Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 08:54

Le : 15 Janvier 2010

De Zohra Dati à Solal Sarkozy : la déconstruction du modèle assimilationniste français (édito 01/10)

Le choix d’un prénom est un acte symbolique fort. Il marque et « flèche » un enfant pour la vie. « Nomen, omen » disaient les Anciens :


 un prénom, c’est un présage. Un prénom cela oriente pour la vie car cela attribue de manière allégorique des qualités.


Cela donne aussi à l’enfant le modèle d’un type humain particulier à imiter. Enfin un prénom cela renvoi à un passé, à une lignée. C’est aussi un élément d’identification ethnique, culturelle, religieuse. Que Rachida Dati, garde des Sceaux et de l’état civil, appelle sa fille Zohra est un acte fort. Que Jean Sarkozy, fils du président de la République, affichant d’importantes ambitions politiques, appelle son fils Solal est encore plus lourd de signification. C’est la preuve que la déconstruction du modèle assimilationniste français est encouragée au plus niveau. L’héritage ethno-religieux juif ou arabe étant jugé plus important que le sentiment d’appartenance à la France.

Feu, le modèle assimilationniste français !


Le modèle assimilationniste français était simple : les minorités s’efforçaient de se rapprocher de la majorité et devaient coûte que coûte y parvenir. Jusque dans les années 1980, beaucoup de Mohamed se faisaient appeler « Momo », diminutif populaire de Maurice. Le Hongrois Pal Sarkozy et la grecque de Salonique Andrée Mellah appelèrent leur fils Nicolas. Et Nicolas Sarkozy qui aime à rappeler qu’il est « de sang mêlé » nomma ses fils Pierre, Jean et Louis ; difficile de faire davantage allégeance à la francité.

 Longtemps la République jacobine interdit, lors des déclarations de naissance, les prénoms étrangers, allant jusqu’à s’opposer dans les années 1950 à des prénoms celtes en Bretagne (affaire Le Goarnic). Dans le même esprit, la loi de 1972, reprise de textes antérieurs, ouvrait largement la possibilité aux « naturalisés » de « franciser » leur nom ou leur prénom. Possibilité très largement utilisée jusqu’au milieu des années 1980.

Les temps ont profondément changé. Mohamed, Rayan ou Sabrina sont devenus des prénoms très cotés. Tout comme Aaron ou Ilan. Et les tribunaux sont submergés de demandes de changement de prénom mais cette fois pour… les « défranciser ».
Voir « Les prénoms du Maghreb » :
http://www.polemia.com/article.php?id=1225

Héritage étranger contre héritage français?

La générosité française a conduit à accueillir au sein de la patrie les immigrations européennes de la fin du XIXe siècle et de la première moitié du XXe : italienne, polonaise, belge, juive…. Ces immigrations se sont globalement assimilées. Nous assistons aujourd’hui à un processus radicalement différent. Les immigrations actuelles- arabo-musulmane et africaine notamment - ne s’assimilent pas et une immigration ancienne – l’immigration juive – est entrée dans une logique de désassimilation, au grand dam de certains juifs d’ailleurs, comme Schmuel Trigano. Ce philosophe s’est inquiété de la « dénationalisation de la France » dans son ouvrage La démission de la République : juifs et musulmans en France :
http://www.polemia.com/article.php?id=450.

Aujourd’hui le Fonds social juif unifié observe qu’un enfant juif sur deux fréquente des « écoles communautaires » et se félicite qu’en seize ans leurs effectifs se soient multipliés par cinq :
http://www.fsju.org/enseignement/panorama.tpl

Résultat de ces phénomènes, les héritages particularistes et étrangers sont survalorisés par rapport à l’héritage français et chrétien.

La majorité des Français, d’origine française, doit réagir contre la colonisation inversée

Globalement l’attitude des différentes minorités est sans ambigüité : faire fièrement valoir leur héritage particulier ; assumer sans complexe leurs préférences communautaires dans le cadre de réseaux d’entraide ; réclamer des protections particulières au nom de l’antiracisme ou de la lutte contre l’antisémitisme ; bénéficier de privilèges au nom de la « discrimination positive » – « positive » pour les uns, « négative » pour les autres – c'est-à-dire pour la majorité des Français d’origine franco-française. Face à ce processus de colonisation inversée, les Français doivent réagir et défendre leur identité, leur dignité, leur liberté et leurs intérêts légitimes.

