Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 13:44

Simagrée  

 

Affecter      Francois H se dit affecté par la situation de PSA

 

Offusquer   Monte et bourre est offusqué

(mais ne roule pas en pigeot ) différence avec moi !

 

Théatralité

 

VAUCLUSE étymologie 

VALLIS CLAUSA la vallée clause ( Pétrarque)

Fontaine de Vaucluse 

 

Acolyte akolouthos = suivant , serviteur

belle dérive du sens  Akolouthein : suivre 

 

Lurette

 

ministère de la DESéducation

 

le gouvernement est

 

" en phase de réflexion intellectuelle " pour augmenter la CSG  !!

Najat Belkacem , ministreuse à double nationalité 

bon , Hollande réfléchit avec un cerveau !

 

Ahurissant  , ahuri     pas de : ahurir en langage courant

 

Résister   Résistant  

 

Mazette

Béranger  : porteur de lance  beran+ ger 

Gérard : lance dure  ger + hard 

Godefroy : God + Fried  Paix de Dieu

Godefroy de Bouillon   Avoué du Saint

Sépulcre 1099  première croisade 

 

Sépulcre

 Une diplômée (Bac+merd...) s'appelle LECARPENTIER  

  Elle ne connaît pas le sens de son patronyme  !

a eu le Bac  n'est pas capable de comprendre le sens du nom ! même en lui posant la question   et ne s'est jamais posée la question !    Idem pour la plupart des autres  Ignorance totale des racines , de l'étymologie , ignorance presque totale des racines des mots ( grecques , latines , celto-germaniques)  pour des "" diplômés universitaires )  et désintérêt total

ignorance du sens de leur prénom  etc... 

Crypte   crypter  

 

Je (re)visitais la cathédrale de Reims

au milieu des flashs dans la gueule ,des chiens , des filles en jean taille basse et tatouages de haut du cul

j'entend une femme jeune demander

c'est quoi , LA crypte ?

 

Min ' coin

 

Face à l'ancien hôpital général se dresse l'église Saint-Sépulcre qui doit son nom à la participation de trois seigneurs audomarois aux croisades.


Avec ses trois vaisseaux d'égale hauteur, l'église Saint-Sépulcre peut être qualifiée d'église-halle comme le sont les églises de la Flandre voisine.

 


Deux files de colonnes cylindriques à chapiteaux feuillagés bordent la nef centrale entièrement voûtée. Sur les collatéraux s'ouvrent deux chapelles latérales construites en briques et faisant office de croisillons (XVè s). Elles ont conservé leurs voûtes d'ogives à liernes et tiercerons d'origine. Deux autres chapelles entourent le chœur (XIVè s). En avant de la nef, le clocher porche date du début du XVè siècle.

 


La flèche qui la surmonte, seul exemple conservé à Saint-Omer, fut reconstruite en 1891. Elle signale encore aujourd'hui la position de l'église dans le paysage audomarois.
Au XIXè siècle, l'intérieur de l'église fut fortement remanié dans le style néogothique : aux couleurs éclatantes de ses voûtes peintes (rouge,or, bleu) répond la chaleur de ses vitraux.
Les verrières du chœur ont pour thème le Saint-Sépulcre.

 

 

 Les quatorze fenêtres des collatéraux présentent un chemin de croix. L'église Saint-Sépulcre abrite enfin un riche mobilier provenant de l'abbaye Saint-Bertin dont un portail de bois sculpté orné de guirlandes de fleurs et des attributs sacerdotaux et épiscopaux, œuvre de l'ébéniste audomarois Jean Charles Chifflart (XVIIIè s).



 

 

   Il y a bel et bien une présence sur cette terre, qui est maintenant la nôtre, depuis un million sept à un million neuf cent mille ans; puis un Peuple, qui s'est lentement dégagé de tout ce processus qui nous a précédés : on est bien loin, là, des élucubrations des idéologues insensés qui pensent que la France a commencé... en 1789 !.....

 


 

  

 

 la France aurait pu être "autre chose" : Bainville le dit très bien, dès les premières lignes du premier Chapitre de sa magistrale Histoire de France :

 


 


"On dit communément que, dans cette contrée fertile, sur ce territoire si bien dessiné, il
devait y avoir un grand peuple. On prend l'effet pour la cause. Nous sommes habitués à voir à
cet endroit de la carte un État dont l'unité et la solidité sont presque sans exemple. Cet État ne
s'est pas fait tout seul.


Il ne s'est pas fait sans peine. Il s'est fait de main d'homme. Plusieurs


fois, il s'est écroulé mais il a été rebâti. La combinaison France nous paraît naturelle. Il y a
eu, il aurait pu y avoir bien d'autres combinaisons...
Ailleurs, Bainville écrit que la France est "une œuvre de l'intelligence et de la volonté."
A la place de ce qui est devenu "la France", il aurait pu en effet y avoir une entité wisigothique, anglaise, bourguignonne, toulousaine....
Il n'était nullement écrit que la France devait exister, ni, surtout, se maintenir, grandir et prospérer jusqu'à devenir ce qu'elle est devenue : le plus beau Royaume qui existât sous le ciel, et la patrie d'un art de vivre et d'un raffinement qui poussa la Culture et la Civilisation à ses plus extrêmes limites, aux XVIIème et XVIIIème siècles.
Talleyrand ne disait-il pas : "..Qui n'a pas connu les dernières années de l'Ancien régime ne sait pas ce que c'est que la douceur de vivre..." ?


."


 


 

 


 

   

  la France, et qui n'a "que" mille à mille cinq cents ans d'existence, en tant que telle, occupe en réalité un cadre géographique sur lequel on retrouve des traces d'occupation humaine jusqu'à un million trois cent soixante dix mille ans, et peut-être même un million neuf cent mille ans ! :

la France est le pays du monde où l'on peut suivre avec le plus de continuité l'apparition de l'Homme sur la terre.... 

 

 

  De 1945 à la chute de l'Empire marxiste, les Français ont vécu sous la menace de l'ennemi extérieur. Depuis 1975, ils vivent sous la menace de l'ennemi intérieur.

 


 Les décrets Chirac, en effet, ont initié une politique insensée de dénaturation et de dilution de notre vieille Nation historique, sous les flots continus d'un peuplement de substitution - hypocritement baptisé immigration - qui fait que le Système, la République idéologique, change le Peuple.

 

 


Dans son "physique", maintenant, après l'avoir changé dans son "mental", dans son "moral", en menant une guerre méthodique à ses Traditions, à son Histoire, à ses Héritages, et en faisant tout ce qui est en son pouvoir pour éloigner les Français de tout ce qui a constitué, au cours des Âges, leur Être profond...


-----

 

 

 l'Homme est un Héritier. L'Homme, en général, et nous les Français, en particulier. Nous sommes les Héritiers des Celtes et de ceux qui le sont suivis, mais aussi, et bien avant eux, de tous ceux qui les ont précédés et se sont sont succédés sur cette terre qui allait devenir la nôtre

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher

Archives