Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 12:24

mot au Président du Sénat

 

 

Monsieur le Président Bel,

 

 

Vous n’êtes pas élu par le peuple français et vous n’avez de ce fait pas le droit de prendre des initiatives qui bouleverseraient sa quiétude.

 

Votre projet de “vote des étrangers” est purement politique et à des visées électoralistes.

 

 

Vous, vos pairs, les élus de votre parti ainsi que les membres de votre familles n’auraient nullement à souffrir des conséquences qu’occasionnerait un tel vote. Vous vivez déjà aux frais des contribuables français, vous jouissez de privilèges que vous n’entendez nullement remettre en cause, vous vivez dans des appartements de fonction dans les beaux quartiers de la Capitale, vos enfants et petits-enfants fréquentent des écoles et lycées huppés où la diversité n’est pas de mise. Pourquoi vouloir nous imposer le vote des étrangers qui conduira inéluctablement vers des mairies administrées par des islamistes, des communautaristes et autres? L’exemple tunisien devrait vous servir de phare.
Non, Monsieur Bel, vous n’avez pas le droit d’agir en mon nom et en celui des français, un tunisien ou un ukrainien n’a pas le droit de voter au municipales car je ne pourrait jamais voter à Tunis ou à Kiev.

Le Parti socialiste après être devenus un parti de notables, d’élus se veut maintenant le Parti de l’anti-France, le parti des étrangers.

Monsieur le Président du Sénat, renoncez dés à présent à votre projet, vous avez déjà détruit la France après 30 ans de gestion calamiteuse, d’immigration incontrôlée. Vous ne vivez pas avec le commun des mortels français, vous ne subissez pas l’islamisation rampante de nos quartiers, l’intrusion du hallal dans les cantines de nos enfants, le racisme anti-blanc. Vous n’avez pas eu à fuir la ghettoïsation de nos cités.

Le français moyen que je suis, telle une vache à lait, paye pour votre train de vie fastueux, vos dépenses monarchiques, et l’archaïsme du Sénat (dixit Lionel Jospin). Vous n’avez pas le droit Monsieur Bel, après avoir contribué, avec les membres de votre clique à transformé mon pays en Francistan, à l’achever avec votre projet incompréhensible.

Espérant que vous reviendrez à la raison, que le peu d’amour que vous portez à la France se manifeste en vous, recevez Monsieur Le Président, tous mes voeux de retour à la raison.

Adresse : SENAT
Bureau du Président Bel
15, rue de Vaugirard
75291 PARIS Cedex 06

Ensemble nos voix porteront. A défaut de se réunir (car il n’y aura personne) envoyons tous cette missive dés lundi en grand nombre.

 

Ca commence à assourdir, le silence de la Mairie de Lille !
http://zebuzzeo.blogspot.com/2011/10/affaire-dsk-une-partie-fine-au-w-hotel.html       

 

 

 

 

-

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher

Archives