Communautariser les Français de souche

Avec vigueur et franc parler le général De Gaulle avait une vision claire de l’identité française. Pour lui, « nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne » (Cité dans Alain Peyrefitte, C’était de Gaulle, t. 1, éditions de Fallois/Fayard, 1994, p. 52 :
http://www.polemia.com/article.php?id=2475

Les Français de souche doivent assumer leur héritage européen et chrétien. Et d’ailleurs, lorsqu’ils ont un enfant, le choix offert pour un prénom enraciné est vaste : prénoms de nos rois, prénoms de nos saints, prénoms de nos héros inscrits sur les monuments aux morts, prénoms romains, médiévaux, celtes et bretons, normands et alsaciens, provençaux et corses. Le « Dictionnaire des prénoms » d’Alain de Benoist (http://www.polemia.com/article.php?id=2178) peut servir de guide utile pour éclairer un choix.

Les Français de souche doivent aussi se serrer les coudes : il n’y a aucune raison qu’ils ne pratiquent pas eux aussi la préférence communautaire. D’ailleurs « la France, ça ne marche pas au mélange » : dans la vie quotidienne les Français de souche se retrouvent entre eux, unis par leurs goûts musicaux ou gastronomiques, le choix de leurs bars ou de leurs restaurants, celui de leur quartier ou de l’école de leurs enfants, leurs préférences artistiques ou patrimoniales. La « mixité ethnique » n’est qu’un slogan, généralement démenti par les comportements pratiques !Voir « Le Défi gaulois » par Jean-Yves Le Gallou :
http://www.jylg.com/defigaulois.pdf

Reprendre la maitrise du destin français

Dans une perspective assimilationniste, il n’est pas choquant que des Français issus de l’immigration accèdent aux plus hauts postes. Il est en revanche regrettable qu’une fois porté sur le pavois ils se retournent contre la francité.

L’histoire est constellée de dynasties étrangères qui ont accédé au pouvoir en s’assimilant. La France fut fondée par le franc Clovis lorsque celui-ci se fit gallo-romain et catholique. L’empire romain fut au sommet de sa puissance sous la dynastie des Antonins, d’origine espagnole, mais pleinement romaine et gréco-latine. En revanche, la dynastie impériale qui suivit, celle des Sévère, orientale et syrienne, plongea Rome dans la décadence. Caracalla et Héliogabale n’ont pas laissé de bons souvenirs mais les vieux Romains surent s’en débarrasser.

Les franco-français pourraient méditer ces exemples et appliquer dans leurs choix politiques la préférence franco-française. Majoritaires de ce pays, unissez vous ! Franco-européens, sortez de votre dormition !

Polémia
16/01/2010

Image : Général De Gaulle, champion de l’identité française

Repost 0
Published by @@@
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 08:53
DOCUMENT
Repost 0
Published by @@@
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 08:46

2010 – Le monde s’écroule ?

Par Gerald Celente, éditeur du Trends Journal, Trends Research Institute, Kingston, New York

« La relance, par la création monétaire globale de 2009, va commencer à s’assécher. Lorsque cela arrivera, nous assisterons à un autre effondrement économique, le krach de 2010. »

Le 24 décembre 2009, à Kingston, New York, comme presque chaque année depuis une décennie, j’interviewe Gerald Celente, éditeur et rédacteur en chef du « Trends Journal » à Kingston, New York, sur les tendances de la nouvelle année.

Quand nous avons parlé, le 21 Décembre 2007, des tendances 2008, Gerald a déclaré : « En 2008, nous allons voir de grands évènements, un géant de la finance va tomber et être touché par une crise économique de type 11 septembre. Surveillez bien quand surviendra un accident à une grande entreprise, une grande banque. Cela sera le premier signal. Mais ce sera encore pire que vous le pensez, une banque du calibre de Bank of America. »

Puis neuf mois plus tard, le 15 Septembre 2008, j’ai interviewé Gerald Celente, à nouveau, après la réalisation de sa prévision et alors que des banques américaines, les sociétés d’investissement et de prêts hypothécaires Fannie et Freddie, et l’économie, s’écroulaient.

