Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 08:41

Vous avez dit défaite?…

Bien sûr qu’a priori, il s’agit d’une défaite… La Caste peut vraiment se féliciter du sale boulot de sape contre « le vote immoral ». Quelle victoire! Bravo les champions : dix contre un, comme on dit dans la cour d’école…

Mais au fond, à y regarder de plus près, cette victoire à la Pyrrhus est probablement le début de la fin d’une Nomenklatura déclinante, et le last call s’est joué au lendemain du premier tour : les masques sont tombés un à un, comme dans un vaudeville de boulevard. Nous étions bel et bien aux premières loges de chez Feydeau!

Parce que décidément, la meute en fusion, là, n’en finit plus de courir…

Courir aux abois s’entend !

C’était de les regarder courir les plateaux, se fendre d’argumentaire suintant la vindicte et les représailles; courir les petits arrangements de prébendes, les petits marchandages de bazar, les petits pactes d’entre deux tours au diapason des familles mafieuses se partageant le terroir;

courir la coterie

droit-de-l’hommiste et ses affidés, Cambadélis aux avant-postes de l’artillerie lourde : Vichy encore, l’ombre de Maurras au firmament, la Gestapo en embuscade… La honte, le remords, le repentir…

Voir ces Munichois, tremblant de peur devant la montée irrésistible de l’islam radical, préférer s’en prendre à un symbole facile à combattre, un fascisme « rouge-brun » qui reviendrait hanter le pays à travers le « bleu-marine »: fiction d’un ennemi fantasmé, le « Parti de la haine », leur permettant d’esquiver la confrontation du seul véritable ennemi du moment : l’hydre islamiste dormant bien au chaud sur son arsenal dans les chaumières du 9-3…

Voir ce pitoyable Estrosi affronter les journalistes en « coureur de fond », vantant ses prouesses de « cycliste et marathonien », dégaine méprisante, sourire en coin, affirmant sans rire que la candidate ne pourra le dépasser sur ce terrain : belle image du courtisan ringard, ou plutôt du « vieux beau qui paye » se faisant larguer par l’étoile filante, pétillante de jeunesse et d’énergie… À pleurer!

Voir aussi ce Fabius, le Norpois de la bande, repu des ors du Quai, se pourléchant des confitures de la Cop21, venir moraliser sur « le danger qui guette la France »… lui qui, hier déjà, nous expliquait en pérorant ses oracles, que la France est maintenant prête à « travailler avec Assad »… N’importe quoi!

Jusqu’au Canada, au « Club des EX », un panel à la télé québécoise composé de soi-disant « experts », mais surtout « d’ex-ministres » en mal de notoriété… En réalité trois animateurs déconnectés qui prêchaient tous en cœur, au lendemain du premier tour, l’antienne de la communion multiculturelle rance et putride: en symbiose contre cette « France qui n’arrive pas à intégrer ses ressortissants » suivis d’âneries du type « Marine Le Pen stigmatise les musulmans et crée les conditions d’une guerre civile » pour terminer le débat en apothéose par un tonitruant « imaginez qu’en 2005 Sarkozy menaça de nettoyer la racaille au lance-flamme »… Lance-flamme ?… À l’unisson d’une belle vomissure de clan sur la France moisie, cette France raciste et xénophobe, au bord évidemment « de basculer dans un néo-fascisme inévitable »…

Qui d’autre voulait tenter sa chance?… Plenel, Asko, Dray, Fourest, Pulvar, pêle-mêle? La liste est trop longue…

BHL? Pourquoi pas!… Lui qui était aux abonnés absents pour Hervé Cornara, contre-attaquait cette fois-ci afin de sauver la République universaliste du péril « des descendants de Vichy et des nostalgiques de l’Algérie française et de l’OAS » ou comme il le dit plus précisément, d’un « parti exécrable dirigé par une camarilla népotiste, riche en repris de justice » : l’apex de cette pensée unique droit-del’hommiste-et-soixante-huitarde prenant forme à travers une

sacralisation de la diversité, un immigrationisme historiciste, sorte de fatalité de l’histoire, qui ne peut se maintenir dans l’opinion qu’à travers la « démonisation » d’un mythe, le mythe fasciste, permettant ainsi d’associer aux pires horreurs du XXe siècle, une simple défense de valeurs traditionnelles, de fierté nationale ou d’étalement de fanion.

En réalité, le seul point commun de cette fratrie d’intervenants politiques, médiatiques et philosophiques, réside dans le silence absolument injustifiable sur les derniers massacres en lice…

Pendant qu’on est encore en « réachir » aux hôpitaux de Paris, ces salopards se vautreront dans un silence insupportable de connivence concernant la seule menace qui compte : l’islamisme radical, pour ne pas dire l’islam pur et simple…

La passion des places et les gages aux cheikhs du pétrole l’emporteront désormais sur l’article premier du Contrat social : la sécurité des commettants!

Tout ça, en vérité, sent la fin de régime!

Et c’est parce que ce régime sent sa fin proche qu’il peut devenir plus dangereux que jamais, allant jusqu’à s’engouffrer dans la Bérézina afin de faire bloc pour contrer « l’ennemi de la République »

Et sentant sa fin proche, le régime sortira les armes de destruction massive : les canons de la rhétorique et de la démagogie…

Crise donc, de régime et de légitimité bien sentie, le pouvoir en place disqualifiera tous ceux qui oseront le dénoncer devant le péril islamique, a fortiori devant le péril mondialiste. Aux États-Unis, par exemple, Donald Trump, complètement ostracisé suite à ses déclarations pertinentes sur les musulmans, restera néanmoins au plus haut dans les sondages. La montée du FN est symptomatique du phénomène : idem dans plusieurs pays Européens…

L’émancipation d’une doctrine imposée en est le vecteur principal !

Car depuis une trentaine d’années, le « Grand roman national français » est de facto remplacé par « le Grand roman du fascisme français » dont « l’Idéologie française » de BHL représente une des matrices philosophiques originelles : on a désormais des mots, des idées, des concepts, et des vases communicants pour affronter le « peuple facho! »

Le vernaculaire néo-fasciste prend alors une importance particulière : « rentrer en résistance » pour Estrosi, « race blanche » pour Bartolone, « extrême droite » pour Valls qui rajoute de la référence sur tous les plateaux, quant à BHL et ses disciples, ils n’auront qu’un mot en bouche : Pétain ou Hitler!

La menace serait encore et toujours, une « islamophobie » qui pousserait à travers sa dialectique xénophobe, les « musulmans modérés » à se radicaliser. Tel est l’axiome de base!… Par conséquent, tout ça n’aura évidemment « rien à voir avec l’islam », encore moins avec le « beau Coran » ou… l’État Satanique lui-même!

Maintenant, force est de constater que nous sommes probablement en face d’une des plus grandes entreprises de réingénierie sociale et identitaire jamais entreprise afin de modifier en profondeur l’identité d’un peuple et d’une civilisation, marxisme ou fascisme compris… et le seul fait de ne pas apercevoir l’étendue de cette destruction sociale par les élites dirigeantes relève, sinon de la haute trahison, du moins de la lâcheté la plus rampante, sinon encore, d’un endoctrinement qui découlerait d’un néo-mysticisme inexplicable…

C’est cette idéologie dominante que le peuple de France ne veut plus, et il l’a fait sentir haut la main lors du premier tour… Le reste n’est que magouille de cabale!

Inutile de jouer les petits trafiquants électoraux de basse-cour, de faire aller sa petite scolastique sur les plateaux, le peuple veut s’émanciper et veut en finir avec ce dirigisme idéologique qui est en train de devenir un véritable danger pour la sécurité même de la nation et de ses constituants…

pour la sécurité même de la nation et de ses constituants…

Le peuple de France a aussi compris que le danger vient également d’un islam national refusant de se soumettre à quelque forme de « gallicanisme » que ce soit, un islam se plaçant « en réserve » des victoires à venir de son califat islamique et faisant de sa communion à l’Oumma, un absolu eschatologique intégral qui relègue bien loin les idéaux d’une petite république de mécréants… Le peuple de France a compris tout ça…

Restent ses élites dirigeantes…

Restent ses élites médiatico-philosophico-politiques…

Restent ces mécanismes « de report de voix », ces mécanismes de « triangulaires », ces leviers constitutionnels divers pour « freiner la montée du FN », ou « barrer la route à la haine », cette petite machinerie clanique qui pourrait refaire le coup en 2017 lors d’un deuxième tour « Droite-FN », où le peuple bobo-socialiste voterait massivement, encore au nom de la suprématie multiculturaliste, pour son frère siamois de droite…

Mais qu’est ce que le suicide politique, l’automutilation et la destruction des valeurs démocratiques lorsqu’il s’agit de la survivance même de l’aristocratie dominante UMPS?

-

Nous en sommes aux « cahiers de doléances »… la « prise de la Bastille » n’est peut-être pas si loin après tout!

