed Sakhizada were also convicted of facilitating illegal immigration as well as conspiracy to launder the proceeds of crime. They were sentenced to 12 years and seven years.

The gang used agents to smuggle Afghans across Iran and Turkey, by sea to Greece and then, hidden in the backs of freight lorries, across Europe to Britain. Many paid off debts to their smugglers by working in a chain of 16 pizza takeaways in which the gang were involved. These included branches of well-known franchises Tops Pizza, Pizza GoGo and Perfect Pizza across southern England.

Abdul Sakhizada specialised in smuggling Afghans by sea from Turkey to the Greek islands, while Niazi operated the network of smugglers across Europe. The court heard that some of the smuggled Afghans were in debt bondage to Niazi. Ahmed Sakhizada provided false documents and transferred funds overseas.

The Serious and Organised Crime Agency (Soca), which led the investigation, estimated the gang earned between £200,000 and £300,000 from 2005 to 2008 when they were arrested.

Before establishing their operation, Niazi and Abdul Sakhizada were themselves smuggled into the country. Niazi travelled from Parwan province in northern Afghanistan to Britain in the back of a lorry in 1999 and Sakhizada was smuggled from Mazir-el-Sharif but was deported from the UK once in 2003. He returned in a lorry in 2007. Immigration authorities granted them indefinite leave to remain.

Sakhizada offered to send clients across again without charge if they were caught and police recorded him saying he sent 20 people from his home town for free.

Raids by immigration officials uncovered 52 illegal workers, 42 of whom were claiming asylum, awaiting removal or had been allowed to remain. Ten were unknown to the authorities.

Ali Yazdi, director of Topps Pizza, claimed his company was not involved. Shar Shah, manager of Pizza GoGo head office also denied any involvement.  Readers can form their own opinions.

The ease with which these criminal invaders can penetrate Britain’s borders - while British soldiers are being killed in Afghanistan - is an indictment on the total failure of the Government to protect Britain, and on the utterly bogus asylum scam that has been created by years of Tory and Labour concessions to scroungers from around the globe.

* An Indian solicitor illegally living in Britain has been jailed for his part in one of Britain’s biggest visa scams. Jatinder Kumar Sharma ran an immigration consultancy in Southall, west London, along with two women he married in India, Isleworth Crown Court heard. Both Sharma and his second wife, Raki Shahi, were themselves illegal immigrants.

Police found 90,000 documents last year in a raid on a warehouse belonging to their company, Univisas, which is thought to have enabled thousands of illegal immigrants to obtain visas.

Sharma admitted conspiracy to defraud, possessing criminal property, two counts of theft, seeking or obtaining leave to enter or remain in the UK by deception and possession of an identity document with intent.

..........
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 06:31
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 06:26

Nutrition du futur : une usine japonaise produit des légumes parfaits, découvrez les images

Jeudi 4 juin, 13h18

 

Japon - Des scientifiques japonais ont développé une nouvelle façon de cultiver les légumes dans un environnement parfaitement contrôlé et stérilisé. Selon eux, il semble que ces légumes "parfaits" puissent être la nourriture de demain. Lire la suite l'article

Photos/Vidéos liées

 


Nutrition du futur : une usine japonaise produit des légumes parfaits, découvrez les

Ces usines de cultures de légumes se développent à travers tout le pays et peuvent produire des laitues 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Ces salades par exemple, sont récoltées jusqu'à 20 fois par an. En tout, certaines de ces usines peuvent produire 3 millions de légumes par an.Chaque aspect de l'environnement de la plante y est contrôlé : de la lumière à la température, en passant par le degré d'humidité et l'arrosage. Les niveaux de CO2 peuvent être minutieusement modifiés. Dans l'usine, les producteurs portent des gants, un masque et une combinaison protectrice, comme on en voit habituellement dans les usines chimiques. Les cultures ne peuvent être contaminées ni par la poussière, ni par les insectes, ni par l'air. Dans cet environnement stérile, aucun pesticide n'est nécessaire. Les consommateurs japonais peuvent donc manger ces légumes en vente chez les primeurs en toute sécurité et sans les laver.Le gouvernement japonais, qui s'inquiète de l'usage de substances chimiques sur les cultures, a encouragé l'expansion des usines à légumes. Un porte-parole de l'une d'entre elles, Ozu Corporation à Tokyo, déclare : « Une production stable est garantie toute l'année grâce au contrôle de la lumière, de la température, de l'humidité et du dioxyde de carbone. Cela répond à la demande des consommateurs qui cherchent des aliments sains ».Ces usines vont bientôt s'implanter au Royaume-Uni, où l'on trouve déjà de nombreuses cultures hors-sol. Chaque année, des millions de tomates hydroponiques sont cultivées dans d'immenses serres au sud de l'Angleterre.