Un mois plus tard, en Octobre 2008, après d’autres défaillances d’entreprises, liées aux saisies immobilières massives aux États-Unis, Gerald Celente a fait une mise à jour.

Le gouvernement américain avait acheté pour 250 milliards de dollars d’actifs des banques américaines et autorisé que près de mille milliards de dollars soient dépensés pour renflouer Wall Street, y compris un plan de sauvetage de la plus grande compagnie d’assurance, AIG.

Gerald résumait le chaos financier de cette façon : « Les riches et les puissants sont trop grands pour faire faillite, les autres sont trop petits pour qu’on s’y intéresse. » « The Trends Journal » prévoyait pour 2009 un chômage élevé, une faiblesse du dollar américain et l’effondrement du marché immobilier. Gerald Celente résumait les choses ainsi : « Good-bye Dubaï. »

Maintenant, on est fin 2009, le chômage aux États-Unis est toujours autour de 10%, le dollar américain a été si faible que la Chine, le plus grand détenteur de dette américaine, se met à parler de passage du dollar à l’euros, et Dubaï a fait les manchettes récemment, pour son incapacité à rembourser une dette importante de l’immobilier commercial. Bloomberg a indiqué que « Dubaï, l’émirat du Golfe Persique, dont les entreprises publiques cherchent à reporter les paiements de dette, pourrait devoir davantage que les 80 à 90 milliards de dollars de passif pris en charge par les investisseurs. »

Alors qu’est-ce que Gerald Celente voit venir en 2010 ? « Au sommet de sa liste, il y a des attaques terroristes et le krach de 2010, » dû à la colossale dette américaine.

Interview :

Nous prévoyons l’arrivée de la terreur en 2010. Quand cela arrivera, par où et comment cela arrivera, nous ne savons pas, mais nous disons que c’est une très forte probabilité.

Le krach de 2010. Tout l’argent de la relance – et c’est mondial, pas seulement en Amérique du Nord. Cela va de l’Australie au Japon, de la Chine au Royaume-Uni, vers les États-Unis – qu’ils ont déversé, des milliers de milliards de dollars d’investissements de relance, a servi à garder les banques-escrocs à flot.

Donc, la relance globale 2009, par la création monétaire, va commencer à s’assécher. Lorsque cela arrivera, nous allons assister à un autre effondrement de l’économie, le krach de 2010. Nous avons déjà eu l’effondrement de 2009, qui est arrivé en mars. Mais le stimulus qu’ils ont réalisé avec tout ce papier n’a servi qu’à reporter l’effondrement. Nous assisterons à l’accident en 2010.

Les autres tendances que nous présentons, et ce n’est pas forcément pessimiste, seront liées à la dépression. Il va y avoir un retour de la qualité de vie. Ce sont les seules choses qui émergeront dans cette atmosphère. Retour à la dernière Grande Dépression. Les gens étaient vêtus pour 9 dollars, ils avaient aussi chaud, ils n’ont jamais aimé autant la musique. C’était le temps du Swing ! Nous allons assister au retour de ce type de vie, de toute façon. La qualité de vie sera le seul profit que l’on pourra réaliser. Le manque de moyens ne pourra pas l’empêcher. Les emplois seront rares. Les recruteurs chercheront les meilleurs, les plus compétents. Ce sera le moment de retrouver de la dignité.

Donc, nous exécuterons un grand virage en 2010. Une autre tendance sera axée vers une vie plus « latine. » Il va y avoir beaucoup d’argent à faire dans ce domaine. Nous allons littéralement toucher un point de basculement. L’obésité va frapper 43% des gens, au cours des huit prochaines années ! Donc, maintenant, nous allons commencer à renverser cette tendance.

