Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 07:47

-

 

SEAFRANCE
 
cumul de gaspillage type SNCF
planques professionnelles
syndicalisme tueur de l'entreprise
politiquards
gouffre financier
concurrence d' Eurotunnel
( créé par même politiquards )
promesse de voyages permanents
tourisme ' trans-manche '
en croissance éternelle pour les 1000 prochaines
années
 
..... qui arrive au mur
du pic pétrolier ( entreprise bouffeuse de pétrole +++++)
 
idem un jour ou l'autre pour les ferries vers la Corse
( et Air-Corsica je sais plus si elle s'appelle comme ça
 un vrai gouffre financier soutenus
par politiquards  ou autres cies d'aviations )
 
ça va faire mal quand la corse va devenir une île !
j'y suis allé professionnellement
 
tout ce qui est fait est ce qu 'il faut pas faire !
 - tourisme
 - immobiler +++++ ( illégalité +++ )
 - destruction ++++ des qq terres cultivables
 - immigration +++++ ( maghreb ++++) & friqués
   européens retraités
 - aucune autonomie énergétique ( même avec soleil ++°
 - quand éoliennes = appartiennent à la maffia
   ( scandale des éoliennes du Cap Corse )
 - fraude fiscale ( autorisée par politicards ) type
    grecque +++++++++++++++++
 - paiement de la TVA -------
-  mais prélevée sur clients !!
- poursuites resque nulles
 -- etc...
 - et poils dans la main ++++ ( réel )
 
 
Dernière audience sur le redressement de SeaFrance le 25 octobre
Le 30/09/2011

Un comité d'entreprise extraordinaire, le 21 octobre, et une ultime audience devant le tribunal de commerce de Paris, le 25 octobre, doivent définitivement sceller le sort de la compagnie de ferries SeaFrance, filiale de la SNCF en redressement, a indiqué vendredi la direction.

"Un comité d'entreprise extraordinaire sera organisé le 21 octobre, durant lequel les administrateurs judiciaires feront une présentation finale" de toutes les options concernant l'avenir de SeaFrance, a expliqué Vincent Launay, directeur général adjoint de SeaFrance.

Le tribunal de commerce de Paris a donné jusqu'au 28 octobre pour trouver une solution pour SeaFrance (880 salariés CDI et 200 CDD selon les saisons), placé en redressement judiciaire depuis juin 2010.

Une dernière audience, à l'issue de laquelle la décision sera vraisemblablement mise en délibéré, se tiendra le 25 octobre à Paris, a ajouté M. Launay.

Plusieurs options seront présentées au tribunal. Tout d'abord, le nouveau plan industriel (NPI) de la direction, qui prévoit de supprimer 197 postes après une première vague, aujourd'hui terminée, de 725 emplois supprimés, entamée il y a un an.

Ce plan, qui a dû être remanié pour satisfaire des exigences de la Commission européenne sur la concurrence, prévoit que SeaFrance vende l'un de ses quatre navires et contracte un emprunt de 100 millions d'euros, ainsi qu'un apport de l'Etat de 160 millions d'euros.

Par ailleurs, trois offres de reprise pour des sommes symboliques (un à trois euros) ont été déposées.

La première, dont peu de détails ont filtré, émane de la société Being Bang. Une autre offre associe Louis Dreyfus Armateurs (LDA) au groupe de ferries danois DFDS, un poids lourd en Europe et prévoit de conserver un peu plus de la moitié des emplois actuels.

Enfin, la CFDT (majoritaire) a déposé une offre sous forme de Scop (Société coopérative et participative) qui maintiendrait l'ensemble des emplois.

Si aucune de ces solutions n'est jugée satisfaisante, le tribunal peut aussi décider de placer SeaFrance en liquidation judiciaire.
 
----------------------  

 

 

 

 

 

-

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher

Archives