En tout cas, cette « défaite » du FN, ce dimanche, le prouve intégralement…

---

La grosse déception de dimanche a fait place à la réflexion et c’est vrai que les résultats des régionales ne sont pas tant un échec pour le FN. Vous l’expliquez très bien dans votre article et votre réflexion est d’ailleurs reprise sur d’autres sites
mais que de tant perdu pour redresser le pays.
Merci pour ses paroles de vérité et d’espoir. Mais en attendant, que va t’il encore se passer d’ici les présidentielles ? Je m’attends au pire de la racaille gouvernementale et de leurs affidés ripoublicains.
Que de chemin encore à parcourir avant d’arriver enfin à retrouver notre liberté et se réveiller de ce mauvais cauchemar.
« La loi n’est manifestement pas la même pour tout le monde » (bvolt
aire.fr)

-Patriotes, vous êtes des pestiférés, ne l’oubliez jamais. En 2017 vous devrez vous en souvenir, ainsi que dans toutes les consultations électorales futures, en ne comptant que sur votre courage. Vous vous battez seuls contre tous, à un contre dix, comme toujours. Pas une seule voix ne doit aller à la coalition anti patriotes.

Pas un seul responsable politique ou intervenant n’a eu le moindre mot d’intérêt vis à vis des électeurs du Front National. Le premier parti de France compte pour du beurre. C’est le mépris le plus absolu pour 6,8 millions de patriotes.

Toute la classe politique, de l’extrême gauche à la droite, tous les syndicats, de la CGT au Medef, toute la presse béni-oui-oui, toutes les élites que compte ce pays n’ont eu qu’un seul mot au lendemain du deuxième tour : “On a évité le pire”.

Le pire, c’est le patriotisme affirmé de 6,8 millions d’électeurs qui refusent le déclassement économique et social de la France.

Le pire, c’est d’aimer son pays et de défendre ses racines, son identité, son histoire et sa culture.

Le pire, c’est de refuser l’islamisation de la France et l’emprise des salafistes sur nos banlieues abandonnées par une classe politique démissionnaire.

Le pire, c’est de s’opposer à la préférence étrangère qui se fait sur le dos des Français et que les poltrons qui nous gouvernent appellent “justice sociale”.

Le pire, c’est d’avoir ramassé le drapeau tricolore et la Marseillaise que l’UMPS avait abandonnés, laissant brûler ou siffler nos symboles républicains sans oser réagir.

Le pire, c’est de vouloir rétablir l’autorité de l’Etat et de restaurer la sécurité.

Le pire, c’est de vouloir renforcer la Défense, à l’heure où de grands dangers extérieurs et intérieurs menacent l’avenir du pays.

Le pire, c’est de redresser la tête face aux diktats d’une Europe qui nous ruine.

Le pire, c’est de vouloir retrouver notre souveraineté nationale, avec la maîtrise de nos frontières, de notre monnaie, de notre budget, de notre politique étrangère et donc de notre destiN

--

En fait, le pire pour tous les moutons qui nous gouvernent depuis trente ans, et qui n’ont ni courage ni honneur, le pire c’est de vouloir sauver l’héritage inestimable que nous ont légué nos ancêtres. Un héritage vieux de 2000 ans que la clique UMPS entend brader au nom du mondialisme et de la grande illusion d’une société multiculturelle paradisiaque. Pour nos élites qui croient tout savoir, les patriotes ne sont que des franchouillards aux convictions ringardes.

Il suffisait d’écouter les propos grotesques de certains intervenants pour comprendre que rien ne changera. Visiblement le vent du boulet du premier tour n’a pas suffi à réveiller cette classe politique avachie, totalement droguée au discours mondialiste, incapable de raisonner avec lucidité et d’écouter le peuple.

Pour Estrosi, qui croyait sans doute faire de l’humour, “on a évité l’affront national”. Rappelons à ce monsieur, qui n’a visiblement pas inventé l’eau chaude, que le mot affront a pour synonymes injure, insulte, offense et outrage. Est ce que les 6,8 millions d’électeurs du FN ont injurié, insulté, offensé et outragé la République en se rendant aux urnes pour affirmer leurs convictions patriotiques ?

A sa place je la jouerais modeste, car sans l’aide de ses amis du PS, il était laminé par une jeune candidate brillante et courageuse, qui fait honneur au FN et à la France. Face à elle, Estrosi fait bien petit…

---

Idem pour Bertrand qui se lance dans les envolées lyriques en se prenant pour le nouveau Bayard de la République : “L’histoire retiendra que c’est ici que nous avons stoppé la progression du Front National”. Rien que ça !

On en reparlera en 2017 ! Sans ses complices socialistes, ce grand défenseur de la nation, était lui aussi littéralement écrasé par Marine.

Ces deux socialo-républicains, parfaite illustration de l’éternelle collusion entre gauche et droite, seraient bien avisés de relire Corneille. “A vaincre sans péril….”

Pour Cambadélis, barrer la route au Front National est “l’idéal démocratique” du PS. Voilà un programme des plus simplistes mais qui a le mérite d’être clair à défaut d’être original ! Camba a 35 ans de retard sur le discours anti FN, mais il a cru faire un scoop.

Mais la palme revient à l’inénarrable Juppé, le chouchou des Français qui sont encore 55% à vouloir qu’il se présente aux présidentielles. Tenez vous bien car ça vaut le détour. Pour ce démocrate modèle soi-disant rassembleur, qui rêve pour la France d’une “identité heureuse”, la conclusion est claire :“La mobilisation pour faire barrage au Front National est un signe de bonne santé de notre démocratie”. Fermez le ban !

--

Autrement dit, pour ce monsieur qui aspire à la magistrature suprême, le fait d’écarter le premier parti de France du pouvoir régional, est une preuve de bonne santé de la démocratie !! On croît rêver !

Avec un tel discours, digne du despotisme le moins éclairé, Juppé aurait pu faire une brillante carrière politique en Corée du Nord ou à Cuba ! Il est encore temps…

Si le premier de la classe chez les Républicains, bardé de diplômes, n’a jamais entendu parler du “peuple souverain”, ça craint pour la suite des évènements !

Il est vrai que ce génie affirme que l’islam est parfaitement compatible avec la République, tout en avouant qu’il n’a jamais lu le Coran. Il faut oser !

En conclusion il n’y a rien à attendre de tous ces bons à rien qui se complaisent dans la culture de l’échec. Ils ont détruit le pays et en sont fiers.

Le FN devra se battre seul contre tous comme toujours, contre des adversaires sans foi ni loi, qui ne respectent ni le débat démocratique, ni le verdict des urnes. Car la vraie démocratie c’est la proportionnelle à un seul tour, comme c’est le cas dans de nombreux pays.

-

Mais tous les tripatouillages et les campagnes mensongères de diabolisation n’empêcheront pas la victoire finale. Au contraire, le vote FN va se radicaliser car il est de plus en plus fort. Entre le premier et le deuxième tour, le FN s’est renforcé à 6,8 millions d’électeurs, un record historique et désormais le noyau dur du FN.

Car si le premier tour était parfois un vote protestataire, le second est obligatoirement un vote de forte adhésion qui a su résister à l’odieuse campagne de désinformation menée par Manuel Valls.

Au fil des ans les légions frontistes vont donc grossir pendant que les électeurs socialistes et Républicains déserteront leur camp. Il ne peut en être autrement car tout va s’aggraver, droite et gauche ne pouvant changer de cap à cause de leurs alliances respectives contre nature. Tous leurs attelages bancals vont se disloquer au premier nid de poule. A part taper sur Marine ils ne sont d’accord sur rien.

C’est par la base que Marine gagnera un jour la présidentielle, en 2017 ou en 2022, tout dépendra du temps qu’il faudra pour que le peuple français dans son ensemble réalise qu’on l’a berné depuis quarante ans.

Aux prochaines municipales elle fera un tabac car la gestion des villes FN est irréprochable et aura valeur d’exemple. C’est l’exemplarité du FN qui fait peur à la caste au pouvoir, dont on ne compte plus les éléments véreux qui ont un casier judiciaire un peu chargé. Si on exigeait de nos élus un casi-er judiciaire un peu chargé. Si on exigeait de nos élus un casier judiciaire vierge, ça ferait du vide dans les rangs ! On peut même être député et porter un bracelet électronique, c’est tout dire.

En attendant, ce sont 358 conseillers régionaux qui pourront suivre la gestion des régions et empêcher les magouilles du clientélisme habituel. C’est un triplement, donc un succès.

Et quand on sait que le PS n’aura aucun conseiller dans le Nord et en PACA pendant six ans, le FN restant la seule force d’opposition, on se dit que Valls et Cambadélis auront largement le temps de ruminer leur monumentale erreur, pour avoir donné deux grandes régions à la droite sans contrepartie. Valls est en définitive le grand dindon de la farce, car son désistement n’est qu’un combat retardataire inutile qui bénéficie largement à la droite et nuit avant tout au PS.

Car tôt ou tard le FN gagnera toutes les instances décisionnelles. C’est le parti de l’avenir et droite et gauche telles qu’on les connaît vont disparaître. Il ne peut pas en être autrement, même si les losers en place n’en sont pas encore conscients et continuent de s’accrocher désespérément à leur fonds de commerce. C’est ce qui fait la force de Marine. Elle a les solutions vitales pour sauver la France, celles que ses adversaires refuseront toujours d’appliquer.