Ainsi, ce sera plus qu’un simple programme de régime et de remise en forme, ce sera presque un nouvel âge. La seule façon qu’il y aura de traverser ces moments très difficiles, sera d’être en forme physiquement, émotionnellement et spirituellement.

La nourriture que vous mangerez, toutes les choses, seront achetés localement ! Ce sera une autre tendance : plus de « made in China », ce qui sera énorme ! Pour tout ce que nous achèterons, nous regarderons l’étiquette. Nous n’achèterons plus ce qui est fabriqués en Chine. Nous n’achèterons-plus « américain, » mais des produits locaux. Je soutiens mon voisin. Les gens seront plus sages et réfléchiront, parce que le gouvernement leurs a vendu le plus grand mensonge jamais fait. Il est sorti de la bouche de Bill Clinton et Al Gore – ils ont étouffé l’Amérique avec l’ALENA (Accord de libre-échange nord-américain). Ils nous ont dit qu’avec l’ALENA notre qualité de vie serait meilleure, que plus d’emplois seraient créés à salaires plus élevés.

C’est exactement le contraire qui s’est passé. Il ne s’agissait pas de « commerce équitable. » Ce n’était que traiter avec le pays qui a la main d’œuvre la moins chère, du travail d’esclave. Faire fabriquer ailleurs et importer ici ! Donc, pour améliorer notre niveau de vie, nous devrons d’abord nous soutenir les uns les autres. Donc l’achat local, le mode de vie latin, le nouvel âge. Ces mouvements seront très positifs.

La dépression sera terrible. Les gens vont revenir à la qualité de la vie, voir même en revenir à « l’étiquette. » Avoir de la considération pour les gens de bien, faire les choses avec respect, ne pas faire à autrui ce que nous ne voudrions pas qu’ils nous fassent.

D’autres nouvelles tendances surviendront : la créativité, les inventions. Quand il y a le chaos, vous travaillez à vous en sortir, vous avez des idées, vous reconsidérez les choses. Vous devenez plus « créatif. » Vous savez que vous ne pouvez plus prendre le même chemin. Toutes ces tendances sont interconnectées. Avec le chaos, vous ne pouvez-plus tergiverser, vous devez prendre votre vie en mains, personne ne le fera à votre place.

Avec le chaos, vous perdez votre emploi, cet emploi n’existera plus. Tout sera dans un état chaotique. Que faire ? Vous prendrez une nouvelle direction. Ainsi, l’inventivité, la créativité vont vraiment créer une nouvelle Amérique et ce monde sera sans comparaisons avec celui que nous quittons.

Nous laverons la société de la corruption, de l’avidité et de la destruction. Si nous allons dans cette voie, notre avenir sera clair. Nous allégerons le fardeau. Si nous ouvrons les yeux et prenons de nouvelles orientations, nous nous dirigerons vers un avenir plus prometteur.

Dubaï et l’immobilier commercial – Krach ?

(Dubaï aura accumulé une dette d’au moins 80 milliards de dollars, d’ici la fin de l’année 2009, à travers les services bancaires, l’immobilier et les transports.)

Voyez-vous un autre krach économique aux États-Unis, en 2010, en raison du défaut de l’immobilier commercial actuel, de la même façon que la crise de la dette à Dubaï ?

Eh bien, c’était une des tendances que nous avions prévues, il y a plusieurs mois : « Bye Bye Dubaï ! ». Ce constat est le titre que nous avions utilisé au « Trends Journal.» Et c’est maintenant le début de l’effondrement de l’immobilier commercial. Cela a seulement été retardé par la monnaie de singe et les programmes de la Fed (Federal Réserve).

Un de ces programmes de relance s’appelle le TALF. Ce que le gouvernement a fait, c’est qu’il a soutenu le secteur de l’immobilier commercial. Ils ne peuvent plus faire cela. Le secteur s’écroule et c’est mondial.

N’oubliez pas, lorsque Dubaï s’est écroulé, vous avez entendu : « Oh, ce n’est pas grave, cela ne représente pas tant que ça. » Il y a des garanties. Seulement 60 milliards de dollars !

