Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 05:19

-

MOTS AVRIL

 

Méprisance  ( Sarkozy  )

j'ai entendu ce ...   prononcer récemment ce mot

méprisance

curieusement , les xxx    payés pour se moquer ,en 2007 , de la bravitude

de la médiocre candidate socialope

sont muets en 2012

 

aucun journaleux ou blogueur  n'a tiqué sur la médiocrité du sortant ,ex-futur président ( le plus grand opposant au médiocre de 2007-2012  )

Sic transit gloria Mundi !

  -----------------------

Celui qui a inventé le bateau a aussi inventé le naufrage       Lao-Tseu

---------------

Maquiller

 

Reléguer   enfant des quartiers relégués

 

Misérabiliste 

 

Transit    transiter

 

Exégèse ( nouvelle ) 

 

Fouron

 

Gémir

 

Compatir ( aux tourments du rédempteur )

 

Chariacratie 

 

Tridentin

 

Le chien a son sourire dans sa queue Victor  Hugo

 

Ne fais pas d'une chèvre ton jardinier    proberbe hongrois

 

Oremus et pro perfidus Judaieis 

 

Avouerie

 

piocher  ( dans les programmes respectifs )

 

Respectif

 

ourdir

 

Intrusion

 

Créquier  Creque  Créquy   Créquoise 

 

Distribuer

 

Algarade  ( sent son mot arabe andalou)

 

Paroxysme

 

TRIBUN

 

Décrépitude

 

Fadeur

 

Notifier    vous serez notifié quotidiennement

 

Déshérence

 

Mouvementer

 

Arabité

 

Scénario   ( scénario  ou scenarii ? )

 

Report 

 

Berbérie

 

Suivisme

 

Le Figaro  = Pravda des mollassons ( Bernard LUGAN )

 

Aucun Français qui réfléchit et respecte son pays ne peut voter pour François Hollande (ne parlons pas de Mélenchon et compagnie !). Si, par malheur, il était élu, ce dernier plongerait notre pays dans un abîme dont il ne pourrait se relever, ne serait-ce que par la substitution de population opérée, qui lui assurerait des électeurs fidèles.

Mais, il faut se poser la question : qui est responsable de la situation actuelle, si ce n’est Sarkozy pour les 5 dernières années comme Président et précédemment comme ministre de l’Intérieur ?

Ayant été élu en 2007 par une majorité de droite, comment a-t-il respecté ses promesses ?
D’emblée, Sarkozy a cherché à se concilier l’électorat de gauche en nommant des ministres « d’ouverture », et l’électorat immigré avec des ministres issus de la « diversité ». En outre, il a nommé Roselyne Bachelot pour ses positions pro-homosexuelles, pour s’attacher cette « communauté ».

En réalité, Sarkozy n’a aucune conviction. De ce fait, il louvoie en fonction des circonstances, cherchant toujours à se mettre en avant. Il voit en la France « un pays provincial et en­nuyeux »… Est-il vraiment attaché à la France ?
Lorsqu’il était ministre de l’Intérieur, il a assoupli les procédures d’accueil des « sans-papiers », dans les préfectures, et supprimé la « double peine ».

Contrairement à ce qu’il prétend aujourd’hui, toujours dans un but purement électoraliste, il n’a rien fait pour juguler l’immigration, dont le niveau de 230 000 par an n’a pas varié, sans compter les clandestins et les « réfugiés politiques », alors que cette immigration coûte à la France plus de 70 milliards d’euros par an.

Les Français de souche (dits « sous-chiens » par Houria Bouteldja !) souffrent, notamment parmi les plus pauvres dans les banlieues, de cette préférence immigrée.

Autres mauvais coups faits à la France :
– Le traité de Lisbonne, copie conforme du Traité constitutionnel européen, rejeté par les Français en 2005 ;
– La suppression du référendum obligatoire pour toute nouvelle adhésion à l’Union européenne…

Il est manifeste que Sarkozy est un fédéraliste au service de puissances financières, favorable à la disparition des nations pour imposer des normes uniformes, la circulation des marchandises et des personnes sans limite. Il a déclaré récemment qu’il fallait aller « vers un gouvernement économique de l’Europe, reposant sur le modèle d’un fédéralisme intergouvernemental ». En décembre dernier, à Toulon, il a déclaré « l’Europe, ce n’est pas moins de souveraineté, mais davantage de souveraineté, parce que davantage de capacité d’agir » 

 

 

-

Car, sans cause, ils ont préparé secrètement pour moi leur filet ; sans cause, ils ont creusé une fosse pour mon âme.

Ps, 35, 7.

  

 

Car il est poussé dans le filet par ses propres pieds ; et il marche sur les mailles du filet. (Job, 18, 8)

 

 

Le psalmiste (le qui ?), toujours lui, voit venir l’ombre (Ps., 9, 15) :

Les nations se sont enfoncées dans la fosse qu’elles ont faite ; au filet même qu’elles ont caché, leur pied a été pris

 

L’immigration arabo musulmane de France est une immigration de créance dont une lecture biaisée de l’histoire en retarde une prise de conscience salutaire quant à la réelle contribution des peuples basanés à la liberté et à l’indépendance de la France.[...]