--

Tout a une fin. La France a besoin de sang neuf. Et l’époque où l’on pouvait faire toute sa carrière dans la politique, aux frais du contribuable, depuis le syndicat étudiant jusqu’à la maison de retraite qu’est le Sénat ( 30% des sénateurs ont plus de 70 ans ), toute cette époque est révolue. C’est un réveil national et patriote qui est en marche et rien l’arrêtera, c’est déjà la fin programmée de l’UMPS.

Face au courage et à la volonté de Marine, la triche n’aura qu’un temps. Car si le FN a prouvé au cours de ces régionales qu’il était bien plus fort qu’hier, il reste encore bien moins fort que demain. Dans un avenir pas si lointain, un tsunami patriotique et salvateur finira par tout balayer sur son passage. C’est ainsi. Là où Marine a la foi, ses adversaires n’ont que des intérêts. Ils sont battus d’avance.

15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 21:49

Briscard a écrit le 21 novembre 2009 à 3 h 50 min Voici un exemple de mauvaise foi crasse sur : http://lachute.over-blog.com/article-nucleaire-et-eolien–39739659.html « Pour ce qui est de l’éolien, j’ai écouté les arguments des pro et anti. Les anti sont peu nombreux, très peu, les arguments ridicules, “c’est pas beau” et les moulins à vent ne manquaient pas dans la France de Napoléon, de plus, ils sont en France, clairement chevillés au lobby nucléaire. Et ils s’appuient surtout sur le phénomène “NIMBY” (not in my backyard). ça, ce sont des faits ». Apparemment, il n’a pas du écouter les anti (sic)! Des affirmations gratuites, des comparaisons absconse (les moulins à vent du XIXème siècle). Etre partisan d’aussi mauvaise foi avec des arguments fallacieux et abscons de l’éolien, qui détruit nos plus beaux paysages, crée des troubles physiques et psychiques (effet stroboscopique et bruit) pour le voisinage tant humain qu’animal, ruine les riverains (leur maison devenant invendable) pour une énergie hyper coûteuse ( plus de 3 à 4 fois le coût du nucléaire, le photovoltaïque 18 fois !), aléatoire (devant de ce fait être complétée à plus de 80% en moyenne par du thermique classique) suffit à discréditer ce personnage. Il utilise sur son blog les procédés classiques de désinformation par exemple présenter un cas extrême en renvoyant sur un article donnant des informations grossièrement fausses. « Que le réseau électrique espagnol ait été approvisionné à plus de 50 % est un indice qu’ils sont dans le vrai ». http://www.lemoniteur.fr/197-eau-energie/article/actualite/690886-espagne-l-eolien-bat-des-records L’énergie éolienne a couvert, à elle seule, 53% de la consommation d’électricité du Royaume dans la nuit de dimanche à lundi, a annoncé Red Electrica. Précisément, entre 3h00 et 8h30, la capacité éolienne en fonctionnement a oscillé entre 19 700 MW et 21 700 MW, fournissant plus de la moitié des besoins électriques. Le précédent record ne datait que de quelques jours, jeudi dernier, les aérogénérateurs espagnols avaient alors fourni 45,1% des besoins. Des performances qui placent l’éolien comme 1er producteur d’électricité lors de la première semaine de novembre avec 913 251 GWh, suivi du gaz (907 894 GWh) et du nucléaire (593 553 GWh). Sur l’année, sa part dans le mix espagnol devrait être comprise entre 13,5% et 15%. Un rapide calcul en admettant que la puissance installée d’éolienne en Espagne soit de 21,7 GWe (c’est sur estimé) et que pendant une semaine il y ait eu sur toute l’Espagne des vents réguliers de 20 mètres/seconde (probabilité nulle) cela donnerait comme production : 21,7 *24 * 7 =3 645GWh et non 593 553GWh !!!!!!!!!!! Et le style de ce monsieur «ça, ce sont des faits ». est à la hauteur. 21Boreas a écrit le 21 novembre 2009 à 10 h 09 min Briscard C’est vous qui tombez dans la désinformation. « Que le réseau électrique espagnol ait été approvisionné à plus de 50 % est un indice qu’ils sont dans le vrai », phrase que vous prétendez citer, n’est pas une phrase de Patrick Reymond. Celui-ci écrit, en réalité : “nous avons importé de l’électricité, alors que l’Espagne a battu un record de production éolien (…) Les lignes électriques espagnoles ont pu encaisser plus de 50 % d’éolien.” http://lachute.over-blog.com/article-elle-est-pas-fraiche-ma-centrale–39632298.html Ce qui est parfaitement exact : http://energie.lexpansion.com/articles/energies-renouvelables/2009/11/Les-records-eoliens-espagnols–suivez-en-temps-reel/ Que les chiffres de production contenus dans l’article du Moniteur soient inexacts, probablement le résultat d’une grossière coquille de ce journal, est un autre problème. Patrick Reymond ne les cautionne pas et n’en parle même pas. Dire l’inverse est procéder par amalgame. J’ai beau partager votre point de vue sur l’éolien (sur le blog de Patrick Reymond, ce n’est pas le sujet qui m’intéresse – il y en a tant d’autres…), ce n’est pas, a contrario, parce que quelqu’un a un point de vue inverse du nôtre, et le défend avec le style provocateur qui est le sien, que rien de tout ce qu’il dit par ailleurs, ni même à ce sujet, n’est vrai. Vous partagez toutes les opinions de vos auteurs préférés, vous ? Quant au fait de présenter une fausse citation, il ne vous honore pas. Ce sont VOS propos qu’il discrédite. 22Pommier du Val a écrit le 21 novembre 2009 à 13 h 27 min Pas très rigoureuse comme analyse, on s’est perd totalement et on ne voit pas la lien entre les différents éléments, ni vraiment où l’auteur veut en venir. Pourquoi la voiture à pétrole a fait se concentrer les gens aux mêmes endroits? Intuitivement on pourrait penser le contraire. La mobilité permettant justement de fuir les zones de concentration. Que signifie la 3eme carte? La légende est incompréhensible. Quel est le fil conducteur de l’article? Montrer que l’on construit trop au mauvais endroit, que l’on crée de l’offre là ou il n’y a pas de demande ? Qu’est ce que c’est que cette histoire d’HLM plus cher que le secteur privé ? [Ceci devrait vous aider : http://www.lesechos.fr/patrimoine/immobilier/300360501.htm H€nri] 23Briscard a écrit le 23 novembre 2009 à 2 h 32 min @ Boreas « C’est vous qui tombez dans la désinformation » ??!! Et pour justifier cette accusation vous affirmez que : « Que le réseau électrique espagnol ait été approvisionné à plus de 50 % est un indice qu’ils sont dans le vrai », phrase que vous prétendez citer n’est pas une phrase de Patrick Reymond. Donc il faudra apprendre à lire, c’est effectivement une phrase de Patrick Reymond, (On reconnaît dans cette phrase incriminée le style assez primaire de Patrick Reymond). Je donnais même le lien : http://lachute.over-blog.com/article-nucleaire-et-eolien–39739659.html Qu’il ait pu écrire autre chose sur une autre page : « nous avons importé de l’électricité, alors que l’Espagne a battu un record de production éolien. », ne saurait en aucun cas infirmer mon affirmation. Pour votre information, dans le cas contraire, j’eusse commis un gros mensonge, mais pas cela ne relèverait pas de la désinformation qui une technique plus élaborée de mensonge. Le fait de renvoyer en lien et d’utiliser un article sans aucune critique et mise en garde signifie implicitement approbation, que l’on le cautionne comme vous dites. « ce n’est pas, a contrario, parce que quelqu’un a un point de vue inverse du nôtre, et le défend avec le style provocateur qui est le sien, que rien de tout ce qu’il dit par ailleurs, ni même à ce sujet, n’est vrai. » Je n’ai jamais écrit que TOUT sur son blog était faux, où avez-vous vu cela ? Encore des problèmes de lecture ? Mais même les affirmations sémantiquement exactes sont présentées pour induire des conclusions fausses, exemple : «Je rappellerais les faits historiques : l’industrie d’avant le 18° siècle vivait dans l’instabilité des ressources (les moulins justement que ce soit à eau et à vent) et arrivait pourtant à produire. » oui, c’est exact, mais doit’ on en conclure qu’il faille se contenter de moulins à vent (même bien améliorés d’un point de vue puissance, mais le vent reste aléatoire ; pour l’esthétique c’est le contraire !) au 21ième siècle ?! Sinon pourquoi ce lieu commun dans son texte ? Mélanger le vrai et le faux est aussi un procédé classique de désinformation (voir Vladimir Volkoff sur ce sujet) « Vous partagez toutes les opinions de vos auteurs préférés, vous ? » Hors sujet mais je réponds NON, mais dans ce cas je ne les cite pas ou je fais précéder la citation d’une mise en garde. Je pense qu’après avoir démonté une à une vos affirmations parfois insultantes que vous me devez des excuses. 24Boreas a écrit le 23 novembre 2009 à 4 h 03 min Briscard Ah, en effet, autant pour moi, je m’étais trompé d’article. Cela ne change pas grand-chose sur le fond, puisque vos accusations, d’une agressivité invraisemblable, ne portaient pas essentiellement sur le fait incontestable que l’Espagne ait produit, à un moment, plus de 50% d’électricité éolienne, et que Patrick Reymond apprécie. Vous reprochiez à celui-ci des soi-disant falsifications, informations grossièrement fausses, mauvaise foi, désinformation, style de bas étage, caution implicite donnée à des articles liés (un conseil : ne donnez jamais un lien quelconque, vous risqueriez qu’on vous impute tout le contenu de l’article ! N’importe quoi…), etc. Le tout suffisant, je vous cite, “à discréditer ce personnage” : bel et bien globalement, donc, alors que vous faites désormais l’innocent et m’accusez si finement d’illettrisme (“Je n’ai jamais écrit que TOUT sur son blog était faux, où avez-vous vu cela ?”