« Seulement 60 milliards de dollars ! » (Il s’agit maintenant de plus de 80 milliards de dollars !) N’est-ce pas cela que le président Obama a décidé de mettre (60 milliards de dollars) dans la reconstruction de l’infrastructure des Etats-Unis ? Comme si c’était un gros investissement, pour un pays aussi grand. Ce sont des cacahuètes, pour reconstruire une infrastructure aussi gigantesque ! Mais c’est beaucoup d’argent, quand il ne s’agit que de l’immobilier commercial qui est déjà un échec complet. Et nous allons voir bien pire que cela.

La Réserve fédérale ne peut plus baisser ses taux d’intérêt et la FDIC (assurance contre la faillite des banques) est ruinée

Le krach de 2010 est en cours d’élaboration. La Réserve fédérale ne peut pas baisser ses taux d’intérêt en dessous de zéro et ils sont pratiquement à zéro en ce moment. Elle ne peut pas prêter plus d’argent. Elle n’en a plus. Vous connaissez la FDIC (la Federal Deposit Insurance Corporation), celle qui garantit votre argent, au cas où votre banque fait faillite. Eh bien, devinez quoi ? La FDIC est ruinée ! Elle a un trou de 8 milliards de dollars. Elle a demandé aux banques de payer leurs cotisations avec 3 ans d’avance, afin de disposer d’un peu d’argent pour garantir d’autres banques en difficultés. Le nombre de banques en faillite n’arrête pas d’augmenter, et continuera en 2010.

Si nous nous acheminons vers un second krach en 2010, avec des taux de chômage catastrophiques, que pensez qu’il arrivera à l’américain moyen, qui imagine que 2010 sera une année de reprise économique ?

Il risque d’être déçu ! En Novembre 2007, le président de la Fed, Ben Bernanke, a dit que nous n’allions pas vers une récession. Il l’a répété devant le Congrès, en Janvier et Avril 2009 ! Ce n’est pas de l’histoire ancienne. Ben Bernanke a dit que nous n’allions pas vers une récession, « nous n’en voyons pas venir. »

Comment pourrait-on croire ces gens ? En février 2009, l’administration Obama a déclaré que sans son programme de relance, nous serions confrontés à des taux de chômage de 8% en 2009. Eh bien, devinez quoi ? On a dépassé les 10,2% en 2009 et cela avec les programmes de relance.

Comment pourrait-on croire ces gens ? Ils vont d’un échec à l’autre, depuis toujours. Ainsi, toute personne mettant ses espoirs dans les propos de ces personnes, risque d’être très déçue.

Survie physique, émotionnelle et spirituelle

Si vous n’êtes pas en forme physiquement, émotionnellement et spirituellement, alors vous allez avoir du mal à faire face à cet avenir très difficile, car l’une des autres tendances que nous prévoyons est la suivante : survivre. Les gens devront trouver les ressources en eux. Nous prévenons qu’il faut être en forme physique, émotionnelle et spirituelle, avant que cela arrive, si l’on veut que les choses se passent le mieux possible.

Personne ne sait ce qui va advenir ensuite, il faut que les gens soient dans une dynamique de survie. Diminution des moyens, apprendre à faire sans. Réfléchir à tout, être inventif. Soyez prêt au pire. Cela ne veut pas dire qu’il faut aller vivre dans les bois avec un fusil et des provisions. Mais cela pourrait arriver ! Comment allez-vous faire pour survivre aux temps à venir ? Comment allez-vous changer votre style de vie et être suffisamment intelligent pour garder ce que vous avez et essayer de construire là-dessus ? Survivre de toutes les manières possibles, sera une tendance majeure pour 2010.

Fracture américaine entre riches et pauvres – « La plus grande de toutes les nations industrialisées »

Si le public américain pense encore sauver son mode de vie, quel sera l’impact sur Wall Street et les hedge funds ?

Ce sont tous des criminels à Wall Street. Ils pillent ce pays d’aveugles, les hedge funds ! Que produisent ces gens ? La seule chose qu’ils produisent sont des bénéfices gigantesques pour eux-mêmes.

