Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 07:23

-

 

 

Le 15/11/2011 à 19:34


Trois psychanalystes ont assigné une documentariste lilloise, auteur d'un film militant opposant leur conception sur l'autisme à celle de scientifiques et d'associations de familles, en demandant l'interdiction de sa diffusion.

"Sophie Robert est assignée en interdiction de diffusion du film "Le Mur", actuellement sur internet et déjà projeté dans quelques cinémas, a indiqué mardi Me Benoît Titran.

L'affaire sera jugée sur le fond par le tribunal de grande instance de Lille le 8 décembre, a-t-il précisé.

Les trois psychanalystes - Esthela Solano-Suarez, Eric Laurent et Alexandre Stevens - appartiennent à l'Ecole de la cause freudienne. Ils estiment, selon leurs défenseurs, que le documentaire soutenu par l'association Autistes sans frontières constitue un "sabotage" qui a pour objectif de "ridiculiser" la psychanalyse.

Dans ce documentaire, des psychanalystes expliquent que l'autisme pourrait être la conséquence d'une dépression maternelle, d'une mauvaise relation avec l'enfant, voire d'un refus de l'apport masculin pour la conception. Certains parlent de mère "psychogène", de "stade de folie transitoire" de la mère, voire de "désir incestueux".

Cette vision est présentée par le film en opposition à des méthodes éducatives et comportementales, appliquées par certaines familles.

"Le tribunal devra trancher la question de savoir si Sophie Robert est sortie des autorisations de tournage" signées par les trois psychanalystes préalablement à leur interview, comme ils l'affirment, a expliqué Me Titran.

Ces autorisations, consultées par l'AFP, décrivent la réalisation d'un documentaire en trois volets sur la psychanalyse, dont l'un serait consacré à l'approche psychanalytique de l'autisme.

Par ailleurs, les trois psychanalystes demandent à être considérés comme auteurs et doivent donc pouvoir empêcher la diffusion de leurs propos, ce que conteste également Me Titran.

Le tribunal des référés de Lille statuera d'abord le 29 novembre sur la demande de saisie de l'intégralité des rushes de Mme Robert pour sa série de documentaires, celle-ci ayant jusqu'ici uniquement transmis la copie des entretiens incriminés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher

Archives