Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 15:06

 

 

Les leçons du Kosovo, de l’Irak et de l’Afghanis­tan, n’ont servi à rien.

 

 

 Les USA, la Grande-Bretagne et la France ont décidé sérieusement une intervention militaire en Libye : il faut absolument « instaurer la démocratie » dans ce pays (et chez ses voisins).

Si l’on en croit les commentaires, les foules arabes qui réclament la démocratie exigent seulement des dictatures plus souples, une meilleure répartition des revenus, et une moindre corruption.

 

 

 

On peut légitimement les soutenir et proposer notre protection…Quant à instaurer la démocratie, le fossé est infranchissable. La démocratie se fonde sur le principe d’autonomie et de responsabilité de l’individu. Notre religion ne s’y oppose pas, au contraire. Or, l’Islam s’y oppose.

L’autonomie des hommes n’existe pas, leurs initiatives sont sans incidence, Dieu décide de tout.

Le proverbe « Aide-toi, le Ciel t’aidera » n’a aucun sens pour un musulman. Gouvernés autoritairement par le Ciel, ils ne peuvent l’être qu’autoritairement sur Terre. Sans compter que, comme le fait observer Paul-Marie Coûteaux, la fortune et le pouvoir sont intrinsèquement liés dans leur esprit, ce qui explique l’ampleur de la corruption.

L’Islam paraît donc, par construction, indissociable de la dictature.

Où est d’ailleurs le contre-exemple ? La tentative de la Turquie a fait long feu, car la démocratie tendait à réduire l’Islam.

La religion l’emporte forcément : elle a quatorze siècles d’avance, et le fanatisme pour elle !

Mais nos gouvernants, apparemment ignorants des cultures séculaires, continuent à vouloir imposer manu militari des solutions qu’ils croient parfaites et universellement applicables.

Ils ne voient même pas le ridicule d’imposer la liberté par la force ! On peut douter que la Navy soit plus efficace en Libye que l’Air Force en Irak…

Jean-Pierre Delmau

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher

Archives