Nous avons un Président et un Congrès qui nous disent que nous devons sauver Wall Street, parce que c’est trop gros pour tomber, cela a généré maintenant l’écart entre les riches et les pauvres le plus important des pays industrialisés.

L’énorme dette américaine dans les mains de la Chine

Si la Chine adopte l’Euro à la place du dollar US, pour ses échanges, quelles seraient les incidences pratiques pour tous les Américains ?

Le coût de tout ce que nous achèterons augmentera. Il y aura une crise monétaire. Ce ne sera pas seulement le dollar, mais toutes les monnaies qui vont la subir. Il y aura un problème mondial, mais pas immédiatement pour les Chinois, ils peuvent se le permettre temporairement, car ils ont un excédent de devises d’environ 2500 milliards de dollars. Les autres pays comme les États-Unis, le Royaume-Uni et beaucoup d’autres, stimulent leurs économies avec les déficits. Mais même les Chinois devront faire face à des problèmes, leur économie dépend de la vente de leurs produits, la Chine va stagner.

Ce qui va arriver, et nous sommes très inquiets à ce sujet, c’est qu’ils commenceront à inonder le monde entier de dollars ! Qui voudrait conserver des dollars, alors que notre gouvernement en imprime de façon illimitée, ce n’est pas de l’argent réel ! C’est de l’argent Monopoly, qui ne vaut pas le prix du papier sur lequel on l’imprime ! Et lorsque cela se produira, le dollar sera dévalué. Tout ce qu’achèteront les américains coûtera beaucoup plus cher.

Surtout s’il s’agit de produits  » Made in China, » ainsi que ceux d’autres pays.

Exactement !

2010 – Le monde s’écroule ?

Pensez-vous qu’il soit possible, en 2010 que les États-Unis finissent aussi mal que l’Argentine, il y a une décennie ?

Pire ! Pire que l’Argentine, parce que nos problèmes d’endettement sont pires. C’est de la chute d’un Empire qu’il s’agit. L’Argentine n’était pas un empire. Nous menons des guerres dans des pays étrangers, qui vident notre trésorerie. La pire des nouvelles, c’est que lorsque l’Amérique chutera, personne dans le monde ne sera content. Cela va affecter toute la planète. C’est un peu comme l’effondrement de l’Empire romain, qui a été suivi par un âge des ténèbres. Il n’y aura personne pour combler le vide. La Chine ne va pas émerger en tant que grande puissance. Ils sont 1,3 milliard d’habitants et ont un million de problèmes ! En 2008, la Chine comptait 70.000 grandes émeutes et révoltes. Que vont-ils faire quand les gens seront privés de travail par centaines de millions ? Donc cela va être une période très déstabilisante, dans le monde entier.

C’est pourquoi nous l’appelons : Point d’arrêt 2010 !

Earthfiles

Archive: interview de Gerald Celente par RussiaToday, le 11 février 2009

En 2009 nous allons voir le pire effondrement économique qui se soit jamais produit, “la Plus grande des Dépressions”, dit Gerald Celente, le prévisionniste des tendances américaines.

Repost 0
Published by @@@
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 08:44
Repost 0
Published by @@@
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 08:28

Une mission sur la prison confiée à un ancien détenu

Elle a été confiée par Michèle Alliot-Marie, Garde des Sceaux, à Pierre Botton. Il s'agit d'une mission sur la prison. Rappelons que Pierre Botton a passé 602 jours sous les verrous.

 En 1988, lorsque Michel Noir (son beau-père) est élu maire RPR  de Lyon, Pierre Botton veut profiter de cette position pour intervenir sur les marchés financiers de la ville.

Débute alors un bras de fer entre le gendre et son beau-père, qui commence à le trouver encombrant, sous l'œil vigilant d'un juge, Philippe Courroye, qui va démonter le « système Botton » en traquant ses faits et gestes.


En découle une kyrielle de procès, qui l'envoient en prison pendant près de deux ans.

 

Repost 0
Published by @@@
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 08:27

Juppé décline la présidence de la Cour des Comptes

L'ancien Premier ministre () a refusé la présidence de la Cour des Comptes après la mort de Philippe Séguin.