…). Pour les excuses, par conséquent, vous repasserez : je ne vous ai pas “insulté” à moitié autant que vous, l’excellent Patrick Reymond dont, pour ma part, je ne me permettrai pas de mettre en doute la bonne foi. Et le fait que je ne partage pas ses opinions sur les éoliennes, mais plutôt les vôtres, n’y change rien. Je sens bien que nous n’avons, vous et moi, rien en commun, hormis cette aversion pour les pseudo-moulins géants. Restons-en là. 25Briscard a écrit le 23 novembre 2009 à 16 h 56 min @Boreas Je retiens le «Ah, en effet, autant pour moi, je m’étais trompé d’article. Je ne vous accuse pas d’illettrisme, mais de mauvaise compréhension, un peu d’analyse sémantique est indispensable. Je vous conseille aussi une étude des méthodes de désinformation. C’est dommage que vous ne voyiez pas que la mise en valeur d’un fait exceptionnel procède de la volonté de désinformer ; posez-vous la question : Combien de bulots après avoir lu la prose de ce charlatan iront répétant à loisir « en Espagne, les éoliennes fournissent plus de 50% de l’électricité » ? (Bien que le journaliste de l’Expansion termine son article par « Sur l’année, sa part dans le mix espagnol devrait être comprise entre 13,5% et 15%. » « Hormis cette aversion pour les pseudo-moulins géants. » Bravo, mais vous accepter ceci : « Pour ce qui est de l’éolien, j’ai écouté les arguments des pro et anti. Les anti sont peu nombreux, très peu, les arguments ridicules, “c’est pas beau” et les moulins à vent ne manquaient pas dans la France de Napoléon, de plus, ils sont en France, clairement chevillés au lobby nucléaire. Et ils s’appuient surtout sur le phénomène “NIMBY” (not in my backyard). ça, ce sont des faits ». Je suppose que vous avez de meilleurs arguments que ceux-ci qu’il prête aux ‘anti’ ! Pour terminer, mon but est d’éviter que François Desouche se discrédite en ouvrant ses rubriques à de tels escrocs intellectuels. 26H€nri a écrit le 23 novembre 2009 à 19 h 47 min @Briscard Si nous considérions Patrick Reymond comme un ” escroc intellectuel “, nous ne lui aurions pas proposé de tribune libre. Que vous soyez en désaccord avec lui sur un point particulier, comme sur d’autres sujets avec d’autres intervenants sur Fdesouche en général, et comme nous pouvons l’être ponctuellement, a-t-il tant d’importance qu’il vous faille le taxer de désinformateur ? Par ailleurs, ce fil est consacré à la crise du secteur immobilier, vous auriez peut-être pu intervenir sur ce point, au lieu de faire de la question des éoliennes la pierre de touche de votre appréciation sur l’auteur. 27SPOILER a écrit le 24 novembre 2009 à 10 h 17 min Le redressement de l’immobilier a ralenti au 3e trimestre http://fr.finance.yahoo.com/actualites/le-redressement-de-l-immobilier-a-ralenti-au-3e-trimestre-reuters_molt-aa839d77c9fc.html?x=0 28PL24 a écrit le 18 juillet 2010 à 9 h 54 min Imperator. Jeudi 19 novembre 2009 à 12:29 Encore un exemple où l’État fout le bordel dans l’économie…” – Sur le principe de l’intervention de l’État, l’immobilier et l’aménagement du territoire ont toujours été un domaine d’intervention de l’État. Toutes les villes sont des créations du pouvoir politique: les plus belles, les plus agréables à vivre, les plus économiques, sont, dans le Su Ouest, les bastides crées par Alphonse de Poitiers. Sur la politique générale d’aménagement du territoire, le problème est d’abord le parti qui a été pris par l’État jacobin de centraliser l’aménagement du territoire en vidant les campagnes de leur activités économiques et de leur population, en exterminant les vieux ennemis des jacobins que sont les paysans et les pêcheurs, pour les concentrer dans les villes en créant les banlieues. C’est la politique de liquidation violente de la paysannerie qui a provoqué le déficit démographique: les populations urbaines ont toujours eu un déficit démographique, et ce sont les populations des campagnes qui les ont toujours peuplées avec leurs excédents démographiques. Pour compenser ce déficit démographique, l’État a provoqué à la place l’importation de populations rurales du Tiers Monde. Une politique autoritaire de relocalisation des populations dans les petites villes et les bourgs de la campagne est absolument nécessaire. Elle suppose que l’État rétablisse tous les services publics, et privilégie les activités de transformation des produits ruraux: parquetterie, laiteries, biscuiterie, filage, tissage, fabriques de meubles, tanneries, fabriques de chaussures, de bougies, papeteries,.. qui sont actuellement toutes concentrées dans les grandes villes au lieu d’être sur les lieux de production des matières premières. Le territoire de la France est une immense richesse qui est complètement délaissée ou ignorée: 90 % de la population se retrouve concentrée dans 5 % du territoire. 29PL24 a écrit le 18 juillet 2010 à 10 h 03 min Actuellement, c’est l’allocation logement qui produit la rente foncière. Elle apparaît comme une aide du locataire, mais en réalité elle finit dans la poche du propriétaire et provoque le renchérissement des loyers et des logements. Si elle n’existait pas, les loyers se règleraient sur la solvabilité de la demande et les loyers baisseraient. Il faut savoir que plus des deux tiers du prix de revient des construction provient du terrain dont la valeur augmente en fonction de la profirtabilité de l’immobilier. Une baisse du niveau des loyers ne freinerait pas la construction, car elle se répercuterait automatiquement sur le prix des terrains. 30lebland a écrit le 19 juillet 2010 à 9 h 10 min L’éolien et le solaire sont les seules sources d’énergie qui sauveront la planète, n’en déplaise aux esprits chagrins qui ne supportent pas le bruit (pourtant faible) des éoliennes ou l’esthétique des panneaux solaires. Vous allez souffrir…. 31leperigourdin a écrit le 19 juillet 2010 à 11 h 10 min @ Lebland demonstration = 1) quand sont les pics de conso d’électricité ? - les longues semaines grises et SANS VENT ! 2) Cette énergie ne se stockant pas, il faudra en doublon du solaire et de l’éolien une autre source ! 3) N’est il pas plus malin d’utiliser “cet autre source” toute l’année ? 4) une éolienne ou un panneau solaire ne rendront JAMAIS l’energie nécéssaire à leur fabrication ! 5) l’intérêt est de faire vivre un filiere mais l’argument ecolo- avenir est faux !. Aucun scientifique serieux ne dit le contraire. Ils avancent un argument sur le besoin de financement de ces filieres… Là c’est honnête mais cette espoir d’amélioration est vraiment à 1 000 lieux des besoins de la France actuelle. 6) n’en deplaise au idiot de green peace-cia le nucléaire est notre avenir au moins pour 100 ans. 32orania a écrit le 12 novembre 2011 à 19 h 11 min Je ne reconnais pas cete analyse sur le terain du moins dans une banlieue parisienne et constate plutôt l’inverse : => l’accroissement démographique qui prend au dépourvu les soi disant observateurs et intervenant (service des communes débordées, infrastructures attrophiées, crêches saturées, écoles, et bien sûr foncier etc..)Certaines communes du 9 2 confrontées à une natalité du tiers monde ne peuvent même plus régler les charges sociales des ATSEM. => pression sur le foncier : n’importe quel bien se vend ou se loue à n’importe quel prix Un jardin ou une pelouse trop “vaste” est remplacé par un bâti. Csq : la part des dépenses pour le logement (rembt ou loyer) est passé à un tiers des revenus Je ne crois même plus en la limitation de la demande qui aurait atteint son maximum de solvabilité : ceux qui peuvent acheter leur appartement le font (aide de papa/maman compris, crédits pluridécennaux, revenus), pour les autres, plus dur Signe que la classe moyenne s’essouffle 33Ia a écrit le 30 mars 2012 à 15 h 37 min Avez-vous une version mobile de votre site pour pouvoir lire dans les transports? 34PL24 a écrit le 30 mars 2012 à 16 h 43 min Les logements vides, c’est un mythe. Les 3 millions de résidences secondaires, les maisons de campagne en Auvergne, les chalets dans les Alpes et les appartements à Quiberon ou à Port-Grimaud, correspondent à un mode d’habitation de vacances. Sur les 2 millions restant, il y a énormément de logements anciens dans les secteurs ruraux qui se dépeuples parce que l’agriculture n’utilise presque plus de main d’oeuvre et que la politique d’aménagement du territoire a concentré les habitants dans les grandes villes. Il y a aussi beaucoup de logements temporairement vides parce qu’ils doivent être vendus, ou reloués, ou rénovés, ou démolis, ou transformés. Un propriétaire n’a aucun intérêt à ne pas louer un logement louable. Il y a aussi un parc construit par des promoteurs dans des endroits où il n’y a pas de demande à cause de la loi Scellier. Au total, il n’y a pas de logements vides et habitables dans des endroits où il y a une demande de logement. 35leperigourdin a écrit le 30 mars 2012 à 17 h 22 min Cet article est orienté et oublie trop d’éléments pour être juste : 1/ Tous les ans, 200 000 immigrés rentrent, ne sont – ils pas in fine logés ? 2/ @ Huscarl : vous décrivez le phénomène Tanguy qui bien que vrai est largement surgonflé. Par contre l’éclatement de la cellule familiale se poursuit. Toujours autant de divorce et de famille dite mono… 3/ L’article faisait mention de logements vides : - des logements dits en cours d’héritage - des logements en vente - des logements anciens trop grands, trop chers, trop durs à chauffer…Donc des logements déclassés. - des résidences achetés par des étrangers =anglais,allemand, etc 4/ il y a des zones dite “d’évitement”, personne ne veut y louer ou acheter car le collège de secteur est allogénisé. 5/ comme tout économiste, Mr Reymond ne connait rien à la construction, donc il va sur les arguments de celui qui n’y connait rien. Que mr Reymond monte un lotissement, on verra si TOUT ce résume au prix du terrain !. La topographie des lieux, la proximité des matériaux et des hommes pour construire etc etc. Tout ça fera varier le coût final. Et puis qui a pondu les lois d’accessibilité aux handicapés ? Celles ci gonflent le prix de 10 %, est ce utile de tout mettre en normes handicaps ? 5/ Pas un mot sur le px du pétrole, on verra si le px des matériaux va baisser ! 6/ Cette facilité a appeler “bulle” tout et rien est stupide. Il y a donc une bulle sur le px du pain ? des tv ? des Iphone ? de la tonne de fuel ? du cuivre ? de l’or ? Ben oui, on paye les biens tangibles de plus en plus, c’est ça d’être 7 milliards. Laisser un commentaire Annuler la réponse.Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Nom * Adresse de contact * Site web Calculez 2 + 5 ? * Commentaire Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

