Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 08:07

 

VILLEQUIER  = WILLIG KJARR 

MARAIS DE SAULES 

 

 

Le lieu est mentionné pour la première fois au XIIe siècle sous les formes Villechier et Villequier, le deuxième élément est analogue à celui d'Orcher

(jadis Aurichier XIIe siècle) et s'explique par le vieux danois kjarr « marais » toujours associé à un nom d'arbre d'après Smith 

 

 

 Le premier élément est sans doute le vieil anglais *wilig[5] (variante de weliġ, moderne willow)

 

 

« saule » trouvé dans le nom de lieu anglais Willitoft, Yorkshire.

 

 

 

 En Normandie, le [w] est passé à [v] au XIIe siècle, ce qui explique l'abscence d'attestation du w.

   

 

En tout cas, il est impossible qu'il s'agisse de l'élément Ville- « domaine rural » précédent un nom de personne, car cet appellatif est toujours en position finale dans les noms de lieux de Normandie septentrionale : -ville 

 

 

La commune que nous connaissons aujourd'hui fut formée en 1823 par la réunion des deux anciennes paroisses de Villequier et de Bébec (Buibec, buiebec au XIIe siècle),

 

 

 autre toponyme d'origine anglo-scandinave (-bec issu de bekkr « ruisseau » et nom de personne anglo-saxon Boia 

 

cf. anglais boy « gars, garçon »).

 

 

GONFREVILLE = GUNDOFRIDUS GUNTFRIDUS GUNFRED

L ORCHER = ALRI   ALOR  KJARR

 

Gonfreville n'est attesté que sous une forme tardive à finale latinisée Gonfrevilla au XIIe siècle, cependant Gonfreville-Caillot, également en Pays de Caux, est mentionnée dès le XIe siècle en tant que Gunfredi villa.

François de Beaurepaire y reconnait le nom de personne germanique Gundofridus / Guntfridus suivi du bien connu -ville, au sens ancien de domaine rural

 

 Il existe encore une troisième commune nommée Gonfreville dans la Manche.

 

En outre, cet anthroponyme est contenu dans Ménil-Gonfroi, ancienne commune de l'Orne, et dans la généalogie de la famille d'Osmond.

 

Le patronyme Gonfray est apparemment attesté dans les seuls départements de la Seine-Maritime et du Calvados avant la Grande Guerre; de même pour la forme Gonfrey dans la Manche et enfin pour Gonfroy dans le Calvados, la Seine-Maritime et la Manche. Cette localisation uniquement en Normandie et dans la zone de diffusions des toponymes anglo-scandinaves incitent à considérer qu'il s'agit en fait du nom de personne norrois Gunnfriðr.

 

 L ORCHER ORCHER  AURICHIER

Curieusement, Gonfreville tient son qualificatif d'« Orcher », adjoint au XVe siècle, à la célèbre famille Aurichier qui tirait justement son nom du château d'Orcher (en) (jadis Aurichier) dans la même paroisse.

Aurichier est un nom de lieu anglo-scandinave, attesté sous cette forme dès le XIIe siècle. Il est composé du vieil anglais alri, alor (moderne alder), aulne et du norrois kjarr, marais.

Cet archétype a pour stricte équivalence : Ellerker (GB, Yorkshire, Alrecher fin XIe siècle) et les 2 Elkier danois du Schleswig-Holstein (Allemagne) qui contiennent tous deux l'équivalent vieux danois elle, saule.

 

 

 

Le même élément -chier se retrouve dans une des formes anciennes de Villequier également en vallée de Seine, dans le même département :

 

Villechier XIIe siècle, mais comme on a un flottement entre [ch] et [k] dans les noms de lieu important de Normandie ou de Picardie, la forme en [k] a prévalu. Villequier est quant à lui formé avec l'élément vieil anglais *wilig (la variante weliġ étant attestée), saule, contenu dans le nom de lieu anglo-scandinave Willitoft (Yorkshire).

D'après Smith, ce genre de toponyme est presque toujours formé avec un nom d'arbre, ce qui se vérifie ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher

Archives