Dans une interview aux «Echos» à paraître mardi, il explique avoir décliné la proposition de Nicolas Sarkozy pour ne pas renoncer à son mandat de maire de Bordeaux.

 

«Si j'avais accepté, cela aurait impliqué que je renonce à mon mandat de maire de Bordeaux. Je ne ferai pas ça aux Bordelaises et aux Bordelais. L'idée que je pourrais m'ennuyer à Bordeaux est une idée qu'il faut se sortir de la tête», déclare aux Echos l'ancien Premier ministre.

Interrogé sur l'éventualité de son retour au gouvernement, où il a été un éphémère Premier ministre de l'Ecologie en 2007, Alain Juppé répond : «La question ne se pose pas aujourd'hui. Il y a bien des manières de servir son pays.».

Interrogé sur le bilan du chef de l'Etat, il affirme que Nicolas Sarkozy «a fait beaucoup de choses. La riposte à la crise a été ce qu'elle devait être». «L'Europe a été désembourbée avec la signature du traité simplifié. Et surtout, même si c'est plus une continuité qu'une rupture, on est en train de changer la donne universitaire. C'est fondamental parce que c'est là que se joue la compétitivité française», a-t-il ajouté.

Le maire de Bordeaux estime que, «bien sûr, comme le chef de l'Etat est sur tous les fronts, tout ne marche pas et des adaptations sont parfois des reculs, mais, globalement, la France bouge».

 

Leparisien.fr

 

 
 
Repost 0
Published by @@@
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 08:14
SIEGE DE BMW

Repost 0
Published by @@@
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 08:12
Repost 0
Published by @@@
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 08:10
LA CULTURE DU COTON


http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_culture_du_coton


Jusque à la fin du XVIIIe siècle, la culture du coton était l'affaire de l'Asie, surtout de l'Inde, qui vendait depuis des siècles des filés de coton déjà colorés, très recherchés en Europe.

L'histoire des indiennes de coton en Europe a poussé à en cultiver dès 1740 à Saint-Domingue où la production atteint 6 millions de livres en 1789. Les succès des premiers entrepreneurs du coton britannique nécessiteront de nouvelles cultures : en 60 ans, la quantité importée par l'Angleterre est multipliée par 50, passant de 11 millions de tonnes en 1785 à 588 millions en 1850.

Dans le Sud des États-Unis, le coton a d'abord coexisté avec le tabac et le riz, très marginalement. Tout change en quinze ans : la part dans la production mondiale des plantations américaines passe de 9% à 70% entre 1791 et 1805. Grâce à une variété à poils longs, le Sea Island cotton et à l'invention en 1793 de la machine à trier les semences des fibres d'Eli Whitney, entre 1793 et 1800 les exportations américaines passent d'un demi-million de livres à 18 millions par an, puis atteignent 128 millions de livres en 1820.

À partir de 1825, les cotons de Saint-Domingue et Géorgie, appelés aussi Sea Island cotton, sont croisés sous le nom de Jumel et introduits en Égypte par les Anglais puis en Algérie en 1840 par les alsaciens, tandis que la guerre de Sécession amène en 1865 les Anglais à se tourner à nouveau vers l'Inde.





http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_culture_du_coton




Repost 0
Published by @@@
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 08:04

10 janvier 2010

Un lecteur nous fait part de ses surprises en lisant
 le
Bulletin Officiel d’Histoire-Géographie Education Civique de l’année prochaine en 5e :








HISTOIRE
: Comme dans le programme actuel, l’empire mérovingien passe complètement à la trappe en 6e comme en 5e, et Clovis avec !

 Fini donc le baptême de Clovis qui ne sera même plus évoqué officiellement durant tout le collège !


Par contre ils étudieront l’Inde des Guptas ou la Chine des Hans, ainsi que l’empire du Ghana ou l’empire du Mali, ou l’empire Songhaï ou le Monomotapa.

  • GEOGRAPHIE : on se croirait dans une émission de Nicolas Hulot, dans des cours de SVT ou de français où le développement durable est lui aussi au programme.

source

 

Repost 0
Published by @@@
commenter cet article

Rechercher

Archives