**************

 

 

 

  1. Je n’ai jamais écrit que TOUT sur son blog était faux, où avez-vous vu cela ? Encore des problèmes de lecture ? Mais même les affirmations sémantiquement exactes sont présentées pour induire des conclusions fausses, exemple : «Je rappellerais les faits historiques : l’industrie d’avant le 18° siècle vivait dans l’instabilité des ressources (les moulins justement que ce soit à eau et à vent) et arrivait pourtant à produire. » oui, c’est exact, mais doit’ on en conclure qu’il faille se contenter de moulins à vent (même bien améliorés d’un point de vue puissance, mais le vent reste aléatoire ; pour l’esthétique c’est le contraire !) au 21ième siècle ?! Sinon pourquoi ce lieu commun dans son texte ?
    Mélanger le vrai et le faux est aussi un procédé classique de désinformation (voir Vladimir Volkoff sur ce sujet)
    « Vous partagez toutes les opinions de vos auteurs préférés, vous ? »
    Hors sujet mais je réponds NON, mais dans ce cas je ne les cite pas ou je fais précéder la citation d’une mise en garde.
  2. Je pense qu’après avoir démonté une à une vos affirmations parfois insultantes que vous me devez des excuses.
  3.  
  4. 24
    Boreas a écrit le 23 novembre 2009 à 4 h 03 min

    Briscard

    Ah, en effet, autant pour moi, je m’étais trompé d’article.

    Cela ne change pas grand-chose sur le fond, puisque vos accusations, d’une agressivité invraisemblable, ne portaient pas essentiellement sur le fait incontestable que l’Espagne ait produit, à un moment, plus de 50% d’électricité éolienne, et que Patrick Reymond apprécie.

    Vous reprochiez à celui-ci des soi-disant falsifications, informations grossièrement fausses, mauvaise foi, désinformation, style de bas étage, caution implicite donnée à des articles liés (un conseil : ne donnez jamais un lien quelconque, vous risqueriez qu’on vous impute tout le contenu de l’article ! N’importe quoi…), etc.

    Le tout suffisant, je vous cite, “à discréditer ce personnage” : bel et bien globalement, donc, alors que vous faites désormais l’innocent et m’accusez si finement d’illettrisme (“Je n’ai jamais écrit que TOUT sur son blog était faux, où avez-vous vu cela ?”…).

    Pour les excuses, par conséquent, vous repasserez : je ne vous ai pas “insulté” à moitié autant que vous, l’excellent Patrick Reymond dont, pour ma part, je ne me permettrai pas de mettre en doute la bonne foi.

    Et le fait que je ne partage pas ses opinions sur les éoliennes, mais plutôt les vôtres, n’y change rien.

    Je sens bien que nous n’avons, vous et moi, rien en commun, hormis cette aversion pour les pseudo-moulins géants.

    Restons-en là.

  5. 25
    Briscard a écrit le 23 novembre 2009 à 16 h 56 min

    @Boreas
    Je retiens le «Ah, en effet, autant pour moi, je m’étais trompé d’article.
    Je ne vous accuse pas d’illettrisme, mais de mauvaise compréhension, un peu d’analyse sémantique est indispensable. Je vous conseille aussi une étude des méthodes de désinformation.
    C’est dommage que vous ne voyiez pas que la mise en valeur d’un fait exceptionnel procède de la volonté de désinformer ; posez-vous la question : Combien de bulots après avoir lu la prose de ce charlatan iront répétant à loisir « en Espagne, les éoliennes fournissent plus de 50% de l’électricité » ? (Bien que le journaliste de l’Expansion termine son article par « Sur l’année, sa part dans le mix espagnol devrait être comprise entre 13,5% et 15%. »
    « Hormis cette aversion pour les pseudo-moulins géants. » Bravo, mais vous accepter ceci : « Pour ce qui est de l’éolien, j’ai écouté les arguments des pro et anti. Les anti sont peu nombreux, très peu, les arguments ridicules, “c’est pas beau” et les moulins à vent ne manquaient pas dans la France de Napoléon, de plus, ils sont en France, clairement chevillés au lobby nucléaire.
    Et ils s’appuient surtout sur le phénomène “NIMBY” (not in my backyard).
    ça, ce sont des faits ».
    Je suppose que vous avez de meilleurs arguments que ceux-ci qu’il prête aux ‘anti’ !
    Pour terminer, mon but est d’éviter que François Desouche se discrédite en ouvrant ses rubriques à de tels escrocs intellectuels.

  6. 26
    H€nri a écrit le 23 novembre 2009 à 19 h 47 min

    @Briscard

    Si nous considérions Patrick Reymond comme un ” escroc intellectuel “, nous ne lui aurions pas proposé de tribune libre.

    Que vous soyez en désaccord avec lui sur un point particulier, comme sur d’autres sujets avec d’autres intervenants sur Fdesouche en général, et comme nous pouvons l’être ponctuellement, a-t-il tant d’importance qu’il vous faille le taxer de désinformateur ?

    Par ailleurs, ce fil est consacré à la crise du secteur immobilier, vous auriez peut-être pu intervenir sur ce point, au lieu de faire de la question des éoliennes la pierre de touche de votre appréciation sur l’auteur.

  7. 27
    SPOILER a écrit le 24 novembre 2009 à 10 h 17 min
     
  8. 28
    PL24 a écrit le 18 juillet 2010 à 9 h 54 min

    Imperator. Jeudi 19 novembre 2009 à 12:29

    Encore un exemple où l’État fout le bordel dans l’économie…”

    Sur le principe de l’intervention de l’État, l’immobilier et l’aménagement du territoire ont toujours été un domaine d’intervention de l’État. Toutes les villes sont des créations du pouvoir politique: les plus belles, les plus agréables à vivre, les plus économiques, sont, dans le Su Ouest, les bastides crées par Alphonse de Poitiers.

    Sur la politique générale d’aménagement du territoire, le problème est d’abord le parti qui a été pris par l’État jacobin de centraliser l’aménagement du territoire en vidant les campagnes de leur activités économiques et de leur population, en exterminant les vieux ennemis des jacobins que sont les paysans et les pêcheurs, pour les concentrer dans les villes en créant les banlieues.

