Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 06:46

-

 

 

-

 

 

La pérennité de la centrale thermique d'électricité menacée - Melgven

mercredi 05 octobre 2011
Michelle Helwig, Brigitte Barbato, François Gueble, Julien Le Tallec, Denis Pebayle et Jean-Marc Offant (cadre administratif).

 

 

François Gueble, propriétaire de la centrale thermique de fourniture d'électricité située à la sortie du bourg a organisé mardi en fin de matinée une opération portes ouvertes.

Michelle Helwig, maire de la commune et Brigitte Barbato, adjoint au maire, ont assisté à cette dernière ainsi que Julien Le Tallec, président-directeur général (PDG) de la société Cariel basée à Josselin qui a exploité et mis récemment en sommeil une centrale thermique équivalente.

 

 

 

Les deux fournisseurs indépendants s'expriment tous deux d'une même voix : « Électricité de France fait tout pour que le contrat (conclu voilà quinze ans) ne soit pas renouvelé. Indépendamment du nouveau tarif qui nous est proposé (29 € du kilowatt au lieu des 93 € jusqu'à présent), EDF nous contraint de changer à nos frais le système de démarrage automatique de la centrale (qui fonctionne parfaitement et qui a fait ses preuves) en nous imposant la seule société habilitée et reconnue ; en l'occurrence, la société Dalkia qui n'est ni plus ni moins qu'une de ses filiales. »

La centrale de Melgven a coûté 4 millions d'euros. Elle est à même de fournir 6 605 kilowatts par heure (de quoi alimenter 7 000 foyers). En 2010, EDF a fait appel une vingtaine de fois à la centrale (des périodes de 2 heures à 24 heures) pour pallier des surconsommations ponctuelles d'électricité et éviter le black-out. La centrale doit être opérationnelle toute l'année et en cas de défaillance EDF inflige de lourdes pénalités. « Depuis 15 ans, elle a répondu à 98 % aux sollicitations d'EDF » précise Denis Pebayle, responsable de son exploitation. « Si des accords ne sont pas trouvés, nous serions contraints de déposer le bilan, à la vente et au démantèlement de l'installation » concluent les deux PDG.

 

 

  -------------

Finistère : deux centrales électriques menacées de fermeture

Économie lundi 03 octobre 2011

Avant la fin de l’année, deux petites centrales thermiques situées à Melgven et à Saint-Coulitz (Finistère) pourraient stopper leur production.

 

 

Ces deux unités fonctionnent principalement l’hiver en période de pics de consommation. Assurant une production électrique d’appoint pour une population d’environ 12 000 Bretons. Elles revendaient jusqu’alors leur production à EDF à prix fort, via un contrat signé sur 15 ans.

 

 

 Le contrat arrivant à terme, EDF propose de racheter l’électricité au prix du marché, beaucoup moins cher. Un prix qui pourrait « couvrir les frais d’exploitations, mais pas les investissements en cas de pépins », déplore François Gueble, propriétaire des deux centrales.

 

-

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher

Archives