Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 18:26
Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 18:24
Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 18:20
Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 18:19
Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 18:18
Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 18:17

DRYSLWYN CASTLE
SOUTH WALES
TYWI VALLEY
PAXTON's TOWER
TYWI RIVER




http://www.flickr.com/search/?q=DRYSLWYN+CASTLE







http://www.flickr.com/search/?q=DRYSLWYN+CASTLE





Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 18:04

CADARACHE  PLUTONIUM

http://fr.news.yahoo.com/4/20091015/tts-france-nucleaire-incident-ca02f96.html


Les antinucléaires inquiets après un incident en France 

Les organisations antinucléaires s'alarment de l'incident survenu sur un site du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) à Cadarache (Bouches-du-Rhône), où ont été retrouvés des dépôts de plutonium supérieurs aux évaluations officielles. Lire la suite l'article

Le ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Jean-Louis Borloo, a minimisé la portée de cette situation, survenue en juin et signalée seulement le 6 octobre par le CEA à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Cette dernière a effectué une inspection le 9 octobre et a classé mercredi l'incident au niveau 2 de l'échelle internationale des événements nucléaires, qui en compte sept.

Le site en question, l'Atelier de technologie du plutonium (ATPu) exploité par le groupe Areva, est à l'arrêt depuis 2003 en raison d'un niveau de sûreté non conforme aux exigences actuelles et était en cours de démantèlement depuis le début de l'année. L'ATPu produisait du combustible MOX - mélange de plutonium et d'uranium - pour les réacteurs nucléaires.

Au cours des opérations de démantèlement, 22 kilos de plutonium ont été retrouvés dans les matériels de confinement de l'atelier - découverte qui pourrait s'élever au total à 39 kilos -, alors que le CEA avait évalué le stock à environ 8 kilos durant la période d'exploitation.

Face à cette "lacune dans la culture de sûreté de l'exploitant et de l'opérateur industriel de l'installation", l'ASN a décidé l'arrêt des travaux.

"L'ÉQUIVALENT DE SIX BOMBES ATOMIQUES"

Jean-Louis Borloo, s'exprimant en marge de la présentation d'une campagne pour la réduction des déchets, s'est montré plus modéré que dans son communiqué transmis la veille.

"Il n'y a pas d'incident", a-t-il affirmé, refusant d'incriminer le CEA et Areva.

"On a un système qui fonctionne bien. Dès qu'on a quelque chose, on a l'information qui nous permet de réagir. En revanche, on a un retard entre l'opérateur et l'ASN".

Pour Greenpeace, "c'est une des situations les plus graves et les plus critiques que l'on ait pu rencontrer dans une installation nucléaire depuis longtemps".

"En clair, cela signifie qu'Areva et le CEA reconnaissent leur incapacité à gérer leur plutonium qu'ils laissent traîner par kilos, alors qu'il s'agit d'une matière si dangereuse qu'elle doit être réglementairement mesurée au gramme près", déclare dans un communiqué Yannick Rousselet, responsable de la campagne Energie/Nucléaire à Greenpeace France.

Le plutonium est très radioactif et très radiotoxique, un milligramme pouvant suffire à provoquer un cancer.

Le réseau "Sortir du nucléaire", qui regroupe 840 associations, estime que "l'équivalent de six bombes atomiques" est ainsi "illégalement stocké à Cadarache".

"Le personnel politique des partis dominants (en particulier UMP et PS), qui soutient aveuglément l'industrie nucléaire, est incapable de contrôler les exploitants qui mentent impunément depuis des décennies", déclare le collectif dans un communiqué publié jeudi.

Selon l'ASN, l'incident de Cadarache n'a eu aucune conséquence, même si "la sous-estimation de la quantité de plutonium a conduit à réduire fortement les marges de sécurité prévues à la conception pour prévenir un accident de 'criticité'".

Le risque dit de criticité est défini comme le risque d'enclenchement d'une réaction nucléaire en chaîne lorsqu'une masse de matière fissile trop importante est rassemblée au même endroit.

Sophie Louet, Clément Dossin et Clément Guillou, avec Jean-François Rosnoblet à Marseille, édité par Yves Clarisse)

 ********












---
Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 18:03
Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 18:02
Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 17:59
Repost 0

Rechercher

Archives