    C’est la politique de liquidation violente de la paysannerie qui a provoqué le déficit démographique: les populations urbaines ont toujours eu un déficit démographique, et ce sont les populations des campagnes qui les ont toujours peuplées avec leurs excédents démographiques. Pour compenser ce déficit démographique, l’État a provoqué à la place l’importation de populations rurales du Tiers Monde.

    Une politique autoritaire de relocalisation des populations dans les petites villes et les bourgs de la campagne est absolument nécessaire. Elle suppose que l’État rétablisse tous les services publics, et privilégie les activités de transformation des produits ruraux: parquetterie, laiteries, biscuiterie, filage, tissage, fabriques de meubles, tanneries, fabriques de chaussures, de bougies, papeteries,.. qui sont actuellement toutes concentrées dans les grandes villes au lieu d’être sur les lieux de production des matières premières.

    Le territoire de la France est une immense richesse qui est complètement délaissée ou ignorée: 90 % de la population se retrouve concentrée dans 5 % du territoire.

  9. 29
    PL24 a écrit le 18 juillet 2010 à 10 h 03 min

    Actuellement, c’est l’allocation logement qui produit la rente foncière. Elle apparaît comme une aide du locataire, mais en réalité elle finit dans la poche du propriétaire et provoque le renchérissement des loyers et des logements. Si elle n’existait pas, les loyers se règleraient sur la solvabilité de la demande et les loyers baisseraient.

    Il faut savoir que plus des deux tiers du prix de revient des construction provient du terrain dont la valeur augmente en fonction de la profirtabilité de l’immobilier. Une baisse du niveau des loyers ne freinerait pas la construction, car elle se répercuterait automatiquement sur le prix des terrains.

  10. 30
    lebland a écrit le 19 juillet 2010 à 9 h 10 min

    L’éolien et le solaire sont les seules sources d’énergie qui sauveront la planète, n’en déplaise aux esprits chagrins qui ne supportent pas le bruit (pourtant faible) des éoliennes ou l’esthétique des panneaux solaires.
    Vous allez souffrir….

  11.  
    31
    leperigourdin a écrit le 19 juillet 2010 à 11 h 10 min

    @ Lebland

    demonstration =

    1) quand sont les pics de conso d’électricité ?

    - les longues semaines grises et SANS VENT !

    2) Cette énergie ne se stockant pas, il faudra en doublon du solaire et de l’éolien une autre source !

    3) N’est il pas plus malin d’utiliser “cet autre source” toute l’année ?

    4) une éolienne ou un panneau solaire ne rendront JAMAIS l’energie nécéssaire à leur fabrication !

    5) l’intérêt est de faire vivre un filiere mais l’argument ecolo- avenir est faux !. Aucun scientifique serieux ne dit le contraire. Ils avancent un argument sur le besoin de financement de ces filieres… Là c’est honnête mais cette espoir d’amélioration est vraiment à 1 000 lieux des besoins de la France actuelle.

    6) n’en deplaise au idiot de green peace-cia le nucléaire est notre avenir au moins pour 100 ans.

  12. 32
    orania a écrit le 12 novembre 2011 à 19 h 11 min

    Je ne reconnais pas cete analyse sur le terain du moins dans une banlieue parisienne et constate plutôt l’inverse :

    => l’accroissement démographique qui prend au dépourvu les soi disant observateurs et intervenant (service des communes débordées, infrastructures attrophiées, crêches saturées, écoles, et bien sûr foncier etc..)Certaines communes du 9 2 confrontées à une natalité du tiers monde ne peuvent même plus régler les charges sociales des ATSEM.

    => pression sur le foncier : n’importe quel bien se vend ou se loue à n’importe quel prix
    Un jardin ou une pelouse trop “vaste” est remplacé par un bâti.

    Csq : la part des dépenses pour le logement (rembt ou loyer) est passé à un tiers des revenus

    Je ne crois même plus en la limitation de la demande qui aurait atteint son maximum de solvabilité : ceux qui peuvent acheter leur appartement le font (aide de papa/maman compris, crédits pluridécennaux, revenus), pour les autres, plus dur

    Signe que la classe moyenne s’essouffle

  13.  
    33
    Ia a écrit le 30 mars 2012 à 15 h 37 min

    Avez-vous une version mobile de votre site pour pouvoir lire dans les transports?

  14. 34
    PL24 a écrit le 30 mars 2012 à 16 h 43 min

    Les logements vides, c’est un mythe.

    Les 3 millions de résidences secondaires, les maisons de campagne en Auvergne, les chalets dans les Alpes et les appartements à Quiberon ou à Port-Grimaud, correspondent à un mode d’habitation de vacances.

    Sur les 2 millions restant, il y a énormément de logements anciens dans les secteurs ruraux qui se dépeuples parce que l’agriculture n’utilise presque plus de main d’oeuvre et que la politique d’aménagement du territoire a concentré les habitants dans les grandes villes.

    Il y a aussi beaucoup de logements temporairement vides parce qu’ils doivent être vendus, ou reloués, ou rénovés, ou démolis, ou transformés.

    Un propriétaire n’a aucun intérêt à ne pas louer un logement louable.

    Il y a aussi un parc construit par des promoteurs dans des endroits où il n’y a pas de demande à cause de la loi Scellier.

    Au total, il n’y a pas de logements vides et habitables dans des endroits où il y a une demande de logement.

  15.  
    35
    leperigourdin a écrit le 30 mars 2012 à 17 h 22 min

    Cet article est orienté et oublie trop d’éléments pour être juste :

    1/ Tous les ans, 200 000 immigrés rentrent, ne sont – ils pas in fine logés ?

    2/ @ Huscarl : vous décrivez le phénomène Tanguy qui bien que vrai est largement surgonflé. Par contre l’éclatement de la cellule familiale se poursuit. Toujours autant de divorce et de famille dite mono…

    3/ L’article faisait mention de logements vides :
    - des logements dits en cours d’héritage
    - des logements en vente
    - des logements anciens trop grands, trop chers, trop durs à chauffer…Donc des logements déclassés.
    - des résidences achetés par des étrangers =anglais,allemand, etc

    4/ il y a des zones dite “d’évitement”, personne ne veut y louer ou acheter car le collège de secteur est allogénisé.

    5/ comme tout économiste, Mr Reymond ne connait rien à la construction, donc il va sur les arguments de celui qui n’y connait rien.

    Que mr Reymond monte un lotissement, on verra si TOUT ce résume au prix du terrain !. La topographie des lieux, la proximité des matériaux et des hommes pour construire etc etc. Tout ça fera varier le coût final.

    Et puis qui a pondu les lois d’accessibilité aux handicapés ? Celles ci gonflent le prix de 10 %, est ce utile de tout mettre en normes handicaps ?

    5/ Pas un mot sur le px du pétrole, on verra si le px des matériaux va baisser ! :lol:

    6/ Cette facilité a appeler “bulle” tout et rien est stupide.
    Il y a donc une bulle sur le px du pain ? des tv ? des Iphone ? de la tonne de fuel ? du cuivre ? de l’or ?

    Ben oui, on paye les biens tangibles de plus en plus, c’est ça d’être 7 milliards.

  16. ****************

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 08:13

Marcantonio BRAGADINO

Mastro CECCO

Oriana FALLACI

La force de la Raison

Ramadanerie de Valls

Papalin

7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 08:04

UN HECTARE = CENT ARES = 10 000 centiares

1 hectare = 100 ARES ( = 100 m2 x 100 m2 ) = 10 000 m2

Un ARE = 100 M2

6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 05:56

MOTS JUILLET

EPIGONE

HAGIOGRAPHE

THALASSOCRATIE France territoire marin = 20 000 000 de km2

CHIBANI cheveux blancs

FIASCO

COQUIN Coquins et copains

SONDEUR

RACKET La France est atteinte de racketsiose ( zoonose transmise par des mammifères importés d'Afrique, Asie, Balkans )

BRICOLE Bricoler une réplique de bricole médiévale a été installée au château de MONTREUIL SUR MER

TARGUER

HOURVARI

VERGONDE

VERGOGNE VERGOIGNE

de VERECUNDIA = Retenue , réservé, discret

les qualités de Nanard et Nico ( celui qu'on devait plus jamais revoir , le sauveur )

de VERECUNDUS Pudeur réserve

VERECUNDIAE FINES TRANSIRE dépasser les bornes de la bienséance

VERGONCEY Manche sud 50

ESNEGERVILLE = SNAEGEIR vieux norrois

snae = neige ( snow, schnee )

geir = Lance

1242 = AD PRATUM ESNERGUIER

1251 = MONTEM ESNERGUIER

ou SNAERRIR , SNERRA faire du bruit ou tournoyer rapidement

-----------------------

SPETSNAZ Groupe(s) d'intervention russe(s)

LIMOGES LIMOGER LIMOGEAGE ( à Paris ) = mot du mois

VIRER une incompétente lèche-cul comme une malpropre

EXPLICITATION EXPLICITER = il n' y a plus d'explication , de verbe expliquer

QUESTIONNEMENT ( il n'y a pas encore Questionnementer )