La laïcité contemporaine, loin d’être un creuset de l’unité dans la diversité, est le réceptacle d’un nationalisme fermé. Alors que l’Islam pourrait faire office de facteur de pacification dans les zones péri urbaines (BAC -Brigade anti chaytane), les banlieues sont perçues comme des zones productrices de délinquance, quand bien même la France leur doit certaines de ses titres de gloire (Coupe Davis 1982, Mundial de Foot 1998, les médailles olympiques de l’athlétisme) et que les personnalités préférées des Français sont généralement distingués parmi la communauté des basanés (Zidane, Omar Sy, Yannick Noah etc…). Par glissement, l’Islam est perçu comme une religion étrangère aux mœurs et croyances françaises, par définition judéo chrétiennes et gréco-latines, puis par dégradation successive, une religion d’étrangers, une religion étrange.[...]

Il est vrai que pour purger le passif post colonial, il importe que les Français se pénètrent de la réalité étymologique qu’ils constituent les Indigènes de France. Ce jour là, un grand pas aura été accompli dans le règlement du contentieux qui empoisonne la vie publique nationale depuis un demi-siècle. Il incombe de faire œuvre de pédagogie, sans relâche, pour que ceux qui se considèrent comme «les vrais français» admettent que ce sont eux les Indigènes de France et consentent de traiter à leur image ce qu’ils considèrent comme leurs indigènes. [...]

 

-

 

Les deux femmes arborent un grand sourire. Elles s’enlacent tendrement. A côté, en noir, un constat : « Adoption refusée. » Derrière, en rouge, une interrogation : « Vous trouvez ça normal? » Si trois autres images l’entourent, c’est bien cette vignette qui, aujourd’hui, crée la polémique.

 

 

La plaquette dans laquelle elle figure, éditée par le conseil général dans le cadre de la lutte contre les discriminations, vient d’être interdite de diffusion dans les collèges par l’inspecteur d’académie.

(…) Une plaquette trop militante? « Il semble évident que cette vignette est une prise de position en faveur de l’homoparentalité. Cette question fait l’objet d’un débat politique qui n’est pas tranché par la loi », justifie Christian Wassenberg. Ce dernier a fait examiner le document par le service juridique de l’académie et

estime que son rôle est de « préserver la neutralité qui incombe au service public auprès de collégiens ».

Un point de vue que ne partage pas le président socialiste du conseil général, Jérôme Guedj. « Ce n’est pas un plaidoyer en faveur de l’homoparentalité. C’est une image qui parle des discriminations liées au sexe. Or, la discrimination sexuelle, comme celle sur le handicap, l’âge, la religion, l’origine… est interdite par la loi. Cela me paraît très paradoxal qu’un représentant de l’Etat soit frileux quant à la diffusion de plaquettes qui sont de simples rappels de la loi », ironise l’élu (…)

 

 

chacun dirige l'eau vers son moulin ( proverbe corse)

 

  -----------------------------

 

Une banale interpellation pour une moto déclarée volée a vite dégénéré dans le quartier Nord. Les policiers ont été pris à partie.

Alors qu’elle était en patrouille dans le quartier Nord, la brigade anti criminalité (BAC) a repéré une moto de cross pilotée par un jeune homme sans casque. Jeune homme déjà bien connu des services de police et que cette absence de casque rendait facilement identifiable.

Le jeune homme, âgé de 17 ans, n’a pas semblé du tout impressionné par la présence des policiers à ses trousses. Il continuait à les provoquer avec son deux-roues. Mais il ne fait pas le malin très longtemps puisque la course poursuite va s’interrompre au moment où sa moto cale. C’est alors qu’il a commencé à lancer des cris et à se débattre. Et comme dernier recours, il a trouvé le moyen d’appeler d’autres jeunes du quartier à la rescousse.

Comme souvent, très rapidement un attroupement se forme et d’un coup une trentaine de jeunes du quartier sortent d’on ne sait où et vient porter secours au fugitif. À leur manière : en lançant divers projectiles en direction des policiers. Le jeune à l’origine de l’émeute est parvenu à prendre la fuite, profitant des jets de projectiles. Il s’avère que la moto de cross qu’il pilotait avait été volée en novembre 2011, dans une commune de la Métropole.

Le courrier picard

 

    

Oremus et pro perfidis Judaeis

Oremus et pro perfidis Judaeis est l’exorde d’une oraison prononcée dans la liturgie catholique lors de la prière du Vendredi saint. Introduite au VIIe siècle, elle signifiait originellement « Prions aussi pour les Juifs infidèles », au sens où ces derniers n'adhéraient pas à la foi chrétienne

 

 

C’est à cela que servent les experts en pénitence: à formater les esprits au cas où demain une bombe exploserait dans le métro, le train, où nos magistrats, nos policiers, nos enfants seraient fauchés par des tueurs. Ils proclameraient immédiatement: c’est affreux mais nous l’avons bien cherché ! Quoi qu’il arrive, le mal est de notre côté.

Ainsi prépare-t-on les sociétés ouvertes au défaitisme, à se coucher devant tous les extrémismes.

Quiconque maîtrise l’interprétation maîtrise aussi l’événement, passé ou à venir.

 

.

 

 

 

 

 

 

-

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher

Archives