Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 08:11

LOUIS XIV ENFANT

 

Repost 0
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 08:09

LUNERSEE

 

Fichier:Lünersee vom Saulakopf 1.JPG

Repost 0
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 08:06

NORMANDIE LISIEUX

 

File:Lisieux basilica.jpg

Repost 0
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 08:00
MOTS 8 JUILLET 2010
-----------------
DIVULGUER

HERITIERE

Exemplarité ( de la clique corrompue

Irréprochable

Turpitude

Briefer

minimal

Incartade

S'acoquiner ( idem )

Tintouin

Axiome

Cocon

Clinamen

Contrevenance

"Rien ne naît de rien "   De Natura Rerum

Philippique

silène

Opulence ( Ops )

Conseiller  ( Dei Consenti )

Prétexte   ( Vettius Agorius Praetextatus )



Capilotade

Monnayage

Sébile

Oblitération ( d'informations )

Volte-face

pétitionnaire

mufti

Jument BOURAQ   ( envol )

claquemurer

croquignolet

emberlificoté

ILLICO

fiasco

sincérité

TIERCE
" une tierce" voiture l'ayant percuté par l'arrière )

détricoter

Affidé

" S'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche "

Tsunami ( de la misère)

Impunité

Vulnérabilité

Inaction

béni oui-oui

Tripot    tripoter

Embrigadement

Laborieux ( masse )

Influent

Débouché

Cadence

Démesure


Glèbe
 
Fasciste ( méthode )


--------------------------------------




Repost 0
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 07:58
--------

DOUBLE

--------------
 mots 28 juillet  
MOTS
 
NUTON
 
BOUTIQUE
 
BOULONNER
 
PHACOPS
 
(Con)célébré
 
allégation
 
négligence
 
opprobre
 
statué  ( et pour être statué )
 
COUPERET

BUCRANE

HECATOMBE

LIBIDO

Fétiche  fétichisme 

forcené ( industrialisation )

ORIGINEL

( ré)APPROPRIATION  ( de leur travail )

détracteur

MOUVANCE

RESONANCE

CONSONANCE

Charnière

biter

BOUGISME

Turlupiner

ACABIT

Salamalec

Tempérance

Fédéral    Fédérer   fédération    fédéraliste

BLOCAGE

AVARICE

Avidité

CONSERVATOIRE

ORATOIRE

MORATOIRE

Mémorial #  Monument

Privatisation ( rampante )


-
Repost 0
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 07:57
------------
 mots 28 juillet  
MOTS
 
NUTON
 
BOUTIQUE
 
BOULONNER
 
PHACOPS
 
(Con)célébré
 
allégation
 
négligence
 
opprobre
 
statué  ( et pour être statué )
 
COUPERET

BUCRANE

HECATOMBE

LIBIDO

Fétiche  fétichisme 

forcené ( industrialisation )

ORIGINEL

( ré)APPROPRIATION  ( de leur travail )

détracteur

MOUVANCE

RESONANCE

CONSONANCE

Charnière

biter

BOUGISME

Turlupiner

ACABIT

Salamalec

Tempérance

Fédéral    Fédérer   fédération    fédéraliste

BLOCAGE

AVARICE

Avidité

CONSERVATOIRE

ORATOIRE

MORATOIRE

Mémorial #  Monument

Privatisation ( rampante )


----
 
-----------
Repost 0
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 07:54

 

-

MOTS  29 JUILLET 2010
-

RENIEMENT

DOGME

MONSTRUOSITé


sous-traitant

consumérisme

Utilitariste

Débrouillard ( ise )

Hippie

C'est la poule qui fit le s'oeuf

Ironie des noms

Malville  ( Superphénix )

La-Faute-sur-mer

barrage de MALpasset

-----

Aquitaine
Estuaire de la Gironde

Saint-Christoly du Médoc

Phare

presqu'île du Médoc

Le-Pin-Sec

Arcachon  150 km2

Dune du PILAT

Mimizan papeterie

Château d' Abadia

Appel de Stockholm  1950

-------------------------------------




Repost 0
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 07:52
Repost 0
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 07:52

 

REPTATION

EXECUTION

IMPUNI

SURSAUT

Repost 0
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 07:51


LE ROI DES AULNES

Johann Wolfgang Goethe

 

 

Quel est ce cavalier si tard dans la nuit et le vent ?
C'est le père avec son enfant ;
Il tient le jeune garçon dans son bras
Il le serre bien, il lui tient chaud.

 



Pourquoi, mon fils, cacher si peureusement ton visage ?
Père, ne vois tu pas le Roi des aulnes ?
Le Roi des aulnes avec sa traîne et sa couronne ?
Mon fils, c'est un banc de brouillard.

  



Cher enfant, viens donc avec moi !
Je jouerai à de très beaux jeux avec toi ;
Il y a sur la rive plein de fleurs de toutes les couleurs
Et ma mère a beaucoup de vêtements dorés.

 



Mon père, mon père, quoi ? tu n'entends donc pas
Ce que le Roi des aulnes me promet à voix basse ?
Du calme, du calme, sois tranquille, mon enfant !
C?est le vent qui murmure dans les feuillages secs

 



Veux-tu, joli garçon, t'en venir avec moi ?
Mes filles s?occuperont de toi bien comme il faut ;
Mes filles mèneront toute la nuit la ronde,
Elles vont te bercer, danser, chanter et t'endormir.

 



Mon père, mon père, ne vois-tu donc là-bas
Les filles du Roi des aulnes dans cet endroit lugubre ?
Mon fils, mon fils, je vois distinctement :
Ce sont les vieux saules qui nous semblent si gris.

 



Je t'aime, et ta beauté me charme et me ravit ;
Et si tu ne veux pas, je te prendrai de force.
Mon père, mon père, maintenant il m'attrape !
Le Roi des aulnes m'a fait du mal !



L'effroi saisit le père, il galope très vite,
Il tient dans ses deux bras l'enfant tout gémissant,
Il arrive à grand-peine au port ;
Dans ses bras l'enfant était mort.


----------------------------------------------

Repost 0

Rechercher

Archives