Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 05:03

 

 

MARLEIX  DECADENCE DU GOUVERNEMENT DE MERDE

 

 

 

 

 

 

http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=10321

 

 

 

 

http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=10321

 

 

 

09h15 le neuf-quinze
Jour ordinaire, dans la République irréprochable
Par Daniel Schneidermann le 10/02/2011

 
Marleix affiche Chronique des irréprochables, suite. Rassurons-nous: on avait mal compris. L'irréprochable conseiller technique de l'Elysée, Olivier Marleix (fils de l'irréprochable ancien ministre Alain Marleix) contrôlé aux jumelles laser en excès de vitesse sur une départementale, et qui n'a pas été verbalisé, n'avait pas excipé de cette qualité de conseiller présidentiel auprès du gendarme qui l'a arrêté. Si ce gendarme l'a laissé repartir, c'est parce qu'il a immédiatement reconnu en lui le maire d'Anet (Eure-et-Loir). D'ailleurs, contrairement à ce qui a été avancé dans un premier temps par une presse sensationnaliste, la vitesse n'y était pas limitée à 70 km/h, mais à 90 (Marleix a été jumellisé à 119 km/h).

Accessoirement, il se trouve que l'Irréprochable conduisait une voiture du parc automobile de l'Elysée, pour se rendre à une réunion du Conseil Général d'Eure-et-Loir. Interrogé ce matin par Aphatie, sur RTL, sur le point de savoir si ce détournement automobile était normal, l'Irréprochable Baroin a irréprochablement répondu: "non". Baroin n'a pas précisé en quoi la qualité de maire d'Anet autorisait davantage les dépassements de vitesse que celle de conseiller de l'Elysée, mais c'est certainement par manque de temps. On attend avec impatience le prochain Conseil des ministres, où l'Irréprochable en chef édictera des consignes draconiennes d'utilisation des véhicules du parc de l'Elysée.

Rassurons-nous encore: de tout ceci, il ne devrait pas être question dans l'émission de TF1 de ce soir, où l'Irréprochable Suprême répondra aux questions "qui intéressent les Français", et à elles seules. La "question qui intéresse les Français", est un concept breveté et commercialisé par la maison TF1, depuis sa privatisation, et dont la recette est aussi jalousement gardée que celle du Nutella. A en croire certaines sources, l'original de cette recette serait déposé dans un coffre en chène massif, enchâssé dans les murs du bureau de Jean-Pierre Pernaut, et que Wikileaks n'est pas encore parvenu à forcer. Une observation attentive permet de lister les ingrédients en étant exclus: les révolutions lointaines (hors retombées sur le tourisme), les suppressions de postes de fonctionnaires, les vols de ministres en avion privé, et les invitations de l'Irréprochable Suprême par des dictateurs étrangers, lors des vacances de fin d'année. La recette est immuable, mais fonctionne.

 

 

 Jusqu'au moment où elle ne fonctionnera plus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher

Archives