SOLUTION SOLUTIONNER il n'y a plus de verbe résoudre

( comment le conjuguer quand on est BAC+10 ??? )

PROBLEMATIQUE il n' y a plus de problème simple

il n' y a plus de Question simple ,juste des questionnements à expliciter , des problématiques à solutionner

---------------

VIN VITICULTURE VINICULTURE

France 1960 140 litres de vin / an ( consommés)

2012 50 litres

remplacé par canettes de cokemerde et autres saloperies bien plus rentables

-------

Vin 3 % de la SAU Surface Agricole Utile en France , MAIS

20 % des pesticides balancés sur la France

----------

SUN TZU

---------------

Bataille de GUINEGATTE 1513 La bataille des éperons ,The Battle of the Spurs

deuxième bataille de Guinegatte défaite des français de Louis XII

Actuellement ENGUINEGATTE

1140 INCHENAGATA

1177 INKENEGATA

1713 ENQUINEGATTE

Flamand = INGWINEGATE

---------

PALIMPSESTE

TRUISME

INTERPELLER INTERPELLATION

les manifestants , les enfants dans la rue

ANTIFA

CIRCONSCRIT CIRCONSCRIPTION Fief électoral en fausse démocratie

6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 16:24

          Il y a une limite à la malhonnêteté , pas à l'incompétence                 Napoléon  

 

 

http://www.alain-benajam.com/article-le-tartufe-ou-l-homme-de-gauche-113906183.html

 

  

 "Seuls les plus petits secrets ont besoin d'être protégés. Les plus gros sont gardés par la crédulité publique."

 

 

 

PS           PARTEI SOZIALO

 

MAINS SALES ET TêTES HAUTES !

 

SUSPICION  SUSPICERE    regarder en HAUT  

 

SUSTENTATION   =  sustentation =  NOURRITURE

 

ESPAR  ( perche )

 

AMER  ( roche peinte )  

 

CHOC

 

CREDULE   CREDULITé

 

AMATEURISME

 

CONNIVENCE

 

OUTIL

 

OBSIDIONAL

 

IMPUDENCE   PESTILENCE   j'aime les mots terminés par ENCE 

 

VERISONGE           vérité qui est un mensonge

 

LES YEUX DANS LES YEUX

FOI DE SOZIALO

 

 

CAHUZAC   F.. FRANC MAQUEREAU MEMBRE DE LA LOGE   DU GOF Grand Orient de France  

 

 

EFFET   ( Cahuzac )

 

SERVICE  

 

CIVIQUE 

 

INTERIM

 

MERCENAIRE

 

MERCEDAIRE 

 

EIN MANN ,EIN WORT ou bien !  

 

Lénifiant

 

Le pays d'Entre-deux   Alsace Les français de l'intérieur 

 

PARJURE VOL TRICHE FRAUDE 

 

OFFUSQUER  

 

CONSULTANT en ripoublique des députés sont à la fois

 députeux ET consultants pour des lobbies 

 

ADMONESTATION  l'admonestation de Buonaparte pour que le

roi d'Angleterre ne se présente plus comme roi de France en 1801

 

CLAN   Clanique 

 

Tribulation  ( suite ) Thomas MORE

 Dialogue du réconfort dans les tribulations

 

Philippe PENINQUE   ami de la Le Pen

  avocaillon ouvreur de comptes en Suisse

 

AUGIER jean-jacques Trésorier de campagne de la Me...

Hollande   Comptes aux îles Caiman

-----------------------------------

 

période de pourriture MITTERRAND  

 

( dont HOLLANDE fut un des arrivistes lèche-cul )   

lire Montaldo

MITTERRAND ET LES QUARANTE VOLEURS  

 

l 'affaire URBA  (PS et PC )

 

 

seuls 2 % DU DOSSIER a été jugé

----------

 

 

98 % dissimulé , jamais jugé les juges n'ont jamais voulu travailler sur le dossier de pourriture massive du PS .

-----------------------------------

 

acteurs principaux Henri   EMMANUELLI  trésorier du PS

 

PS des LANDES  toujours en activité dans le monde politique

MAINS SALES et TETE HAUTE  !!!

---  ces gens restent à vous faire des leçons de morale sociale

-----

 

 

EFFET :

 

incendie criminel du parlement de BRETAGNE

  ( extinction de preuves par le feu )

 

 

  

  ----------------------------------------------------------------------

période de pourriture MITTERRAND   

l 'affaire de la MNEF  à étudier 

 

 

impliqués ;    STRAUSS-KAHN est mis en cause parviendra à obtenir un """ non -lieu ""  ( rôle d avocat

non -lieu , sauvé in extremis , soi -disant facture d avocat de plus de 600 000 francs pour """ conseils """ )

  -   

CAMBADELIS 

 

MNEF  mutuelle nationale etudiants de France

 

mutu de gooooche  !!!!!

 

detournement des versements des  étudiants connards cotisants  , vers les poches du PS et de certains membres

 

scandale connu de longue année avant qu il apparaisse  au grand jour 

  ------------------------------------------------------------------------

 

  

Période de pourriture MITTERRAND  

affaire"" SUICIDE "" françois DE GROSSOUVRE

 

 se serait suicidé dans le bureau à côté de celui de MITTERRAND à l ELYSEE .

 

 en  plein jour

 

SURDITE TOTALE MASSIVE de l ensemble des fonctionnaires FLICS VIGILES GARDES

 

personne n a rien entendu la détonation d un pistolet sans silencieux en plein PARIS

 

 

Période de pourriture MITTERRAND    

   

affaire " des IRLANDAIS DE VINCENNES  " 

 

impliqués les flics a reetudier

 

BARRIL  

 

FALSIFICATION DE PREUVES

 

les flics posent des armes dans un appartement puis l investissent et arrêtent des irlandais et leur fouille permet de decouvrir les armes qu ils ont eux mêmes foutues dedans

 

comme en pourriture communiste ou nazi .

 

les irlandais sont incarcérés 

dès le jour même tonton s 'enorgueillit d avoir fait arrêter des " terroristes  et tous les courtisans de tonton

 

période de pourriture MITTERRAND

 délits d 'initiées affaire PECHINEY-UGINE-KUHLMANN

rachat ALCAN   ( ALuminium CANada )

l 'ami du Président

 

scandale en BOURSE

 

pourriture financière gavant certains membres et coquins du PS  

 

   -----------------------------------------------------------------

 

période de pourriture MITTERRAND   

LA " PUTAIN DE LA REPUBLIQUE "

Christine DEVIERS-JONCOUR

 

maitre Roland DUMAS ministre copain MITTERRAND

 

cocufieur de sa femme

 

ministre AFFAIRES ETRANGERES

 

AFFAIRE DES FREGATES DE TAIWAN

 

GODASSES 11 000 BALLES

 

VOTERA ENSUITE LE TEXTE QUI PERMET DE RENDRE IMPUNISSABLE CHIRAC

 

JE TE TIENS TU ME TIENS PAR LA BARBICHETTE

 

ENTRE POURRITURES ON SE DOIT BIEN CELA

 

PAR DEVANT POUR LES PROLOS JE VAIS RACONTER QUE JE SUIS SOCIALO

 

PAR DERRIERE  §§§§§

 

DU FRIC DU CUL

 

SALOPERIES

 

DEVIERS JONCOUR SE FAIT PENETRER PAR LE VIEILLARD DUMAS

 

BEAU LOGEMENT

 

FRIC EN SUISSE

 

COMPTES BANCAIRES SECRETS

 

LA BEAUTE DU PARTI SOCIALISTE FRANCAIS

  

 

période de pourriture MITTERRAND  

affaire dite " du CARREFOUR DU DEVELOPPEMENT  " 

 

 

 

NUCCI  maire PS de BEAUREPAIRE 38 ISERE

 

SCANDALE DE 300 MILLIONS DE FRANCS DE L'EPOQUE

 

petit prof de bahut de goooooche , militant PS  

 

sera récompensé propulsé ministre après 81  

 

sera filmé par les services secrets des états africains , par des caméras dissimulées au plafond  

 

 

trompera sa femme avec des putes africaines , mises à sa disposition par les dictateurs, pendant ses visites ministérielles

comme une merde sera filmé pendant ses éjaculations dans les trous des africaines

 

cédera ensuite au chantage en ruinant la France.   

 

 

depuis ce scandale majeur,toujours quand même reélu par les Veaux comme maire malgré ce scandale de pourriture financière et morale massive  

 

 

pourriture massive de la France en AFRIQUE NOIRE 

 

à détailler vraiment un boulot énorme

pire qu 'un roman de 007

 

toujours en activité !!!  Les merdes de BEAUREPAIRE 38 ONT REVOTé pour ce chien !