Voir les images :



http://www.maxisciences.com/l%e9gume/une-usine-a-legumes-futuriste_art2281.html  

Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 06:24

Ils sont de véritables spécialistes des brocantes, marchés aux puces, magasins "d'occase" ou "recycleries" Eric, Hélène, Laure et Bill "compactent" leur vie tous les jours : ils évitent d'acheter neuf, sauf quand il n'y a pas moyen de faire autrement. Un défi qui se transforme parfois en casse-tête. Ils ont accepté de partager leurs trucs et de raconter leurs difficultés. Lire la suite l'article

Compact est l'un des derniers-nés dans les mouvements de "simplicité volontaire". Fondé à San Francisco, en 2006, autour du concept de décroissance, le groupe est passé en quatre ans de 10 à plus de 10 000 membres un peu partout dans le monde, selon ses fondateurs américains.

C'est Hélène Noël, professeur des écoles dans le XXe arrondissement, qui a lancé la section française après avoir lu un article du Courrier international sur le mouvement. Depuis 2008, la liste de discussion de Compact France a réuni plus d'une centaine de membres.

Cette ancienne étudiante en commerce, qui a bifurqué vers l'enseignement, déplorait la surconsommation depuis longtemps. Mère de deux enfants, elle raconte :

"Je faisais déjà attention à mes achats, mais je croyais que j'étais simplement différente. Quand j'ai pris connaissance de Compact, j'ai pu m'identifier à un groupe."

Pour Hélène Noël, il y a une question fondamentale à laquelle doit répondre tout bon "compacteur" avant d'acheter quelque chose : est-ce que j'en ai vraiment besoin ? Si la réponse est oui, c'est le début d'une longue course au matériel d'occasion.

Et la recherche peut se corser : comment se procurer des médicaments, du savon, du dentifrice, ou de la viande "d'occasion" ? Les "compacteurs" ont donc établi des exceptions dans trois domaines : l'alimentation, l'hygiène et la santé. Mais il reste à s'habiller, communiquer, se déplacer et se cultiver avec du matériel usagé

Les vêtements

S'il y a une chose dont Hélène Noël et de nombreux "compacteurs" semblent se passer facilement ce sont les vêtements fraîchement sortis d'une boutique. La fondatrice de Compact n'achète jamais rien de neuf, sauf des sous-vêtements et des chaussures pour elle et ses enfants.

Lucile, 8 ans, se dit aussi motivée que sa mère :

"Moi, j'aime quand elle me donne des habits [des vêtements de seconde main qu'Hélène reçoit ou achète, ndlr] J'aime ça, parce qu'à la maison, il y a plus de place pour les essayer alors que ...

Lire la suite sur Rue89

Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 06:22

Le pétrole poursuit sa remontée et franchit la barre des 72 dollars le baril

Le baril de pétrole a poursuivi son ascension jeudi en passant la barre des 72 dollars en Asie sur fond d'optimisme sur une reprise économique mondiale. Lire la suite l'article

Lors des cotations électroniques sur le New York Mercantile Exchange à la bourse de Singapour, le cours du brut léger pour livraison en juillet a franchi la barre des 72 dollars, à 72,05 en hausse de 72 cents.

En mars dernier, les cours du pétrole étaient encore sous la barre des 35 dollars. Selon les analystes, les traders commencent aujourd'hui à parier sur une reprise d'ici la fin de l'année entraînant une hausse de la demande de brut.

"Les investisseurs espèrent un rapide renversement de tendance", estime Ben Westmore, un expert énergie de la National Australia Bank de Melbourne. "Si dans les mois qui viennent, les indicateurs n'affichent un rebond rapide, le cours du pétrole rechutera", avertit-il.

Le service d'information du ministère américain de l'Energie a annoncé mercredi une baisse des stocks de brut de 1,6 million de barils au cours de la semaine se terminant le 5 juin. Les analystes avaient anticipé un restockage de 800.000 barils.

Les stocks de brut ont baissé quatre semaines consécutives, suggérant une reprise de la demande de brut.

Mercredi à New York, les cours du pétrole brut ont poursuivi leur hausse, dépassant les 71 dollars le baril, soit un niveau sans précédent pour 2009.