  -----------------------------------------------------------

 

période de pourriture MITTERRAND  dissimulation de cancer mensonges , incapacité à gouverner

 

1981  mitterrand " promet de tenir les connards informés de son état de santé "

1981 MITTERRAND a un cancer de la PROSTATE

1981 MITTERRAND fait débuter les FAUX CERTIFICATS MEDICAUX

rédigés par un généraliste   Dr GUBLER propulsé au poste demédecin de l elysée , passant devant d'autres bien meilleurs   GUBLER sera ensuite mêlé à une affaire juridique de tableaux je  crois me souvenir des ...

prix de cette position

 

 * rédaction de faux certificats médicaux

tout baigne dans l huile

tonton est en forme parfaite ( d 'ailleurs il continue à tromper sa femme

 

 

Période de pourriture MITTERRAND  ANGOLAGATE 

 

implique le fiston MITTERRAND

la maffia en Afrique

le juif Russe vendeur d armes ( réfugié en ISRAEL ou toute pourriture peut s 'enfuir sans contrôle S'il est juif et rapporte du bon fric  )

 

vente d 'armes pour prolonger les massacres et meurtres

en ANGOLA

là mère MITTERRAND en façade chiale sur la paix dans le monde

 

 

en coulisses , le fiston vend des armes en fraude et en fraudant le fisc

sale famille !

 

merde merde merde c'est çà que les veaux ont élu en 1981

oh merde oh mon pays , j 'ai souffert cette pourriture détruisant moralement mon pays pendant 14 ans

 

discours de façade  " droits de l 'homme , le peuple , les pauvres , la croissance

 

pratiques en coulisses  : trafic d'armes fraudes escroqueries financières délits d 'inities falsifications de preuves arrestations d'innocents détournements

abus de biens sociaux

copinage

nepotisme

postes pour les copains du parti et affiliés ( postes à la TV etc.. )

adultères bigamie  

 

Période de POURRITURE MITTERRAND

suicide du premier ministre BEREGOVOY

prononcer bérégovoiiiiilllle

 

 PREMIER MINISTRE génie

le meilleur depuis 3 000 ans

retrouvé suicidé au bord d'un canal

après scandale financier

achat d'appartement grâce à " deux livres "

pas besoin de payer les mensualités du

remboursement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-

5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 19:41

 

-

 

EDITO DE CYRANO

Ils se pâmaient devant les « printemps arabes », ils tremblent devant le printemps des Français

Nous ne nous lasserons jamais de relire ce que péroraient les Mélenchon-BHL-Fourest sur les prétendus printemps arabes, et ce qu’écrivaient, dans Riposte Laïque, entre autres, Hamdane Ammar et Alain Rubin.

http://ripostelaique.com/printemps-arabes-ce-que-prevoyait-rl-et-ce-que-racontaient-melenchon-fourest-bhl.html

 

 

Deux ans plus tard, nous avons affaire au printemps des Français, et cet événement prend de court toute la bobocratie médiatique, et toute la classe politique traditionnelle. Dans leur grille de lecture, comme si nous étions encore en 1936, et que la classe ouvrière déborde le Front populaire, cela aurait dû être les organisations syndicales, les associations, les troupes de choc de Mélenchon et Besancenot qui débordent sur sa gauche le pleutre gouvernement Hollande-Valls-Taubira-Duflot.

 

 

Or, à l’occasion du prétendu « Mariage pour tous », en moins de deux mois, pour la première fois dans l’histoire de ce pays, un mouvement a pu rassembler, deux fois de suite, dans les rues de Paris plus de 1 million de manifestants. Malgré les mensonges grossiers du ministère de l’Intérieur, malgré les manipulations médiatiques, malgré les provocations de type Femen, malgré la diabolisation des Identitaires, malgré la stupidité de Frigide Barjot, qui n’a rien trouvé de mieux que de faire du lèche-babouche à l’UOIF, ce week-end, au Bourget, ce mouvement ne s’essouffle pas. Pire pour Hollande et sa clique, il se radicalise.

 

 

Ri7manifestation 24 mars 2013 - 3Ce mercredi, Taubira (qui nous a réservé une interview exclusive dans ce numéro) sort d’un opéra, à Lyon, sous une véritable bronca. Hébétée, elle doit se réfugier dans une voiture, et s’éloigner vite fait des manifestants. Ce jeudi, Hollande doit faire mettre 1000 policiers et gendarmes mobiles, pour sécuriser son intervention à France Télévisions. Ce vendredi, d’autres ministres comme Belkacem, Peillon ou Bertinotti, sont chahutés dès qu’ils descendent d’un train, à Rennes notamment. Ce gouvernement, qui s’appuyant sur des sondages téléguidés, pensait faire passer sa réforme les doigts dans le nez, fait face à la fronde du peuple de France.

Au lendemain du 13 janvier, la remarquable Gabrielle Cluzel, dans Boulevard Voltaire, décrivait cette France qui descendait dans la rue. « Un succès d’autant plus grand qu’elle a fait descendre dans la rue la France des taiseux, la France qui ne fait pas de bruit, la France bien élevée qui ne veut pas déranger, celle qui bosse et paie sans moufeter ses impôts, celle qui n’a jamais commis plus gros délit que de dépasser le temps imparti par un horodateur, celle qui cède sa place dans les transports en commun et aide les vieilles dames à monter leurs bagages dans le train.

La France dont on ne parle pas au 20 heures, parce que ses enfants ne dealent pas, ne squattent pas, ne brûlent pas les voitures et ne cassent pas la gueule aux profs, la France qu’aucun gouvernement ne cherche à ménager tant on la sait docile, respectueuse des lois et de l’ordre établi. La gentille France familiale, catholique ou pas, qu’on prend quelquefois, il faut bien le dire, pour toutes ces raisons-là, au choix, pour une bonne poire ou pour une vache à lait. »

http://www.bvoltaire.fr/gabriellecluzel/manif-il-faut-se-mefier-de-la-france-bien-elevee,8597

2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 20:28

 

 

Maussaderie  générale

 

Intoxiquer

 

Toxique

 

Raout 

 

Youyou 

 

 Roumi 

 

Insulte

 

Camaraderie    Camarade

 

Incartade

 

Brocard   Brocarder

 

Rythme  scolaire  Rythmer

 

Déport    Déportation

 

Effervescence  

 

Humour  Humoriste

 

pas d'Amouriste

 

Désobéissance

 

Tintamarre  

 

Subliminal 

 

Déploration 

 

Conjurateur

 

Zen    Zénitude

 

Dom PERIGNON   Jansénisme champenois  

tombe abbaye 

 

BRAUDEL   la longue durée

 

BRAUDEL   LA MEDITERRANEE   

 

Marc BLOCH

 

Jacques LACARRIERE 

 

Emmanuel  BERL   Histoire de l'Europe  écrite sans note en étant caché pendant la guerre de 40

 

Danielle SALLENAVE

 

 

Jean-pierre LE GOFF   La fin du village 

 

 

 

 

 

23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 19:30

 

 

197  Fin de la Bataille de Lyon

 

        Elle a duré deux jours : les 19 et 20 février : victorieux, Septime Sévère asseoit définitivement son pouvoir, en mettant en déroute les 40.000 hommes de son dernier adversaire, Clodius Albinus, légat de Bretagne, qui meurt dans l'affrontement.

        La guerre civile s'achève dans l'Empire et, pour la première fois, la famille du nouvel Empereur n'a pas d'attaches italiennes : elle vient de Leptis magna, en Lybie.

         http://www.histoiredumonde.net/article.php3?id_article=1650 

septime_severe_musee_louvre.JPG
Buste de Septime Sévère, 204 après Jésus Christ, musée du Louvre, Paris.

 

 

 

-

10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 07:33

-

 

 

 

 

 

Les premiers mots de Sir Basil Liddell-Hart (History of the First World War):

 

« Cinquante années furent consacrées à rendre l’Europe explosive, Cinq jours ont suffi pour provoquer la détonation ».

 

 

Lui aussi rend la Prusse de Bismarck, et la Russie largement responsables.

 

Un effarant bilan humain

Pour la France, ses colonies, et sa marine, le démographe Jacques Dupâquier, parvient à un total de 1.397.000 tués et disparus, soit pour les fantassins de la métropole, 1.345.000.

 

 

 

La facilité regrettable de souvent ne pas détailler les chiffres nous dispense d’examiner la répartition dans le temps, pourtant éloquente et combien tragique.

 

 

Autour de la moitié de ces tués et disparus, tombèrent dans les 8 premiers mois d’un conflit qui dura 51 mois.

 

 

 Dès Mars – Avril 1915, le haut commandement et le gouvernement français ne pouvaient plus parler de « guerre fraîche et joyeuse ».

 

 

 

Le diplomate israélien Abba Eban ouvre ses mémoires avec une comparaison qui résume bien l’état de sidération devant ces nouvelles armes, l’artillerie, dont on ne soupçonnait pas l’effet meurtrier.

 

 

 « Entre Waterloo, 1815, et le début de la Grande Guerre, cent ans se sont écoulés, avec 2.5 millions de soldats tombés sur des champs de bataille, en outre sans que la population civile ne soit particulièrement touchée.

 

 

 Sur les trois décades de 1914 à 1945, on compte 100 millions de morts militaires et civils » (The New Diplomacy, 1983).

 

 

 

 

La Grande Guerre fut une véritable cassure, une tragédie européenne, la destruction de l’Europe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-

Rechercher

Archives