Le baril de pétrole Brent pour livraison en juillet a gagné 1,32 dollar pour atteindre 71,33 dollars le baril sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). C'est la deuxième fois en deux jours que les cours du pétrole dépassent leur record de cette année à la clôture. Les investisseurs placent de l'argent sur les marchés pétroliers pour se prémunir contre un dollar faible.

Les cours du pétrole ont enregistré de fortes variations depuis plus d'un an, grimpant jusqu'au niveau record de 147 dollars le baril en juillet dernier avant de dégringoler jusqu'à 32,40 dollars le 19 décembre.

Le 28 mai, les ministres de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole), ont décidé de laisser inchangés leurs quotas de production, anticipant une poursuite de la hausse des cours jusqu'en 2010. AP

Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 06:20

Manuel Valls aimerait plus de "blancs" dans sa ville d'Evry (mis à jour)

Habitué aux sorties iconoclastes, le député-maire socialiste d'Evry (Essonne) s'est une nouvelle fois distingué mardi dans l'émission « Politiquement parlant » sur Direct8. Au cours d'un reportage réalisé dimanche pour l'occasion, Manuel Valls, parcourant les allées d'une brocante à Evry, lâche à Christian Gravel, son directeur de cabinet et directeur de la communication à la mairie : Lire la suite l'article

« Belle image de la ville d'Evry Tu me mets quelques blancs, quelques whites, quelques blancos » (Voir la vidéo)

« Les gens bien pensants »

Sourire gêné de l'intéressé après la diffusion dudit reportage. Mais lorsque la journaliste Valérie Trierweiler lui demande de se justifier sur ses propos « carrément pas () politiquement corrects », Manuel Valls ne se démonte pas, et argumente :

« Evidemment avec les stands qu'il y avait là, [j'avais] le sentiment que la ville, tout à coup, ça n'est que cela, () ça n'est que cette brocante, alors que j'ai l'idée au fond d'une diversité, d'un mélange, qui ne peut pas être uniquement le ghetto. On peut le dire ça ? ()

« Il faut amener une diversité sociale d'abord, parce qu'il est là essentiellement le problème dans une ville comme Evry, qui est une ville qui a évolué, qui est une ville aussi de classe moyenne, mais qui manque d'un centre-ville. Donc, c'est tout le projet de ma ville, d'avoir un véritable centre-ville, qu'on est en train de lancer, et qui permette d'accueillir ces classes moyennes, qu'elles soient issues ou non de l'immigration.

« On a besoin d'un mélange. Ce qui a tué une partie de la République, c'est évidemment la ghettoïsation, la ségrégation territoriale, sociale, ethnique, qui sont une réalité. Un véritable apartheid s'est construit, que les gens bien pensants voient de temps en temps leur éclater à la figure, comme ça a été le cas en 2005, à l'occasion des émeutes de banlieues. »

« La sécurité de nos concitoyens »

Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 06:33



évolution de mots
1 BACHELIER hier un journaleux de france-désinfo rappellait
a c'était un titre de chanoine
b de chevalier
c - c'est actuellement un degré " universitaire"
( le 1er ) et insistait lourdement sur ceci !
tous les bacheliers sont " universitaires"

2 GARCE ( simple féminin de gars )
dites ceci dans une assemblée PC ( politically c...) !
GARçONNE = simple fém de GARçON


-------------
CRYPTE
je m'arrêtais, il y a 2 dimanches ( en allant travailler ) , à la basilique Saint-Rémi (Remigius )( de reims ! )
2 " priants "
plusieurs centaines de TOUT Tristes , vous mitraillant , pour certains , de flashs ( fhlashes ? )
dans les yeux , sans gêne .
et d'ignares
la visite pour les veaux .
--------
Une femme s'interrogea sur une grille de fer , des marches descendantes :
- c'est quoi , ce MACHIN

- ça doit descendre à une CAVE
( de pinard de messe ??? )

- le mot CRYPTE semblait lui être inconnu , et sa fonction !
et tutti quanti

---------
BLANC , WHITES, BLANCOS
Mr valls ( manuel ) veut un peu de ce matériau
" terres rares " , du blanc .

à noter qu 'il ne veut pas
"" du français "" ( en France )
mais du blanc : donc réellement raciste

il veut selon la couleur externe !!!

ça peut être du roumain, de l 'albanais , de l'espagnol ( comme lui )

donc sa phrase aurait valu 20 ans de procès à LE PEN !!!

- il utilise ensuite les mots white , blanco
pour bien exprimer qu'il ne veut pas du français .

 

Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 15:43
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 15:42
Repost 0
Published by Amédée
commenter cet article

Rechercher

Archives